Kia Amanti, trop coréenne pour l'amérique

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2009

Il suffit de croiser une vieille Hyundai XG350 sur nos routes pour comprendre le pourquoi d’une Amanti. En effet, cette Hyundai était d’une silhouette assez tarabiscotée merci, avec également des lignes passablement rétro pour faire bonne mesure. Mais il faut savoir que ce modèle, tout comme l’Amanti, était fort apprécié dans leur pays d’origine. Si le XG est devenu l’Azera, on tarde toujours chez Kia à passer à l’ère moderne et on maintient l’Amanti dans la gamme.

Il faut aussi se souvenir que ce modèle, de plus en plus rare sur nos routes soit dit en passant, est le porte-étendard de la marque en Amérique. À cet effet, il est doté d’un équipement fort complet et de petites touches visant à accentuer l’impression de luxe qui devrait théoriquement se dégager de cette berline.

Malheureusement, malgré la meilleure volonté du monde, il est difficile de ne pas sortir la trique pour rosser le design extérieur qui est quasiment caricatural. Ceux qui ont une bonne mémoire visuelle ne pourront s’empêcher de remarquer une étroite similitude à l’arrière avec l’ancienne Lincoln Continental. À l’avant, la grille de calandre nous fait immédiatement songer à Mercedes-Benz, sans l’étoile d’argent cela va de soi. Enfin, le capot semble avoir été inspiré de celui de la Jaguar XJS.

Au risque de nous répéter une énième fois, les goûts et les couleurs ne se discutent pas. Cependant, comme sa silhouette ne cadre pas tellement avec les tendances en vigueur sur notre marché, cette berline est souvent mise de côté en raison de son apparence pour le moins unique. Malgré tout, elle en offre beaucoup par rapport au prix demandé.

Mollesse et opulence

Puisque ce modèle est une version pratiquement de grand luxe sur le marché coréen, elle tente de nous séduire par un habitacle cossu dont la présentation est inspirée des berlines de grand luxe tandis que le niveau d’équipement est très relevé. Par exemple, le siège du conducteur à commande par motorisation électrique propose huit types de réglages différents alors que celui du passager avant en offre quatre. C’est mieux que sur certains modèles vendus beaucoup plus cher. Par contre, si les sièges sont réglables de multiples façons, il faut admettre que la recherche du confort est associée à la mollesse des assises, sans compter le déficient support latéral.

Le tableau de bord nous fait immédiatement songer à celui de la Lexus LS 400 de la première génération. C’est rétro une fois de plus, mais c’est d’une certaine élégance tout en étant pratique et d’une ergonomie correcte. Au fil des années, les ingénieurs de ce constructeur ont trouvé le moyen de développer des méthodes de production visant à améliorer la qualité de la finition.

Bref, avec les appliques en bois chimiques, le volant gainé de cuir, la sellerie de cuir en option, les sièges chauffants, la climatisation à réglage automatique, vous en aurez pour votre argent. Et si vous aimez prendre vos aises, c’est la voiture idéale pour vous puisque l’habitabilité est plus que généreuse tout comme le coffre à bagages qui peut avaler sans broncher quatre sacs de golf.

Routière améliorée

Lors de ses débuts sur notre marché, le comportement routier était plus risible qu’autre chose avec une suspension guimauve qui était la cause de roulis et tangage excessifs dès qu’on roulait sur une route parsemée de quelques virages et d’un mauvais revêtement. Heureusement que des modifications apportées à la suspension il y a une couple d’années de même que l’arrivée du moteur V6 de 3,8 litres sous le capot a permis d’en faire une routière acceptable. Les accélérations ne se mesurent plus avec un sablier tandis que la boîte automatique à cinq rapports ne se prête à aucune critique majeure. Il faut cependant déplorer une consommation de carburant assez forte pour un moteur de cette cylindrée. La cause : un poids élevé qui oblige le moteur à consommer plus.

Il est donc sage de rouler peinard et d’admirer le paysage tout en profitant du confort de l’habitacle. Votre style de conduite sera davantage en harmonie avec le caractère de la voiture et vous économiserez du carburant. Et sans être méchant, il est certain que si ce modèle vous intéresse, vous n’êtes pas du genre à faire des folies au volant. Cette Kia semble proposer un bon rapport luxe et prix. Mais sa dépréciation vertigineuse vient annuler cette équation. Vous la louez ou la conservez le plus longtemps possible. Il n’y a pas d’option comme un achat à court terme. D’autant plus que le manufacturier devrait théoriquement lancer une nouvelle version d’ici peu car il est certain que ce modèle a fait son temps sur notre marché.

FEU VERT

Équipement complet
Moteur adéquat
Excellente habitabilité
Confort assuré

FEU ROUGE

Silhouette risible
Dépréciation déprimante
Consommation élevée
Pneumatiques plus que moyens

Partager sur Facebook
Commentaires