Ford Taurus 2016: Bonjour la police

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2016

Au Québec, notre goût pour les voitures est différent de celui de nos voisins américains, lesquels aiment les grosses berlines traditionnelles alors que nous préférons les petites voitures économiques. Statistiquement parlant, les voitures compactes représentent plus ou moins 55 % des ventes de véhicules neufs au Québec, tandis que les voitures sous-compactes s'accaparent d'environ 21 % du marché. Si les voitures intermédiaires occupent 12 % de notre parc automobile, il ne reste que des miettes pour les berlines grand format qui se disputent moins de 1 % des parts de marché. Dans cette catégorie, composée notamment des Chevrolet Impala, Chrysler 300, Dodge Charger, Nissan Maxima et Toyota Avalon, il ressort que la Ford Taurus est la plus populaire au registre des ventes.

Le confort, la fiabilité et les capacités utilitaires sont les points forts de la Taurus. Étiquetée de bonne à tout faire, elle reste une voiture de prédilection pour les compagnies de location automobile, les agences gouvernementales et les services de police. À ce propos, la version Interceptor destinée aux policiers n'est pas piquée des vers. Un récent match comparatif organisé par les corps de police américains du Michigan, réunissant tous les véhicules de police disponibles sur le marché, a permis de conclure que la Taurus Interceptor était la plus rapide grâce à son moteur V6 EcoBoost de 3,5 litres et  son rouage intégral. Si cela vous intéresse, on trouve la même mécanique dans la Taurus SHO vendue aux particuliers.

Une chaude SHO

Les plus vieux se rappelleront que la Taurus SHO (Super High Output) avait fait la pluie et le beau temps dans les années 1990 avec son petit V8 de 3,4 litres d'origine Yamaha. À l'époque, la SHO était moins lourde et légèrement plus petite que le modèle actuel. D'ailleurs, les 235 chevaux de ce défunt V8 paraissent aujourd'hui peu nombreux par rapport aux 365 chevaux développés par l'EcoBoost de 3,5 litres. Comme son ancêtre, l'actuelle SHO cache bien son caractère explosif sous ses traits de « sleeper ». Elle n'arbore aucun élément aérodynamique ni de prise d'air qui laissent entrevoir ses talents de sprinter. Seules les lettres SHO, les deux sorties d'échappement et le becquet arrière permettent de la reconnaître. Avec un temps de 5,9 secondes pour passer de 0 à 100 km/h, la SHO est capable de décoiffer plusieurs voitures sport de renom.

Le moteur de base est un V6 de 3,5 litres. Développant 288 chevaux, il procure des accélérations honnêtes et peut être couplé à un rouage intégral optionnel. Pour réduire la consommation, mieux vaut opter pour le quatre cylindres turbo de 2,0 litres. Étonnamment, les 240 chevaux et le couple de 270 livres-pieds de ce moteur à technologie EcoBoost suffisent amplement pour déplacer cette grosse voiture américaine de près de deux tonnes. Pour épargner des sous à la pompe, l'acheteur devra cependant payer sa Taurus 2.0 un peu plus cher qu'avec le V6 de 3,5 litres. Il devra également renoncer à la transmission intégrale. Concernant la boîte de vitesses, la Taurus s'en remet à une automatique à six rapports qui a fait ses preuves. La version SHO a droit à des palettes de changement de vitesses au volant.

Le châssis, la direction et la suspension ont été conçus pour un maximum de confort. Pour obtenir un silence de roulement aussi absolu, la conduite a été aseptisée et coupe l'envie de s'amuser sur une route sinueuse. Mais, si vous osez mettre au défi vos talents de conducteur, les nombreux systèmes d'aide à la conduite veilleront au grain. Quant au comportement de la SHO, il est plus dynamique dans les virages grâce à la fermeté de ses amortisseurs et l'efficacité de son rouage intégral. 

Made in China

Sans surprise, les quatre portières s'ouvrent sur un vaste habitacle aéré. La qualité des matériaux et la finition intérieure rivalisent sans peine avec la concurrence. Les places avant conviennent tant aux passagers tout en  jambes que ceux qui font de la bedaine!

À l'arrière, on aurait cru qu'une voiture mesurant presque 5,2 mètres étalerait un peu plus d'espace. Ce n'est pas pour rien que la Taurus est offerte avec un empattement allongé de 8,1 centimètres en Chine, un pays où prendre place sur la banquette arrière et se faire conduire est une preuve de réussite sociale. À propos de cette nouvelle Taurus chinoise, elle arbore une nouvelle calandre trapézoïdale à cinq barres, ainsi que de nouveaux phares à DEL; sous le capot, on trouve le nouveau V6 EcoBoost de 2,7 litres inauguré dans les Edge et F-150. Reste à savoir si la Taurus nord-américaine bénéficiera de ces changements d'ici l'an prochain.

Partager sur Facebook
Commentaires