Top 5 des pires innovations automobiles

Le marché de l’automobile est en constante évolution depuis la toute première Ford Model T. Aujourd’hui, les plus grands constructeurs automobiles du monde investissent d’immenses budgets en recherche et développement (R&D) dans l’espoir de se démarquer de leurs concurrents. Évidemment, lorsque l’on parle d’essais, on parle nécessairement d’erreurs. En voici quelques-unes qui ont retenu mon attention.

Photo: Thomas doerfer (Own work) via Wikimedia Commons

1. Bricklin SV-1

Ce modèle conçu par le père fondateur de Subaru Amérique, Malcolm Bricklin, avait pour objectif de dépasser tous les standards de sécurité pour les voitures sports. Cependant, le modèle a été si raté qu’on a arrêté la production du modèle en 1974 après seulement deux ans.

La voiture présentait des caractéristiques impressionnantes telles qu’une carrosserie plus résistante aux impacts et une portière de type oiseau conçue pour mieux amortir les chocs en cas de collision. Toutefois, cette nouvelle technologie était si lourde que la portière nécessitait une assistance motorisée pour son ouverture. En ajoutant tous les surplus technologiques, la voiture dite sport n’était plus du tout performante et risquait maintenant d’emprisonner les occupants en cas de défaillance du moteur d’une des deux portières. Plutôt ironique pour une voiture « sécuritaire », n’est-ce pas?

Photo: Dontworry via Wikimedia Commons

2. Amphicar

L’Amphicar a initialement été conçue pour diminuer le trafic terrestre en utilisant les voies maritimes. Quoique très enthousiasmante, l’idée n’a connue que l’échec. Le modèle a été produit en quelques 4 000 exemplaires au cours des années 1960.

En raison de nombreux bris mécaniques relatifs au manque d’étanchéité et d’efficacité, l’Amphicar a passé pratiquement autant de temps sur les routes qu’au garage. Le flop était si grand que certains consommateurs se plaisaient même à dire qu’ils possédaient le plus rapide des bateaux sur route et la plus rapide des voitures sur l’eau.

3. Fuller Dymaxion

Le Fuller Dymaxion est l’un des premiers prototypes des minibus que nous connaissons aujourd’hui. Cependant, ce prototype était muni de trois roues. Deux des roues contrôlaient la direction sous le banc du conducteur et la troisième roue se situait derrière pour assurer une stabilité. Buckminster Fuller, le créateur de la Dymaxion, n’a jamais pu se rendre au stade de la production, faute de sécurité.

Photo: Doug Duncan (Own work) via Wikimedia Commons

4. AVE Mizar

La AVE Mizar, une voiture créée pour voler, était constituée d’un mélange entre une Ford Pinto et un Cessna Skymaster... Rien de moins! Comme vous pouvez l’imaginer, le projet est vite tombé à l’eau. Lors des essais aériens, le pilote ainsi que le créateur du véhicule ont péri dans un écrasement tragique, tout comme le projet.

5. Ford Nucleon

Enfin, la dernière et non la moindre, la Ford Nucleon, qui a été conceptualisée en 1958. Elle était munie d’un petit réacteur nucléaire devant la voiture qui remplaçait le moteur à combustion tel qu’on le connait aujourd’hui.

À l’époque, la voiture était présentée comme une alternative moins polluante que le pétrole et beaucoup plus durable. Un seul plein devait nous transporter sur une distance de 5 000 miles, ce qui représente 8 000 kilomètres ou une fois et demie le chemin entre l’Île-du-Prince-Édouard et Vancouver... Pas mal! Cependant, je ne vous apprendrai probablement rien en vous disant que la voiture n’a jamais dépassé le stade de la conception en raison des nombreux risques liés à la sécurité.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

TechnologieÉtude : les systèmes de détection de piéton sont inefficaces
Une nouvelle étude menée par l’American Automobile Association (AAA) a révélé que les récentes technologies d’évitement de collision sont souvent inefficaces lorsqu’il s’agit d’esquiver des piétons. L’organisation étatsunienne a simulé une série de situations impliquant des piétons et une voiture. Les résultats montrent que les technologies de freinage d’urgence automatique …
ActualitéUne Bricklin SV-1 n’ayant roulé que 100 km vendue pour 136 000 $
La Bricklin SV-1, une voiture sport canadienne fabriquée à Saint-Jean au Nouveau-Brunswick en 1974 et 1975, a connu une carrière éphémère au même titre que la Manic GT québécoise. Un peu moins de 3 000 exemplaires ont été produits, ironiquement tous pour le marché américain. Qu’en reste-t-il de nos jours?

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires