Ford F-150 Raptor 2017 : il mange des Toyota Prius pour déjeuner…

Points forts
  • Style inimitable
  • Comportement routier étonnant
  • Véhicule parfait pour du hors-route sportif
  • Bonne capacité de remorquage (8 000 livres - 3 630 kilos)
  • Futur véhicule de collection
Points faibles
  • Dimensions intimidantes en milieu urbain
  • Consommation tout aussi intimidante, peu importe le milieu
  • Coûts d'entretien phénoménaux
  • Habitacle trop ordinaire
  • Trop large pour les sentiers étroits
Évaluation complète

Le Raptor est une version extrême du F-150 et est offert en versions cabine double et SuperCrew. Plus puissant que le F-150, le F-150 Raptor est doté d’un châssis capable de résister aux pires abus en hors route. Juste à le regarder, on comprend qu’il n’a pas les quatre pneus dans la même bottine.

Le Ford F-150 Raptor 2017 (c’est son vrai nom mais, si ça ne vous dérange pas, nous l’appellerons simplement Raptor), le Raptor, donc, est un F-150 soumis à un traitement choc. Le colosse est six pouces (15 cm) plus large que la camionnette dont il dérive, ce qui autorise des voies avant et arrière augmentées d’autant. Quand on sait que quelques millimètres de plus peuvent avoir des effets bénéfiques sur la stabilité d’un véhicule à haute vitesse, imaginez 15 cm!

Photo: Ford

Un style intimidant, c’est ça!

Les ailes élargies, le capot surmonté d’une prise d’air fonctionnelle, les marchepieds ajourés, les énormes sorties d’échappement (4 ½ pouces – 114 mm), tout est surdimensionné. Les pneus aussi. Ces BFGoodrich K02 LT 315/70R17 ont été conçus spécifiquement pour le Raptor et ajoutent au punch visuel. Curieusement, le nouveau Raptor est 5% plus aérodynamique que son prédécesseur, le SVT Raptor apparu en 2011.

Si la carrosserie impressionne, on ne peut en dire autant de l’habitacle qui ressemble beaucoup à celui d’un F-150 ordinaire. Il y a bien quelques inscriptions Raptor ici et là, la partie supérieure du volant est dotée d’une bande rouge, un repère visuel permettant de bien situer les roues à haute vitesse en hors route. Quelques graphiques de l’écran situé devant le conducteur sont spécifiques au monstre et soulignent son caractère aventureux.

Le raffinement dans la brutalité

La puissance du V6 3,5 litres biturbo (EcoBoost) du F-150 est ici portée à 450 chevaux à 5 000 tr/min et le couple à 510 livres-pied à 3 500 tr/min. Il est marié à une boîte automatique à dix rapports dont la programmation électronique a été revue. Je n’ai pas pu effectuer de tests d’accélération, mais compte tenu de son poids et de ses dimensions, le Ford F-150 Raptor 2017 se déplace avec une étonnante vélocité, accompagnée d’une exquise sonorité de l’échappement. Qui n’est toutefois pas aussi exquise que celle du V8 6,2 litres de l’ancien Raptor.

Sur la route, j’ai apprécié la puissance toujours disponible et la tenue route surprenante. Dans une courbe prise un peu trop rapidement et qui s’est avérée recouverte d’une glace noire, le Raptor a glissé de façon très prévisible et les systèmes de sécurité ne sont même pas intervenus. Et j’étais en mode 2H (roues arrière motrices) et Normal (tous systèmes de sécurité en fonction). Voilà qui met en confiance. Sur les bosses de notre réseau routier, la suspension à grand débattement est responsable d’un certain roulis et tangage. D’un autre côté, à grande vitesse dans les dunes d’un désert, ce débattement est bienvenu!

Cette suspension mérite qu’on s’y attarde un peu. Constituée en bonne partie d’aluminium et visiblement très robuste, elle présente des amortisseurs Fox Racing Shox de 3 pouces (76,2 mm). Le débattement est de 13 pouces (330 mm) à l’avant et de 13,9 (353 mm) à l’arrière. L’angle d’attaque est de 30 degrés, l’angle ventral de 22 degrés et l’angle de départ est de 23 degrés. En comparaison, les angles d’un Jeep Wrangler Rubicon sont, respectivement, de 42,2, 25,8 et 32,3. Le Rubicon franchit, le Raptor court.

Photo: Ford

Bien en deçà des limites

Lors des essais au très beau complexe sportif de Mécaglisse à Notre-Dame-de-la-Merci, nous avons pu amener le Raptor dans des sentiers forestiers en très bon état, mais recouverts de glace et de neige. Nous avons pu nous amuser un peu plus en laissant l’arrière déraper à plusieurs reprises et ainsi apprécier la facilité avec laquelle le véhicule se replace de lui-même. Bien sûr, si l’on dépasse les lois de la physique, il y a de fortes chances que le véhicule ne se replace pas de lui-même!

Enfin, nous avons eu droit à un tour avec un pilote d’expérience. On se doute que son tour a été nettement plus rapide que le mien. Cependant, à la fin, je suis resté sur mon appétit. Pour le Raptor, se promener sur un sentier en bon état n’est pas plus difficile que d’attacher mes souliers avec du Velcro pour moi.

Le Raptor, une aubaine?

Reste la question de la consommation d’essence. Après quelques tours dans les sentiers avec un accélérateur utilisé de façon moyennement intense et des freinages quelquefois violents, la consommation moyenne de mon exemplaire était de 28 l/100 km. S’il avait été poussé à fond comme lors d’une course dans le désert, on parlerait sans doute de 35 ou 40 l/100 km. En conduite normale, Ford avance une moyenne de 13,2 l/100 km sur la route et de 15,6 en ville.

Il faut aussi préciser que le Raptor ne sera pas toujours conduit comme nous l’avons fait. Même que la plupart du temps, il roulera bien sagement sur le bitume. Et bien souvent, sur le bitume urbain. C’est d’une tristesse inouïe.

Le Ford F-150 Raptor 2017 est un jouet pour gens riches. Le prix de départ de la version SuperCrew est de 70 000 $ et on peut facilement le faire grimper à plus de 90 000 $. Pour relativiser un peu, la journée où j’ai fait l’essai de ce camion hors du commun, j’ai conduit un F-150 King Ranch équipé au bouchon coûtant 82 500 $. Dans ce contexte, 70 000 $ pour un Raptor c’est quasiment une aubaine!

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Premiers contactsFord F-150 Raptor 2017 : un monstre bien élevé
PINCKNEY (Michigan) – Le premier F-150 SVT Raptor a connu un succès monstre dès son lancement, en 2011. Accueil parfait pour cette version toute en muscles et en jambes du best-seller toutes catégories de Ford, conçue spécialement pour la conduite de performance là où il n’y plus de route et …
ActualitéFord F-150 Raptor 2017 : monstre de puissance
Ford nous achale depuis des mois à propos de sa rugissante camionnette hors route. Le constructeur a révélé petit à petit une foule de changements et d’améliorations à venir, tout en prenant soin de laisser de côté les détails les plus importants. On savait que le V6 EcoBoost de 3,5 …
ActualitéHennessey Velociraptor 6x6: Plus de puissance et plus de pneus!
Hennessey produit actuellement deux véhicules portant le nom de VelociRaptor : un VUS basé sur l’ancienne génération du camion HD de Ford rappelant l’Excursion, et une camionnette basée sur le F-150 avec des prétentions hors route. C’est bien, mais il manque une paire de roues à ces camions, vous ne …
Nouveaux modèlesDévoilement officiel du Ford F-150 Carey Price Ultimate Edition
Il n’est pas rare de voir un constructeur introduire des éditions spéciales de ses modèles de production. Cette fois, l’initiative vient plutôt d’un concessionnaire, Olivier Ford à Saint-Hubert, qui va profiter du prochain Monster Spectacular afin de dévoiler une paire de F-150 éditions Carey Price pour souligner son partenariat avec …
Guide de l'auto LIVELive : Dans le Garage - Ford F-150 2017
Ne manquez pas ce jeudi soir 20h, le septième épisode de notre émission web, Le Guide de l’auto : dans le Garage . L’émission sera diffusée dès 20 h, en direct sur notre page Facebook et sur le site web du Guide de l’auto , ici même dans cet article.
Nouveaux modèlesVoyez tout ce que le Ford F-150 Raptor 2019 amélioré pourra faire
Excellente nouvelle pour les plus fervents amateurs de conduite hors route : deux ans après sa refonte complète , le méchant Ford F-150 Raptor profite de quelques améliorations importantes qui le rendent plus féroce et lui permettent de repousser encore plus les limites. D’abord, l’équipe de Ford Performance l’a doté …
Commentaires