Kia Rondo, dans le mille !

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2009

Décidément, la situation de Kia n’est pas évidente. Non seulement la clientèle potentielle des produits Kia se prête très souvent à l’exercice de comparaison avec le produit de l’autre marque coréenne (Hyundai), mais elle est en grande partie attirée par un prix plutôt que par le produit. À preuve, la Spectra, qui est une voiture plus intéressante que bien des rivales, demeure un échec commercial. On a dû en 2008 l’offrir à 11 995 $ pour que la clientèle s’y intéresse un tant soit peu. Heureusement, les choses chez Kia ont commencé à changer avec l’arrivée de la Rondo.

En 2009, il faut s’interroger plus que jamais sur la pertinence des véhicules qui sont offerts chez un constructeur. Chez Kia, il est évident que les modèles Rio, Spectra et Sportage ont leur place. En contrepartie, il faudrait que mes facultés soient extrêmement affaiblies pour que je puisse croire au succès de produits comme l’Amanti ou le nouveau Borrego. Les vendeurs Kia le savent déjà, ces véhicules ne feront en 2009 qu’amasser la poussière dans les salles d’exposition. Celui qui leur permettra en revanche de mettre du pain sur leur table est très certainement la Rondo. À l’heure où l’environnement, le coût du carburant et les valeurs familiales sont au centre des préoccupations, un produit comme le Rondo, qui a peu de concurrence, ne peut que réussir.

Si vous vous intéressez à la Rondo, il y a de fortes chances que vous soyez aussi attiré par la Mazda5. Et c’est normal, il s’agit de sa plus proche rivale. Peut-être croyez-vous que la Mazda5 est trop chère, ou encore que la Kia est trop cheap pour répondre à vos critères ? Eh bien, sachez que dans les deux cas, vous avez tort. Réglons tout de suite quelque chose : ces deux véhicules sont offerts environ au même prix et sont équivalents à plusieurs points de vue. Votre devoir est donc de faire l’expérience des deux modèles afin de faire un choix éclairé.

Généreux de nature

On le sait, les véhicules coréens en offrent beaucoup pour l’argent dépensé. La (ou le, on ne sait pas trop…) Rondo propose un équipement qui, de série, est déjà passablement complet. Il ne manque sur la version LX que la climatisation et le régulateur de vitesse, ce qui explique pourquoi la plupart des gens se tournent vers la version EX, à peine plus chère. Cette dernière peut également bénéficier, toujours à moins de 23000$, d’une banquette de troisième rangée qui, avouons-le, se révèle plus accueillante que celle de la Mazda5.

La Rondo est un véhicule qui propose un habitacle où la finition est soignée et où l’ergonomie est finement étudiée. Les sièges sont confortables, l’espace est généreux et le poste de conduite est très agréable. Pour une position de conduite optimale, seul le volant télescopique manque à l’appel. Les jeunes familles ne peuvent qu’apprécier les nombreuses commo dités offertes dans ce véhicule, telles que les espaces de rangement, les nombreux crochets d’ancrage et la modularité des sièges. En revanche, le traitement gris pâle des sièges et de la moquette, lorsque choisi avec certaines teintes extérieures, est rapidement salissant. Il aurait aussi été pratique de bénéficier, comme chez Mazda, de portes latérales coulissantes, mais voilà une contrainte pour laquelle vous devrez faire un choix.

Avantage confort

Contrairement à la Mazda5 qui dérive de la compacte Mazda3, la Rondo reprend la majeure partie des composantes mécaniques et structurelles de la berline intermédiaire Magentis. Ce seul élément explique pourquoi la Rondo propose sur la route une conduite peut-être un peu moins dynamique, mais nettement plus confortable. Les éléments de suspension plus souples exposent le véhicule à un roulis plus important en virage, mais on bénéficie en revanche d’une conduite plus calme et plus aseptisée. Il faut aussi savoir que la Rondo est nettement mieux insonorisée que sa rivale japonaise. Mécaniquement, on nous propose un quatre cylindres de 2,4 litres offrant 162 chevaux, que l’on associe à une boîte automatique à quatre rapports (eh non, pas de manuelle !). Ce groupe motopropulseur est de loin le choix le plus intéressant, parce qu’il permet de bénéficier d’une puissance honnête, d’une bonne douceur de roulement et d’une économie d’essence considérable. En fait, il faut prévoir avec lui la même consommation qu’avec la Mazda5, soit environ 10 litres aux 100 km.

L’autre solution est d’opter pour le V6 de 2,7 litres, offrant 20 chevaux supplémentaires. Évidemment, ce moteur affiche une souplesse supérieure et une douceur encore plus poussée. Toutefois, et même s’il s’accompagne d’une boîte automatique à cinq rapports au lieu de quatre, sa consommation d’essence est passablement plus élevée. Prévoyez environ 12 litres aux 100 km. Spacieuse, sécuritaire, très bien construite et nettement moins gourmande qu’un utilitaire ou qu’une fourgonnette, la Rondo constitue un choix éclairé. Sa garantie de base de 5 ans/100 000 kilomètres peut évidemment se révéler un atout considérable, tout comme son haut niveau de confort. Effectivement, sa dépréciation risque d’être un brin plus importante que celle de la Mazda5 après quelques années, mais sachez que malgré tout, la valeur ne chutera pas comme dans le cas d’une Amanti ! Une chose est sûre, ce type de véhicule connaîtra une bonne expansion au cours des prochaines années.

FEU VERT

Aménagement intérieur agréable
Assemblage et finition
Confort et silence de roulement
Garantie généreuse
Prix raisonnable

FEU ROUGE

Troisième rangée de sièges optionnelle
Boîte manuelle non offerte
Réputation négative de la marque (à tort)

Partager sur Facebook
Commentaires