Lexus RX350, un classique

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2009

Année après année, le RX 350 continue de figurer sur la liste des meilleurs de sa catégorie. Bien que plusieurs autres modèles de conception plus récente et proposant une mécanique souvent plus puissante soient arrivés sur le marché récemment, le RX 350 est toujours considéré comme l’une des références. La raison en est bien simple : cette Lexus intermédiaire à tout faire a littéralement inventé cette catégorie et elle est une réussite depuis ses débuts, à la fin du siècle dernier.

Trop souvent, lorsqu’une nouvelle catégorie est créée, plusieurs constructeurs et non les moindres verront leur premier effort nécessiter par la suite plusieurs retouches et modifications. Dans le cas du modèle qui nous concerne, l’exécution a été sans faille dès le premier jour tandis que la fiabilité a toujours été au rendez-vous. Avec le RX, Lexus a également fait la preuve qu’il n’était pas nécessaire de commercialiser un gros mastodonte à moteur V8 pour impressionner les biens nantis.

Silhouette discrète, confort assuré

On ne peut pas dire que la silhouette de cette Lexus soit parmi les plus élégantes de la catégorie. Par contre, elle a influencé plusieurs designers qui avaient pour tâche de dessiner un modèle qui lui ferait concurrence. Ce qui explique sans doute pourquoi la majorité des véhicules de cette catégorie propose une allure qui est presque universelle. C’est également une bonne nouvelle pour notre Lexus, car son apparence est toujours dans le coup. Ses dimensions ne sont pas très imposantes, mais cela ne nuit aucunement au confort des occupants, qui peuvent prendre leurs aises aussi bien à l’avant qu’à l’arrière. Cependant, l’espace réservé aux bagages est moindre que ce que propose la concurrence.

Bien entendu, avec une Lexus, on s’attend à avoir une finition impeccable, des cadrans indicateurs électroluminescents et des matériaux de qualité, sans oublier plusieurs accessoires songés. À cet égard, le RX satisfait nos attentes. De plus, l’équipement de série de ce modèle s’est étoffé au fur et à mesure de l’ajout de nouveautés technologiques. Par exemple, on utilise depuis un certain temps des glaces favorisant l’insonorisation de l’habitacle.

Les sièges avant sont confortables, et ce, même dans la version de base, bien qu’ils manquent de support latéral. Il est important de souligner que même si le prix du modèle de base est très compétitif, Lexus tout comme Toyota utilise un système de commercialisation par groupe d’options qui fait monter la facture de façon assez spectaculaire, tant et si bien que le prix moyen d’un RX 350 n’est pas d’environ 43 000 $ comme on serait porté à le croire en consultant la liste des prix de vente, mais davantage autour de 50 000 $. Par surcroît, beaucoup d’acces soires sophistiqués ne peuvent être commandés que dans le cadre d’un groupe d’options, notamment le système de navigation par satellites et la caméra de recul. Cela dit, tous les modèles proposent confort et motorisation tout en douceur.

Enfin, même si dans l’ensemble le modèle est toujours au goût du jour, mentionnons qu’au chapitre de la présentation intérieure, le design du tableau de bord commence à démontrer des signes de vieillesse.

Silence, on roule

Le RX 350 a toujours été reconnu pour son silence de roulement. D’ailleurs, toutes les Lexus sont réputées pour être silencieuses. Le moteur V6 de 3,5 litres produit 270 chevaux et il est associé à une transmission automatique à cinq rapports, dont la principale caractéristique est la douceur du passage des rapports. En revanche, la concurrence propose de plus en plus, elle aussi, des modèles avec une boîte automatique à six rapports. Ce groupe motopropulseur a été essentiellement conçu pour assurer la plus grande douceur possible et un silence de fonctionnement sans pareil. Ajoutez à cela un habitacle insonorisé au maximum et une direction presque privée de feedback et il est facile de conclure que l’agrément de conduite n’est pas nécessairement ce qui prime chez ce modèle. De plus, la suspension est calibrée en fonction du confort. Pour certains acheteurs, cette souplesse peut être associée au luxe, mais elle se traduit également par un roulis assez prononcé en virage.

Le rouage intégral de type permanent est apprécié et si jamais vous devez affronter des conditions routières intimidantes, vous serez surpris de son efficacité. Par contre, les systèmes antipatinage et de stabilité intégrale sont vraiment trop intrusifs, tant et si bien que le véhicule perd trop de vitesse sur une surface enneigée ou glacée, ce qui pourrait avoir des conséquences fâcheuses.

En terminant, sachez que le modèle RX400h à moteur hybride n’est pas de retour cette année. Cela ne signifie pas que le constructeur abandonne cette technologie, mais plutôt qu’une nouvelle version hybride du RX serait mise en marché bientôt.  

FEU VERT

Fiabilité assurée
Moteur silencieux
Rouage intégral efficace
Finition impressionnante
Tenue de route équilibrée

FEU ROUGE

Abandon de la version hybride
Direction engourdie
Antipatinage trop sensible
Groupe d’options onéreux

Partager sur Facebook
Commentaires