Nissan Sentra SR Turbo 2017 : petit tour rapide

Points forts n.d.
Points faibles n.d.
Évaluation complète

GREENSBORO (Géorgie) – Il y a 25 ans, la Nissan Sentra SE-R de la génération B13 a fait tout un tabac. À l’instar de la Mazda MX-5, cette voiture compacte savait offrir beaucoup de performance et de précision à un prix modeste.

Pour 2017, la compagnie japonaise s’inspire de son passé et lance la Sentra SR Turbo. Non pas parce que les ventes de la Sentra sont faibles — au contraire, c’est la berline la plus vendue de Nissan et son deuxième véhicule le plus populaire, derrière le multisegment Rogue — mais plutôt pour ajouter un élément excitant à sa gamme.

L’excitation provient du moteur sous le capot, car c’est souvent là où les berlines compactes déçoivent. La Nissan Sentra SR Turbo 2017 exploite un quatre cylindres turbocompressé de 1,6 litre qui génère 188 chevaux et un couple de 177 livres-pied, soit une hausse de près de 50% par rapport au moteur atmosphérique de série, qui totalise 1,8 litre et 130 chevaux. De plus, les acheteurs auront le choix entre deux boîtes de vitesses spécialement calibrées pour ce fougueux moulin : une manuelle à 6 rapports et l’automatique Xtronic à variation continue.

Le lancement de la première Sentra turbocompressée en Amérique du Nord est déjà un événement en soi, mais Nissan est allée plus loin en modifiant aussi la suspension, la direction et les freins, en plus de lui greffer des jantes exclusives de 17 pouces.

Photo: David Miller

Plus de puissance, même comportement

Tout ça est bien beau sur papier, mais qu’en est-il sur la route? J’ai pris place dans un exemplaire manuel et filé vers les routes de campagne qui entourent Greensboro, en Géorgie, pour le savoir. L’absence d’autres automobilistes m’a permis de découvrir le plein potentiel de la Sentra SR Turbo.

Comme prévu, la voiture décolle rapidement, mais seulement en mettant plus de pression sur l’accélérateur pour sentir l’extra de puissance. Les 177 livres-pied de couple commencent à travailler une fois que l’on atteint 30 km/h, ce qui oblige à appuyer un peu plus fort sur la pédale et à manipuler le levier avec plus d’empressement. Un mode Sport est toutefois disponible pour nous aider à rendre les manœuvres plus dynamiques.

Ça prend un certain temps pour s’habituer à ce genre d’action, qui contraste drôlement avec la Sentra ordinaire et sa CVT axée sur l’économie d’essence. Une fois lancée, par contre, la SR Turbo commence à se décontracter et les manœuvres de dépassement s’avèrent un jeu d’enfant avec l’aide de la servodirection électrique.

Dans l’ensemble, la conduite est agréablement paisible : pas de bruit dérangeant à l’accélération ni de réactions brusques au freinage. Voilà des attributs qui plairont certainement à tout conducteur de Sentra. Le problème, c’est que les reprises de 80 à 110 km/h ne sont pas à la hauteur des attentes et que la précision dans les virages laisse un peu à désirer comparativement à d’autres berlines sport.

Photo: David Miller

Quelle est la pertinence de la Sentra SR Turbo?

On peut poser la question pour à peu près tout ce qui n’est pas essentiel dans la vie. Vendue à partir de 21 990 $ US, tant en version automatique que manuelle (le prix canadien sera annoncé sous peu), la Nissan Sentra SR Turbo 2017 est une alternative intéressante, voire amusante, à une berline compacte plutôt ennuyante, mais qui nous en donne beaucoup pour notre argent.

Il n’y a rien de mal à offrir un produit plus audacieux et plus sport dont l’équipement bonifié comprend entre autres des feux de croisement à DEL de type projecteur avec éclairage d'accentuation à DEL, un aileron arrière avec feux de freinage à DEL intégrés, un embout d’échappement chromé et un toit ouvrant vitré.

Toutefois, si Nissan espérait recréer la magie de la SE-R, c’est raté. La disparition de la lettre « E » aurait pourtant dû nous avertir : il s’agit simplement d’une Sentra plus rapide qui se positionne au-dessus de l’ancienne version haut de gamme SL. Elle n’a rien d’emblématique ni de légendaire.

La commercialisation débutera ce mois-ci et, même s’il s’avère que les ventes ne répondent pas aux attentes, l’ajout de la Sentra SR Turbo ne sera que positif pour cette berline compacte qui tente de se démarquer dans un segment de marché hautement compétitif.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

2016Nissan Sentra 2016: Universitaires demandés
La Nissan Sentra est un véhicule à part dans sa catégorie peuplée par les Chevrolet Cruze, Honda Civic, Hyundai Elantra et autres Toyota Corolla. En effet, les formes de la Sentra sont inspirées de celles d’une autre Nissan, la berline intermédiaire Altima, et ses dimensions sont parmi les plus généreuses …
MécaniqueNissan Sentra SR Turbo 2017 : rustique à certains égards
Lorsque j’ai appris que Nissan ramenait une version de performance de la Nissan Sentra, il n’y avait pas plus heureux que moi! Qui ne se souvient pas de la Sentra SE-R, qui a marqué sa génération? Cela dit, la Sentra SR Turbo est surtout une réponse de Nissan à Honda …
Commentaires