Un gros iPad dans la face

Je revenais de Toronto, vous savez, une longue et ennuyeuse route de 500 km… Au volant de mon Jeep Grand Cherokee, j’essayais donc de syntoniser un poste de radio qui « rentrait ». Dans le néant ontarien, je parcourais les ondes à la recherche de divertissement.

J’ai alors réalisé que la simple action de tourner un bouton et de regarder l’écran pour voir à quelle fréquence je me trouvais me faisait quitter la route des yeux. Ce n’est pas comme s’il s’agissait d’une route particulièrement dangereuse, ou plein d’obstacles, mais tout de même, il faut faire attention.

Cela dit, c’est pour la radio, le reste des fonctionnalités est plus complexe. Dans le Jeep Grand Cherokee, la climatisation est contrôlée à l’aide d’une interface 3D, tout comme les sièges chauffants et rafraîchissants. Un écran de quelques pouces suffit, à tout moment, à me faire fréquemment quitter la route des yeux, si ce n’est que durant quelques secondes. Une seconde de trop?

Et ça, c’est pour Jeep. Imaginez dans une Tesla Model S, alors qu’une véritable tablette géante couvre la planche de bord! On peut même accéder à internet avec cette tablette. La petite Tesla qui arrive, la Model 3, a aussi un gros écran, qui servira littéralement à tout, autant à afficher la vitesse que la température de l’habitacle ou la station de radio choisie.

Le problème réside dans le fait que l’on veut maintenant que nos voitures offrent pratiquement autant de fonctionnalités qu’un téléphone intelligent. Pour ce faire, nous avons besoin d’une interface graphique haute résolution, pleine de couleurs. Rien de pire pour déconcentrer quelqu’un.

Il faudra un jour ou l’autre s’interroger sur les distractions causées par la voiture. C’est bien beau d’interdire les cellulaires au volant, mais encore faut-il faire des voitures qui n’engendrent pas les mêmes problèmes...

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

TechnologieDistractions au volant : Contradictions modernes
Début octobre, Le Guide de l’auto est allé à Québec assister au colloque Les distractions au volant, organisé dans le cadre des 27es Entretiens du Centre Jacques-Cartier (un organisme qui fait le pont entre les professionnels de la francophonie). Question d’entrer dans le vif du sujet, nous avons pris le …
Technologie/Véhicules autonomesLes meilleures applications pour conducteurs
Nous vivons dans un monde où tout passe, ou presque, via les téléphones intelligents. Les textos ne sont pas légaux en conduisant, mais il existe des applications vraiment intéressantes pour les conducteurs. Pour s’orienter, est-il mieux d’utiliser un module GPS portatif ou les applications mobiles sont-elles plus efficaces? Après plusieurs …
Technologie/Véhicules autonomesL’application Waze – le problème
Vous avez sans doute entendu parler de Waze , sinon, voici l’essentiel. Il s’agit d’une application pour téléphones intelligents qui se veut une sorte de réseau social d’usagers de la route. En vous connectant, vous verrez votre « avatar » se promener en temps réel sur une carte routière. Vous …
BlogueLa reconnaissance vocale : solution ou problème?
On sait qu'utiliser son téléphone cellulaire au volant est dangereux : le fait d'avoir son appareil à la main augmente dramatiquement les risques d'accident, et le fait que le conducteur soit inattentif est aussi un facteur d'accident. Le système Bluetooth permet de converser en gardant les mains sur le volant, …
Technologie/Véhicules autonomesL'histoire du système d'infodivertissement
En regardant l'intérieur d'une voiture moderne, on ne peut faire autrement que de voir le gigantesque écran placé au centre de la planche de bord. Mais saviez-vous que les origines du système d'infodivertissement remontent à loin? En 1930, les automobilistes pouvaient prendre possession d'un petit récepteur radio AM de marque …
Commentaires