Sea-Doo RXP-X vs T-Rex 16S vs McLaren MP4-12C vs NASCAR

Lors d’une petite discussion impromptue au Salon du bateau de Montréal, les gens de BRP nous mentionnaient que leur tout nouveau Sea-Doo RXP-X de 300 chevaux était plus rapide que plusieurs bolides en accélération initiale. Quoi de mieux qu’une bonne discussion entre passionnés? Il n’en fallait pas plus pour que l’on décide de valider cette théorie et d’organiser un petit match comparatif, version Guide de l’auto.

Nous nous sommes donc déplacés à l’aéroport de Saint-Hyacinthe, l’endroit parfait pour ce type de course puisque la piste d’atterrissage est longée par un immense bassin d’eau servant de piste d’amerrissage pour les hydravions. Ajoutez le soleil, des équipes de passionnés et quatre véhicules de choix, la table était mise pour un match haut en couleur!

300 chevaux, le Sea-Doo RXP-X

Le Sea-Doo RXP-X est sans aucun doute la motomarine la plus puissante jamais produite. Elle dispose d’un moteur Rotax ACE 1630 qui développe 300 chevaux, rien de moins. Cette puissance est transmise à l’eau via une turbine à prise directe. On s’attendait à des départs explosifs, mais on savait que lors d’une accélération sur le quart de mille, il serait difficile de soutenir la concurrence puisque la vitesse maximale de la motomarine est limitée électroniquement à 72 mi/h (116 km/h) en raison d’une entente entre les constructeurs et la garde côtière canadienne.

Le RXP-X 300 nous aura surpris par sa puissance incroyable alors que sa vitesse maximale s’atteint en quelques secondes. Elle mord littéralement à l’eau et offre des performances sur l’eau difficiles à égaler, même pour un bateau de haute performance.

Une McLaren MP4-12C

Afin de relever la compétition, nous avons dégoté avec la collaboration des gens de chez Pfaff Auto une McLaren MP4-12C, un bolide dont le moteur V8 biturbo ne développe pas moins de 616 chevaux. Certes, la voiture s’est avérée performante sur le départ comme on s’y attendait, mais c’est à mi-course que le couple élevé du moteur aura lancé le bolide en avant des autres. Elle en veut toujours plus, peu importe la vitesse. McLaren a littéralement chamboulé l’ordre établi chez les supervoitures ces dernières années.

Pourquoi pas un T-REX?

Pour pimenter un peu le tout, les gens de Campagna Motors ont accepté notre invitation et se sont joints à la course avec un T-Rex 16S, modèle légèrement modifié par la compagnie, mais toujours doté de sa mécanique d’origine, soit un moteur issu de chez BMW et développant 160 chevaux. On savait que le T-Rex offrait une liberté et un plaisir de conduite inné, mais on a également découvert qu’il était aussi capable de performances relevées en soutenant fort bien la comparaison face à des bolides beaucoup plus dispendieux.

Une voiture NASCAR? La cerise sur le gâteau!

Finalement, pourquoi ne pas ajouter une voiture de course à ce trio? Les gens de l’académie de course Andrew Ranger sont entrés dans la danse avec un bolide équipé d’un V8 de 5,7 litres qui développe tout de même 450 chevaux. On sait que les voitures NASCAR ne sont pas bâties pour les courses d’accélération, et ce fut une surprise pour tous de découvrir des temps plus qu’intéressants. C’était également le véhicule qui avait la plus belle sonorité du lot!

Certains se demanderont certainement pourquoi nous n’avons pas ajouté de Tesla Model S P90D sur la liste. Nous en avions fait la demande, mais les gens de Tesla en Californie ont refusé notre requête.

Ne manquez pas notre topo complet sur cette course épique bientôt à l’émission Propulsion au réseau TVA.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

ActualitéC’est la fin pour la McLaren MP4-12C
Avec le dévoilement de la McLaren 650S (laquelle est fortement basée sur la MP4-12C), beaucoup se demandent quelle est désormais la place de la 12C, maintenant qu’elle figure au fond du classement chez le manufacturier anglais. La 650S est plus avancée, plus puissante, plus agile et dans la même gamme …
Course automobileDe beaux défis attendent Marc-Antoine Camirand
Marc-Antoine Camirand, un coureur automobile de St-Léonard-d’Aston, âgé de 38 ans, prendra part aux 4 prochaines courses de la division canadienne NASCAR Pinty’s. Le 14 juin dernier, on en a fait l’annonce. C’est officiel, Marc-Antoine Camirand revient sur le circuit et plus fort que jamais. La différence? L’expérience, évidemment, mais …
ActualitéCampagna Motors n'est plus
Au mois de novembre dernier, Campagna Motors se plaçait sous la protection de la faillite . Incapable de rembourser ses créanciers, une proposition avait été faite le 6 novembre lors d’une assemblée générale au bureau du syndic. Après la diffusion de cette nouvelle, nous avons discuté avec André Morissette, président …
Commentaires