Jeep Compass/Patriot,une réputation exploitée

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2009

Chez Chrysler, il y a belle lurette qu’on voulait exploiter l’image positive de la marque Jeep, reconnue pour l’excellence de ses véhicules tout-terrains. En effet, si l’on désirait conserver comme clientèle les amateurs de plein air désireux de rouler en forêt, on espérait également cibler les acheteurs urbains. Cette approche explique la présence des deux modèles dans la gamme Jeep depuis 2007. Pourquoi deux et non pas un ? Tout simplement pour convaincre les citadins, d’une part, et ceux qui veulent aller en forêt de temps à autre, d’autre part.

Le Compass est plus étroitement dérivé du Dodge Caliber, avec lequel il partage sa partie arrière. C’est la version citadine de ce duo, et elle devrait intéresser les personnes qui choisissent de rouler en Jeep sans jamais quitter le maca dam. Bien entendu, la grille de calandre typique à sept ouvertures verticales vous permet de passer pour un aventurier urbain. Le Compass est le premier véhicule de la marque à ne pas être spécifiquement conçu pour des randonnées hors route. La version de base est une traction tandis qu’une transmission intégrale toutes routes est offerte en option.

Autant le Compass que le Patriot sont propulsés par le même moteur, un quatre cylindres de 2,4 litres développé conjointement avec Mitsubishi et Hyundai. Un autre moteur est offert de série, un quatre cylindres 2,0 litres. Ce dernier est associé à une transmission manuelle à cinq rapports tandis qu’une transmission CVT est offerte en option. Détail à souligner, on parle chez Chrysler de la seconde génération de cette transmission, mais personne n’a jamais vu la première !

Économie ! Économie !

Si la silhouette du Compass ne séduit pas tout le monde, il faut admettre que les stylistes ont concocté un habitacle et une planche de bord vraiment attrayants, en raison de leur caractère pratique et de leur esthétique. Et bien entendu, pour sauver les coûts de développement, cette planche de bord se retrouve dans le Patriot à peu de changements près. S’il est bon d’apporter des solutions intéressantes et innovatrices, l’exécution se doit également d’être à la hauteur. Et c’est là où le bât blesse, puisque la qualité des matériaux est vraiment inférieure à tout ce qui se trouve sur le marché dans cette catégorie. Comme si ce n’était pas assez, la qualité de la finition laisse aussi à désirer. Il est vrai que ces modèles sont offerts à des prix très alléchants, mais il y a une limite à ne pas franchir. D’ailleurs, de nombreux lecteurs nous ont fait savoir que ces modèles les intéressaient, mais que la présentation intérieure les avait découragés. Parmi les autres bémols, l’insonorisation est nettement déficiente. Heureusement, selon les statistiques compilées jusqu’à présent, la fiabilité des Compass et Patriot a été relativement bonne depuis leur lancement.

Une note méritée

Dans l’édition 2008 du Guide de l’auto, nous avons réalisé un match comparatif des VUS compacts et le Patriot a terminé au onzième et dernier rang. Sa silhouette légèrement rétro inspirée de la défunte Cherokee n’a pas impressionné personne. Et si son habitacle a mérité des commentaires élogieux en raison de son habitabilité et de son caractère polyvalent, la pauvreté de la finition lui a fait perdre plusieurs points. Dans la partie hors route de ce test, il faut concéder que ce modèle s’est fort bien débrouillé, car, contrairement au Compass, il est conçu pour les promenades hors route. Il est même qualifié de Trail Rated comme les autres véhicules 4X4 de la marque, pourvu qu’on l’ait commandé avec le rouage intégral Freedom Drive II. Ce mécanisme comprend un verrouillage central du différentiel afin de faciliter le passage de certains obstacles. Il est également doté d’une démultipliée comme les autres costauds de la marque.

Malheureusement, si ce modèle reçoit de bonnes notes hors route, c’est une tout autre chose sur la route. Son moteur 2,4 litres semble toujours peiner à la tâche, surtout avec la transmission à rapports continuellement variables. Imaginez donc le manque de pep si vous optez pour le moteur 2,0 litres, qui n’est livré qu’avec la transmission CVT ! Il concède 14 chevaux en plus d’être aussi bruyant que la plus grosse cylindrée. Si vous êtes prêt à accepter leurs limites, ces deux modèles offrent une tenue de route sans histoire, une consommation de carburant raisonnable et une fiabilité acceptable, jusqu’à présent du moins. Les nombreuses économies réalisées par rapport aux matériaux et à la conception permettent à ce constructeur de les offrir à des prix très concurrentiels. Et comme les éléments de base sont sains, ce duo représente aux yeux de plusieurs des achats intéressants en fait de rapport prix/performance.

FEU VERT

Véhicules polyvalents
Prix concurrentiels
Habitacle pratique
Mécanique fiable
Patriot qualifié
Trail Rated

FEU ROUGE

Finition décevante
Matériaux à revoir
Transmission CVT peu agréable
Agrément de conduite
moyen Moteur 2,0 litres

Partager sur Facebook
Commentaires