Mercedes-Benz Classe E, la plus représentative

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2009

Pour quiconque désire vraiment vivre l’expérience Mercedes, l’essai d’une Classe E est le choix idéal. Il est cependant vrai que les Classe B et C sont offertes à coûts moindres, mais pour ressentir pleinement l’aura de prestige de la marque, la Classe E fait meilleure impression. Il faut toutefois avouer honnêtement que les modèles de Classe C affichent désormais un comportement de plus en plus irréprochable, surtout avec la récente refonte effectuée l’an dernier. Quoi qu’il en soit, selon plusieurs, le vrai modèle d’entrée de gamme chez Mercedes est sans contredit la Classe E.

Puisqu’elle est vendue aux quatre coins de la planète, il n’est pas surprenant de constater à quel point la Classe E est polyvalente dans son offre. On la retrouve donc sous forme de berline et de familiale, lesquelles sont proposées en mode deux ou quatre roues motrices. À cela vient évidemment s’ajouter une panoplie de moteurs, dont le très économe six cylindres diesel, le puissant V8 et le très démentiel V8 issu de la division AMG. Avec un tel choix, il est facile de comprendre que les prix varient grandement et se situent entre les 65 000 $ et les 120 000 $.

De la classe...

Avec des véhicules présentant des designs pratiquement indémodables et iconiques, Mercedes doit faire attention lorsque vient le temps de rafraîchir ses modèles. Quelques retouches annuelles suffisent pour rajeunir ses voitures vedettes et conserver les éléments qui font d’une Mercedes un objet tant convoité. La légende qu’est devenue la Classe E ne profite donc pas de changements esthétiques majeurs pour 2009, la refonte de 2007 ayant été assez réussie. Quelques détails bien souvent anodins viendront agrémenter un look déjà bien profilé. On est cependant loin du design de la Classe CLS, mais les acheteurs du modèle E sont souvent des gens conservateurs qui préfèrent passer inaperçus la plupart du temps.

La Classe E est offerte sous plusieurs appellations. Dépendant de la motorisation qui l’équipe, on aura affaire à une E300, une E320, une E350, une E550 et à la très célèbre E63. Chaque version propose un confort exquis, soit celui auquel on est en mesure de s’attendre d’un constructeur aussi prestigieux. Comme pour la plupart des Mercedes, l’habitacle respire le luxe et les matériaux choisis créent une ambiance cossue. Les commandes sont d’ailleurs harmonieusement disposées sur la planche de bord et confèrent une image pure et classique au cockpit. La position de conduite parfaite est facilement trouvée grâce aux nombreux ajustements placés sur la portière et au volant ajustable qui s’adapte bien au gabarit du conducteur. Quant aux places arrière, elles offrent un confort intéressant et un généreux dégagement pour les jambes.

Votre choix est fait ?

Le choix du moteur de la Classe E peut s’avérer ardu lorsque l’acheteur fait son « shopping » en Europe, mais heureusement pour nous Canadiens, Mercedes s’est limité à ne proposer que cinq motorisations ! On a donc droit au moteur diesel BlueTEC qui équipe la version E320 4Matic et qui procure des performances très honnêtes tout en offrant une consommation de carburant impressionnante compte tenu des dimensions du véhicule. À titre de comparaison, le couple du moteur diesel est le même que celui de la motorisation V8 de 5,5 litres qui équipe la E550. En version traditionnelle à essence, c’est la E300 4Matic qui fait office de modèle d’entrée de gamme. Son moteur six cylindres de 3,0 litres consomme évidemment plus que la version diesel et n’offre pas nécessairement de meilleures capacités dynamiques. C’est qu’avec les récents développements apportés à la motorisation diesel et l’arrivée de la technologie BlueTEC, les moteurs diesel de Mercedes n’ont rien à envier à leur pendant à essence.

Ensuite viennent les deux versions E350 4Matic, l’une berline, l’autre familiale. De toute la gamme E, c’est sûrement cette livrée qui est la plus populaire avec son V6 de 3,5 litres qui offre un bon compromis entre puissance et consommation. Pour une augmentation notable de puissance, il faut toutefois opter pour la version E550 qui propose un puissant huit cylindres de 5,5 litres. On a alors droit à des performances relevées dignes du nom Mercedes. Et en fin de ligne vient la redoutable version E63 AMG avec son V8 de plus de 500 chevaux qui comblera assurément les fortunés amateurs de puissance. Notre voiture d’essai, une E320 BlueTEC, nous a agréablement impressionné par sa douceur de roulement et sa tenue de route solide. La puissance et le couple du moteur jumelé à l’extraordinaire transmission à sept rapports procurent des prestations étonnantes pour une motorisation diesel. Lointaine est l’époque où les moteurs diesel boucanaient, sentaient et polluaient.

Dorénavant, avec la technologie BlueTEC, seul le prix du diesel devient un irritant. La direction s’avère précise à défaut d’être directe, et le freinage est des plus puissants. Avec un châssis d’une extrême solidité et une insonorisation poussée, les bruits de la route sont presque inexistants. On entend à peine le moteur tourner au ralenti. Alors, ceux qui voudront un son envoûtant devront opter pour le V8 qui ronronne bruyamment avec ses 382 chevaux. Avec une consommation décente et un confort digne d’un salon, la E320 a tout pour plaire. En fait, il ne lui manque que le rouage intégral 4Matic pour être parfaite. Toujours dans le coup, la Classe E de Mercedes demeure un choix équilibré dans un créneau maintenant de plus en plus compétitif. Entre les voitures allemandes et les voitures japonaises, les premières ont cet avantage d’avoir une réputation de prestige et une prestance admirée de tous depuis de nombreuses années. Toutefois, côté technologique, les japonaises sont de plus en plus avancées et proposent des mécaniques plus fiables que les allemandes. Qui s’appropriera le marché ? La guerre n’est pas terminée.  

FEU VERT

Silhouette épurée
Bon choix de moteurs
Moteur diesel intéressant
Prestige assuré

FEU ROUGE

Coûts d’entretien élevés
Prix de certaines versions élevé
Consommation impressionnante (E63 AMG)
Fiabilité à prouver

Partager sur Facebook
Commentaires