Mercedes-Benz S 550e 2016 : exécutif écologiste

Points forts
  • Motorisation peu énergivore, puissante et silencieuse
  • Habitacle somptueusement luxueux
  • Roulement très confortable
Points faibles
  • Pas de rouage intégral sur la S 550e
  • Système multimédia COMAND peu convivial
  • Les gens vont-ils remarquer qu’il s’agit d’une voiture écologique?
Évaluation complète

L’électrification du segment des grandes berlines de luxe s’accentue, alors que Mercedes-Benz a introduit la S 550e hybride rechargeable cette année. Cette dernière se joint aux nombreuses variantes de la famille Classe S qui comprend notamment les performantes éditions AMG ainsi que l’ultraluxueuse Mercedes-Maybach S 600.

Elle rivalisera avec la BMW 740Le, la Cadillac CT6 hybride rechargeable qui arrivera bientôt sur le marché, et, d’une certaine façon, la Tesla Model S 100% électrique.

L’économie de carburant n’est peut-être pas un grand souci pour ceux ayant les moyens de se payer une voiture de 100 000 $, mais posséder une berline de luxe environnementale – relativement parlant, bien sûr – pourrait aider à projeter l’image qu’être riche ne veut pas nécessairement dire se foutre de la qualité de l’air.

Néanmoins, la Mercedes-Benz S 550e 2016 est quand même très puissante. Elle est équipée d’un V6 biturbo de 3,0 litres, d’un moteur électrique et d’un bloc-batteries au lithium-ion pour une puissance combinée de 436 chevaux et un couple de 475 livres-pied. Gérée par une boîte automatique à sept rapports acheminant ce muscle aux roues arrière, la motorisation rechargeable permet à la S 550e d’accélérer de 0 à 100 km/h en 5,2 secondes, selon le constructeur.

C’est seulement 0,4 seconde plus lentement que les décollages à bord de la S 550 conventionnelle, qui n’est que marginalement plus puissante, et presque une seconde plus rapide que la S 400 de base à 329 chevaux, alors pas de sacrifices à faire au chapitre des performances. À l’instar de la plupart des versions de la Classe S, la vitesse maximale est limitée électroniquement à 210 km/h, mais en mode 100% électrique, la grosse berline peut rouler jusqu’à 140 km/h.

Photo: Michel Deslauriers

Le système de conduite comprend les modes Sport, Eco et Eco+, bien que la plupart des propriétaires ne joueront probablement jamais avec cette fonctionnalité, le laissant en mode écologique pour économiser de l’essence. Mercedes-Benz estime l’autonomie de la S 550e à 33 kilomètres; le mieux que l’on a pu atteindre, c’est 27 km, mais on a dû emprunter l’autoroute lors de nos déplacements quotidiens, ce qui réduit l’autonomie beaucoup plus rapidement à cause des vitesses plus élevées. La prise d’alimentation est située sur le pare-chocs arrière, côté passager. À la conclusion de notre semaine d’essai, nous avons enregistré une moyenne de 8,4 l/100 km, ce qui est excellent pour un salon sur roues.

Le moteur V6 est doux, tout comme les transitions entre la propulsion à essence ou électrique, ou le mélange des deux. L’habitacle de la Mercedes-Benz Classe S 2016 est déjà extrêmement silencieux, alors rouler en mode 100% électrique ne fait pas une grande différence à l’intérieur. Si l’on ne mentionne pas à nos passagers qu’ils sont assis dans une auto hybride rechargeable, et qu’ils n’ont pas vu les autocollants (un peu kitch) sur le bas des portes le spécifiant, ils ne s’en rendront probablement pas compte. J’assume qu’un acheteur peut choisir ou non d’obtenir ces collants, mais comment démontrer autrement que l’on roule fièrement à bord d’une Benz écologique?

L’habitacle de la S 550e, c’est aussi de la Classe S à l’état pur. Les moelleux sièges avant feront de tout long voyage un trajet relaxant, alors que des fonctions de ventilation et de massage sont également disponibles. La suspension AIRMATIC offre des réglages Sport et Comfort, les deux procurant un roulement ouaté, comme il se doit dans une Classe S.

Les buses de ventilation circulaires sont élégantes, s’agençant bien avec les surfaces métallisées des haut-parleurs de la chaîne audio Burmester et les garnitures argentées réparties à travers l’habitacle. L’instrumentation à deux écrans semble un peu trop carrée au beau milieu d’un design autrement dominé par des formes circulaires, mais ajoute tout de même une touche de sophistication à l’apparence générale. Au risque de se répéter, le système infodivertissement COMAND n’est pas le plus simple à utiliser, puisque l’on doit naviguer longuement à travers les menus pour accomplir les tâches les plus enfantines.

L’ensemble haut de gamme, qui comprend un système de caméras à 360 degrés, une sellerie en cuir Nappa, une ventilation des sièges mentionnée plus tôt ainsi que des pare-soleil à commande électrique aux vitres arrière, inclut également ce que la marque appelle des sièges avant multicontours pour une conduite dynamique. En bref, les soutiens latéraux de ces sièges gonflent et dégonflent quand la voiture tourne un coin de rue ou négocie une courbe, s’assurant de garder les passagers assis bien droits dans les sièges. Un beau gadget, mais un gadget non essentiel.

Photo: Michel Deslauriers

La Mercedes-Benz S 550e 2016 se détaille à partir de 117 900 $ avant les frais de transport et de préparation. C’est quelques milliers de moins qu’une S 550 4MATIC, bien que la version hybride rechargeable ne soit pas équipée d’un rouage intégral, un désavantage lors de la saison hivernale. La BMW 740Le coûte environ dix mille dollars de moins que la Benz et concède plus de 110 chevaux, mais le rouage intégral est inclus. Avec les options, notre voiture à l’essai coûtait plus de 130 000 $.

Alors, voici une Classe S « verte » qui peut s’avérer très peu énergivore, si l’on branche religieusement la voiture chaque jour. Surtout en hiver, lorsque le pare-chocs arrière sera couvert de boue et de gadoue, est-ce qu’on voudra vraiment se salir les mains? Ne sommes-nous pas des exécutifs grassement payés, avec des employés qui sont censés salir leurs mains pour nous? Euh, oui.

En revanche, dans certaines régions métropolitaines, les véhicules électriques et les autos hybrides rechargeables peuvent maintenant circuler dans les voies réservées au covoiturage, même s’il n’y a qu’une personne à bord. Éviter les bouchons de circulation dans une somptueuse voiture de luxe pourrait être le meilleur argument pour choisir la S 550e par rapport à n’importe quelle autre variante de la Classe S.

Et peu importe le prix du véhicule, on retrouve toujours une certaine satisfaction à savoir qu’il peut rouler en mode électrique, et que l’on perdra moins de temps à faire le plein à la station-service. La S 550e est une véritable Classe S, sans la culpabilité. À bien y penser, qui se sent coupable de s’acheter une Mercedes?

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

2016Mercedes-Benz Classe S 2016: Trio super luxe
Mercedes-Benz a été très actif au cours des derniers mois, et ce, dans toutes les catégories de sa gamme de modèles. C’est ainsi que les berlines de la Classe S ont été revampées. En plus, le coupé CL dont les ventes étaient plutôt discrètes a été remplacé par le S …
Premiers contactsMercedes-Benz Classe S Cabriolet 2017 : lorsque trop ne suffit pas
NICE (France) – L’être humain n’est pas parfait, et ne le sera probablement jamais. La plupart d’entre nous ne peuvent s’empêcher d’être matérialistes, à petite ou à grande échelle. On va camper devant le magasin Apple pour s’emparer du dernier modèle de l’iPhone, parce que sa caméra est plus performante.
BlogueBMW Série 7 hybride enfichable en route
Après l’arrivée de la nouvelle BMW 750i et 750Li , sixième génération de la grande berline qui sera disponible en concession vers la mi-octobre, on verra apparaître une toute nouvelle BMW Série 7 hybride enfichable. Disponible tôt en 2016, la 740e xDrive combinera un quatre cylindres turbocompressé de 2,0 litres …
Technologie/Véhicules autonomesLa prochaine génération des moteurs Mercedes-Benz
Même si l’industrie amorce un virage lent vers l’électricité, les moteurs à explosion doivent continuer d’être modernisés, puisqu’ils équipent encore l’écrasante majorité de la flotte automobile et continueront de le faire pour encore longtemps. Mercedes-Benz vient d’annoncer la nouvelle génération de ses moteurs : on retrouve un quatre, un six …
EssaisBMW 750i xDrive 2016 : celle à battre… pour l’instant
Lorsque les acheteurs déboursent plus de 100 000 $ afin de se procurer une voiture de luxe, ils ont droit d’exiger ce qu’il se fait de mieux, et c’est exactement ce que les marques allemandes s’efforcent de leur offrir. Le segment des grandes berlines de luxe propose quelques-unes des machines …
EssaisCadillac CT6 2016 : chicane de famille
La marque américaine a décidé d’affronter les joueurs bien établis dans le segment des berlines de luxe pleine grandeur en introduisant la nouvelle CT6. Bien qu’elle ne soit pas la plus grande voiture jamais produite par Cadillac — une époque révolue, il faut le dire — c’est quand même la …
Commentaires