Infiniti FX35/50, même recette, plus d'ADN

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2009

Le constructeur Infiniti compte bien augmenter ses parts de marché cette année et pour ce faire, il a entrepris de renouveler sa gamme entièrement. Voilà donc une année occupée chez Infiniti puisqu’en 2009, pratiquement tous les modèles, mis à part le QX56, auront été complètement remaniés. On ne peut passer sous silence l’ajout du EX pour 2008, un VUS multisegment s’inscrivant dans un créneau en forte croissance.

Il faut avouer que, malgré son âge, la présente génération du FX demeure au goût du jour. Ses lignes sont toujours agréables à l’oeil et le véhicule continue de faire tourner les têtes. Pour 2009, on nous présente une nouvelle génération, conservant certes les attributs d’origine du véhicule, mais rehaussant certains éléments, rendant le nouveau FX plus compétitif.

Deux modèles, deux mécaniques

Tout comme ce fut le cas avec le FX d’ancienne génération, deux modèles sont proposés, se distinguant principalement par leur mécanique. Le FX35, le plus abordable et certainement le plus populaire, est muni d’un moteur six cylindres de 3,5 litres développant 303 chevaux pour un couple de 262 livres-pied. Grâce à un nouveau système de calage variable des soupapes, les ingénieurs auront donc réussi à extirper 25 chevaux de plus que le 3,5 litres qui équipait le FX35 de génération précédente. C’est d’ailleurs ce moteur qui figurera dans la majeure partie des FX vendus ici. Bientôt, ce moteur fera place au 3,7 litres, puisque c’est cette motorisation qui a été retenue pour l’introduction du FX en Europe, un peu plus tard au cours de l’année. Puisque chez Infiniti la plupart des produits vendus sont équipés du rouage intégral, le FX l’offre de série au Canada, alors que des modèles à deux roues motrices sont proposés dans certains autres marchés.

La grande nouveauté constitue l’ajout du FX50, modèle succédant au FX45. Propulsé par un tout nouveau moteur V8 de 5,0 litres déballant 390 chevaux, ce modèle dote la gamme FX de performances plus impressionnantes, tout en affichant, selon le constructeur, une économie d’essence supérieure à l’ancien V8. Ces deux motorisations sont combinées à une boîte automatique à sept rapports, également une première utilisation de la part du constructeur.

VUS ou roadster ?

Malgré la filiation qui persiste avec l’ancienne génération, on remarque à l’avant une nouvelle grille torsadée arborant du chrome noir très élégant ainsi que des phares allongés et plus petits. Les flancs intègrent des prises d’air fonctionnelles alors que la ligne du toit plonge largement vers l’arrière. Ajoutez un habitacle en recul et un long capot et vous obtenez l’aspect typique d’un roadster. De son côté, Infiniti préfère comparer les lignes du FX à un guépard. Bref, le FX vous assure de ne pas passer inaperçu.

À l’intérieur, le tableau de bord reflète le style insufflé à tous les nouveaux produits du constructeur. Sa partie centrale est en fait presque identique à celle de son petit frère, l’EX. Cependant, le tout est fonctionnel et simple à utiliser. Avec ses lignes, le FX n’est certes pas le plus spacieux. On a suffisamment de dégagement à l’arrière, mais on devient moins à l’aise lorsque trois passagers s’y assoient. Pour ce qui est de l’espace de chargement, la possibilité de coucher les sièges à plat ajoute au côté pratique, mais le plancher haut et le hayon plus étroit amputent légèrement son volume.

Un bon duo de moteurs

Au volant, on apprécie la puissance et le couple du moteur V8 du FX50.Chaussé de pneus de 21 pouces et profitant d’une suspension sport, le FX45 enfile les virages comme peu de VUS peuvent le faire. On ne remarque pratiquement aucun transfert de poids. Le tout est complété par un empattement supérieur alors qu’on a amené les roues un peu plus aux extrémités. La boîte automatique à sept rapports favorise l’économie d’essence et tire bien profit de la puissance disponible, tout en réalisant de doux changements. Le FX adopte la philosophie de sécurité d’Infiniti et propose donc une panoplie de technologies destinées non seulement à accroître la sécurité en cas d’impact, mais également à prévenir toute situation potentiellement à risque. De ce lot, on note plusieurs caméras vous permettant de voir tout le tour du véhicule lorsque vous êtes en manoeuvre de stationnement, un système destiné à vous avertir si vous franchissez une ligne sans avoir mis votre clignotant ou un autre vous alertant en cas de collision imminente si vous n’aviez pas appliqué les freins.

Le nouveau FX 2009 reprend là où l’ancienne génération a laissé, mais il offre un peu plus de tout ce qui a fait l’intérêt de la génération précédente. On l’apprécie pour ses lignes modernes et fluides et, surtout, pour son comportement digne d’une voiture sport.

FEU VERT

Bon choix de moteurs
Lignes très modernes
Comportement sportif
Rouage intégral

FEU ROUGE

V8 gourmand
Peu d’espace de chargement
Pneus 21 pouces dispendieux
Systèmes d’aide à la sécurité trop envahissants

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

EssaisInfiniti FX 50 2010, plus, plus, trop, trop
Lorsque la division Infiniti a dévoilé sa gamme de multi segments FX en 2003, cela représentait un pas en avant pour ce constructeur. Un peu à l'instar de la Nissan Murano, ce constructeur japonais proposait un véhicule doté de qualités routières incontestées tout en offrant la polyvalence d'une carrosserie cinq …
Commentaires