Buick LaCrosse 2017 : un bel exemple d'homogénéité

Points forts
  • Silhouette élégante
  • Finition soignée
  • Insonorisation très poussée
  • Mécanique moderne
  • Tenue de route rassurante
Points faibles
  • Catégorie en déclin
  • Console centrale très large
  • Prix relativement élevé
  • Place arrière centrale étriquée
Évaluation complète

Même si la catégorie des grosses berlines n’est pas tellement en vogue au Canada et aux États-Unis, cela n’a pas empêché les décideurs de la division Buick de consacrer beaucoup d’efforts et d’argent à la révision de leur grosse berline de luxe. Par le passé, Buick a souvent eu de la difficulté à bien situer ses modèles entre ceux de Chevrolet et Cadillac. Il a parfois péché en tentant de cibler certains modèles Chevrolet tandis qu’en d’autres occasions, il osait s’attaquer à Cadillac. Dans les deux cas, les résultats n’ont pas toujours été probants. Cette fois, il a visé dans le mille.

Cette toute nouvelle LaCrosse répond fort bien à la vocation des voitures Buick : être plus luxueuse qu’une Chevrolet et un peu moins cossue qu’une Cadillac.

Photo: GM Canada

Élégance raffinée

Lorsque l’on examine une photo de la nouvelle Buick LaCrosse 2017, on dénote des changements sur le plan esthétique alors que la voiture nous semble plus élégante, mais ça se limite à peu près à cela. Par contre, quand on la voit en vrai, elle impressionne, surtout par sa section arrière révisée alors que les ailes en relief lui donnent un cachet vraiment particulier.

Elle est plus longue de 16 mm tandis que son empattement a progressé de 86 mm. Elle est également plus large et plus basse, ce qui contribue à lui donner un air bourgeois qui plaira à ceux qui recherchent une voiture luxueuse. Bien entendu, on a trouvé moyen de placer les célèbres portholes sur les ailes avant, une caractéristique propre à la marque depuis des décennies.

Dans l’habitacle, la présentation est plus sobre et plus élégante que précédemment. La planche de bord est plus stylisée et l’espace réservé à l’écran d’information a été redessiné. Celui-ci est logé dans une nacelle rectangulaire et encadré par des buses de ventilation. Il faut souligner la qualité des matériaux et de la finition.

Un bémol cependant quant au coffre à gants qui est vraiment très petit. Ce qui détonne avec les dimensions générales de cette voiture. Et même si l’habitabilité est fort généreuse, on aurait pu trouver un moyen de rendre la console centrale un peu plus étroite, ce qui donnerait plus d’espace aux occupants avant. Par contre, à l’arrière, des personnes de toutes tailles pourront y prendre leurs aises. Cependant, au centre de la banquette, le confort est assez limité. Tous ces gens pourront voyager avec l’ensemble de leurs bagages puisque le coffre a une capacité de 472 litres. Toutefois, celui-ci possède un seuil de chargement assez élevé.

L’insonorisation est l’une des priorités chez Buick. Malgré une réduction de poids de 136 kg, on a réussi à augmenter les matériaux insonores dans l’habitacle et un peu partout dans la carrosserie. Il en résulte une auto plus silencieuse que la majorité de ses concurrentes.

Photo: Michel Deslauriers

Du nouveau sous le capot

Autrefois, General Motors avait la fâcheuse habitude de proposer des mécaniques pas toujours au faîte de la technologie moderne. Heureusement, cette période est oubliée et notre Buick est dotée d’un tout nouveau V6 de 3,6 litres à injection directe, cylindrée variable et disposant même d’un système arrêt-départ. Ce moteur est associé à une nouvelle boîte automatique à huit rapports tandis qu’il est possible de commander une version à rouage intégral. Pour qui ce détail intéresse, le quatre cylindres offert l’an dernier n’est plus de la partie.

En outre, les suspensions ont été révisées tandis que l’utilisation d’acier de meilleure qualité à la fois plus léger et plus rigide permet d’offrir une plate-forme qui favorise non seulement la tenue de route, mais une réduction des vibrations.

Sportive non, luxueuse oui

Cette fois, on n’a pas essayé de jouer sur les deux tableaux. Cette LaCrosse de nouvelle génération ne tente pas de nous séduire par un comportement très sportif ou encore des performances relevées. Ce rôle est attribué à la Regal. Elle cible surtout les gens qui veulent une voiture élégante et raffinée dotée d’un habitacle confortable et d’une finition sérieuse. De plus, ils pourront compter sur un moteur d’une grande douceur dont les 305 chevaux permettent de boucler le 0-100 km/h en un peu plus de six secondes, ce qui est de nature à combler la majorité des acheteurs.

En outre, sur la grande route, cette voiture possède une stabilité directionnelle remarquable tandis que la suspension à réglage continuel absorbe et filtre efficacement les aspérités de la route. Le prix à payer pour cette quiétude est un manque de feedback concernant la route. Mais pour certains, cela constitue une qualité puisqu’ils associent ce comportement au luxe.

Bien que cette catégorie soit en nette baisse de popularité, cette Buick LaCrosse 2017 impressionne par son homogénéité, son comportement routier et la qualité de sa finition. Il est vrai que le prix à payer sera jugé élevé par bien des gens, mais il est quand même inférieur à plusieurs modèles concurrents de la catégorie. Et si malgré toutes ces améliorations, les ventes de la LaCrosse sur notre marché demeurent assez discrètes, Buick peut se consoler en comptant sur des ventes fort importantes sur le marché chinois.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Premiers contactsBuick LaCrosse 2017 : le silence est d’or
PORTLAND (Oregon) – La marque Buick est lentement mais sûrement en train de reprendre du galon aux États-Unis et au Canada, après quelques années de vaches maigres avec une gamme de produits rétrécie. On le sait, la présence de Buick dans le marché chinois est significative, ce qui explique probablement …
Pleins feux surBuick LaCrosse 2017 : à l’essai cette semaine
Le Guide de l’auto se rendra sur la côte ouest des États-Unis, plus précisément à Portland en Oregon, pour se glisser derrière le volant de la Buick LaCrosse 2017 entièrement redessinée. Non seulement est-elle construite sur une nouvelle structure plus rigide et plus légère, et jumelée à l’utilisation accrue d’acier …
Commentaires