Lincoln MKX 2016: Meilleures chances cette fois-ci

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2016

Le Lincoln MKX fait peau neuve pour 2016. C’était prévisible, le Ford Edge dont il dérive a été complètement revu depuis l’an dernier. Affichant une gueule beaucoup plus attirante que la précédente génération, le MKX de nouveau cru montre un raffinement que n’avait pas son prédécesseur, un peu trop fade.

Impossible de le nier, le MKX tire son style de celui du Edge. Le châssis, la carrosserie, la mécanique et les technologies ont tous été empruntés au modèle de Ford. Lincoln veut se restructurer, mais pas à n’importe quel prix et la réutilisation de composantes se veut l’outil le moins dispendieux afin de produire d’avantage de véhicules. Parlez-en à GM.

Le Edge comme inspiration

Bien que Lincoln possède son propre studio de design, celui du MKX provient sans le moindre doute de l’équipe qui a conçu le Edge. À moins qu’il ne s’agisse d’un travail commun de design profitant aux deux équipes? Reste qu’au final, les deux véhicules montrent des similitudes facilement reconnaissables. Heureusement, le propriétaire d’un MKX pourra, à sa défense, parler des phares avant, des feux arrière, du design des jantes et de la calandre qui sont exclusifs à ce véhicule de luxe. On a également parsemé le MKX d’accessoires lui permettant de se démarquer et de se battre à armes égales face aux concurrents chez Cadillac, Lexus, Infiniti et quelques modèles allemands.

Sous cette carrosserie toute en rondeurs, Lincoln cache une mécanique également empruntée au Edge. Statut social oblige, le MKX n’inclut pas le maigrichon 4 cylindres de 2,0 litres. On fait plutôt appel à un V6 atmosphérique de série et, en option, à une motorisation V6 de 2,7 litres à double turbocompresseur. Le premier pour déplacer adéquatement le MKX alors que le deuxième, plus musclé, permet de le dynamiser.

On peut s’offrir ce Lincoln en version de base sous les 50 000 $. Le rouage intégral est de série et une seule boîte de vitesses permet le transfert de la puissance aux roues, une automatique à 6 rapports (certains concurrents en proposent 9) dotée de palettes au volant. En option sur le modèle EcoBoost, des jantes de 21 pouces remplacent celles de 18 pouces et donnent une prestance au véhicule en plus d’augmenter sa stabilité en virages serrés.

Le MKX propose également un système que le constructeur appelle le Contrôle de conduite Lincoln. Il offre le choix de trois modes différents qui représentent bien la majorité des situations que vivent les conducteurs au quotidien, soit normal, confort et sport. De tous les fabricants qui mettent ce genre de système à leur catalogue, celui de Ford est surement le plus efficace du lot, ou du moins celui qui montre les plus grandes différences de configuration lors des changements.

Très techno

L’habitacle du MKX reprend également plusieurs traits du Edge. La refonte de l’an dernier a modifié de nombreux éléments qui agaçaient en conduite, dont les commandes à effleurement de la console centrale. Une excellente note va également au système audio Revel, offert en option, qui comprend 13 haut-parleurs (19 dans le cas du Revel Ultima) conçus spécifiquement pour l'environnement sonore de l'habitacle. La qualité du son étonne, surtout que le contrôle actif du bruit surveille les différentes fréquences émises (intérieures et extérieures) au moyen de microphones et crée des ondes acoustiques inverses qui annulent les bruits extérieurs. Difficile de savoir si elles existent vraiment ces ondes inverses, mais le résultat final reste tout de même agréable pour l’oreille.

Le MKX propose toutes les dernières technologies disponibles chez Ford, certaines évidemment en option. D’ailleurs, si vous avez suffisamment de temps, le site web de Lincoln décrit largement les différentes fonctionnalités du modèle. Quelques options intéressantes valent la peine d’investir un supplément dont le système de caméras à 360 degrés qui permet de voir facilement ce qui entoure le véhicule. La lentille de la caméra à l’avant reste toujours propre puisqu’elle se cache sous le logo Lincoln situé sur le nez du véhicule.

Le lancement du MKX 2016 s’effectuera tard à l’automne et au moment d’écrire ces lignes, nous n’avions pas eu la chance de le conduire. Par contre, il ne fait aucun doute que le comportement routier résultant sera comparable à celui du Edge. Le châssis solide et les suspensions vraisemblablement bien calibrées procureront sans doute un silence de roulement exceptionnel. Quant à l’insonorisation, elle profitera du savoir-faire de Lincoln et permettra au MKX de livrer un habitacle encore plus silencieux que celui du Edge, déjà très bien insonorisé.

Partager sur Facebook
Commentaires