Lexus RX 2016: Le Lexus grand-père n’est plus

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2016

Quand on pense aux véhicules Lexus d’il y a quelques années, la recette était si simple. On prenait un véhicule Toyota, on lui mettait du cuir et des gadgets, on le rendait disponible en 50 nuances de beige, et le tour était joué! 

Malheureusement, la globalisation des marchés a rendu la concurrence plus féroce qu’elle ne l’était. C’est sans doute pourquoi Lexus a complètement revu le style et l’image de ses produits au cours des dernières années. En effet, la plupart des véhicules sont passés du beige arrondi au blanc (très) agressif. Même un petit véhicule utilitaire comme le NX a l’air quasiment plus méchant qu’une Lamborghini Aventador.

Pour 2016, c’est au tour de l’un des meilleurs vendeurs de la marque de se faire peindre en blanc, le RX. Si Lexus parle d’une refonte du véhicule, il faut toutefois rester prudent. Même si le nouveau RX a l’air effectivement différent, sa base demeure la même. 

Un style trop agressif?

Quand je suis né, en 1990, les autos étaient carrées. Avec les années, les voitures ont commencé à s’arrondir. En fait, je reconnaissais les vieilles voitures parce qu’elles étaient carrées. Vous comprendrez alors mon amusement lorsque je constate que l’on retourne, en 2016, de plus en plus vers des formes carrées. Cette fois-ci, ces formes ne sont pas tout simplement inspirées d’un carton de lait comme dans le temps. Elles mélangent à merveille les lignes droites et les lignes arrondies pour créer des ensembles agressifs. Juste à regarder une Mazda3 GT dans le rétroviseur, et on a l’impression qu’un démon nous pourchasse.

Le comble de ce design agressif a été atteint, à mon avis. Ce nouveau RX n’est pas laid. En fait, je dirais même que je l’aime bien. Mais je considère que toute cette agressivité n’a pas sa place sur un véhicule qui, à la fin, s’avèrera être l’option sur laquelle s’arrêteront bien des pères et mères de famille pour reconduire leurs enfants au soccer le dimanche. 

L’habitacle a également été revu, dans une perspective d’offrir confort, raffinement, et la sensation de demeurer tout de même au volant d’un véhicule sportif. Le positionnement de l’écran de navigation ne fera pas l’unanimité, cependant. Elle ressort du tableau de bord comme c’est malheureusement la mode.

Des mécaniques éprouvées, beaucoup de technologies

Il y a de plus en plus de rumeurs concernant un éventuel VUS « F » chez Lexus qui viendrait rivaliser Mercedes-AMG et BMW M. En attendant, le RX 2016 est disponible avec deux groupes motopropulseurs bien connus des clients Lexus.

Premièrement, le RX 350 sera offert avec l’increvable moteur V6 de 3,5 litres… Décidément, il ne veut pas mourir. Il est dans tous les modèles Toyota/Lexus depuis que j’ai mon permis de conduire! Au moins, on le modernise petit à petit. Dans cette livrée, Lexus vise 300 chevaux.

Ensuite, le RX 450h offrira une mécanique hybride. En gros, il s’agit encore du V6 de 3,5 litres, combiné cette fois avec un moteur électrique. Lexus vise également 300 chevaux pour cette mécanique, mais malgré une puissance égale à celle du RX 350, elle devrait garantir au RX 450h une bien meilleure économie de carburant grâce à l’apport du moteur électrique. Dans les deux cas, le rouage intégral figure de série pour le marché canadien.

Selon l’argent dépensé, le RX peut se voir accoutré d’un ensemble de technologies de sécurité, comme des radars qui anticipent les accidents avant qu’ils ne se produisent, ce qui est en soi une bonne chose. Si seulement il voyait les tirages de loteries avant qu’ils aient lieu…

Un ensemble F Sport sera non seulement disponible sur le RX 350, mais aussi sur le RX 450h à partir de 2016. Outre de belles roues et encore plus d’éléments stylistiques agressifs, cet ensemble offrira un ensemble de bidules qui gère activement la tenue de route. Autrement dit, à tout moment, un ordinateur se chargera de maximiser l’adhérence du véhicule. Ce système opèrera sur le véhicule autant par le biais du rouage intégral que de la suspension.

Avec ces changements, Lexus se positionne dorénavant comme une marque à l’image agressive. Même leur véhicule utilitaire intermédiaire semble maintenant vouloir tout casser sur son passage. En espérant que ça ne casse pas auprès de la clientèle… 

Partager sur Facebook
Commentaires