Volkswagen Beetle 2016: Double retro

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2016

Chez Volkswagen, on ne se laisse pas influencer par les autres constructeurs, tant en fait de style que de technologie. Souvent, ses nouvelles voitures ont une allure assez conservatrice, mais elles proposent  des solutions technologiques originales et parfois avant-gardistes. De plus, l’une des forces de Volkswagen est sa capacité de concocter des modèles spéciaux qui sont non seulement appréciés du public, mais qui ont une grande longévité. 

Nous en avons la preuve avec la Beetle Classic qui est venue s’ajouter à la gamme Beetle l’an dernier. Avec la Classic, on fait un véritable retour en arrière puisqu’elle est inspirée de la légendaire Coccinelle, mais adaptée au goût du jour. De plus, elle  adopte la présentation intérieure des modèles de jadis. Pourtant, au lieu d’être caricaturaux, les résultats sont fort intéressants et ce modèle a connu beaucoup de popularité en 2015. À tel point qu’il est reconduit cette année.

Classique Beetle

La Beetle Classic est simple. Un seul moteur offert, deux transmissions, quatre couleurs, un style de jantes, un ensemble de couleurs pour l’habitacle et deux options. C’est tout. En effet, un seul moteur est disponible, il s’agit du quatre cylindres 1,8 litre turbo produisant 170 chevaux et il est associé de série à la boîte manuelle à cinq rapports, tandis que l’automatique à six rapports est offerte en option.

Avec la Classic, vous n’aurez pas l’embarras du choix en fait de jantes, car une seule est offerte : une jante en acier dotée d’un enjoliveur central comme c’était le cas il y a 50 ans. En fait, à part la boîte automatique, la seule autre option digne de mention, est un toit panoramique. De plus, d’ici la fin de l’année et tout au long de 2016, il sera également possible de commander cette version pour le moins originale avec la décapotable. Amateurs de nostalgie et de rétrospective, vous serez servis à souhait.

Dans l’habitacle, la présentation est plus ou moins similaire à celle des autres modèles, à l’exception des sièges dont le tissu beige et les garnitures en cuir brun sont directement inspirés des années 60. Le résultat est d’un bel effet  et ces sièges sont aussi confortables que ceux des autres modèles. Et comme sur toutes les Beetle, une impression de solidité et de durabilité se dégage de l’ensemble. La planche de bord est d’une élégance classique et d’une ergonomie fort conviviale. Il faut également souligner la présence de deux coffres à gants  superposés, ce qui ajoute au caractère pratique de cette voiture. 

Valable pour toutes les Beetle

Peu importe le modèle, les places arrière ne sont certainement pas recommandées pour effectuer de longs trajets lorsque deux adultes de taille moyenne tentent de s’y glisser. Le meilleur moyen d’utiliser la banquette arrière est  de replier le dossier afin de profiter d’un espace de chargement digne de ce nom. En plus, la visibilité arrière sera bonifiée par la disparition des appuie-têtes qui seront remisés également. Parlant de visibilité, mieux vaut vous habituer à consulter les rétroviseurs extérieurs qui, heureusement, sont de bonne dimension.

Peu importe le modèle, la conduite est typique de la majorité des produits Volkswagen, alors qu’on a l’impression d’être le maître à bord. Le feedback de la route nous fait apprécier ce coupé aux formes de jadis. La position de conduite est exemplaire et la visibilité avant est bonne. La tenue de route est sans surprise alors que la voiture enchaîne les virages avec aplomb.

La famille Beetle, incluant le coupé et la décapotable, change peu pour 2016 et il sera toujours possible de commander les versions conventionnelles et leur moteur 1,8 litre de 170 chevaux (comme sur la Classic) avec une boîte manuelle à cinq rapports. Aux dernières nouvelles, Volkswagen laisserait tomber son 2,0 litres turbocompressé de 210 chevaux. Toutefois, on constate avec bonheur que le diesel (TDI) est encore au catalogue. Les amateurs de diesel pourront donc se rabattre sur le quatre cylindres 2,0 litres turbocompressé d’une puissance de 150 chevaux et un couple de 236 livres-pied. Il peut être commandé de série avec une boîte manuelle à six rapports tandis que l’automatique à six vitesses est offerte en option. Ce moteur est particulièrement brillant, surtout grâce à sa consommation réduite et à sa grande autonomie.

Oui, la Beetle est un classique qui n’est pas à la veille de s’en aller!

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Voitures anciennesVolkswagen Super Beetle 1971 : la voiture ancienne au féminin
Disons-le franchement, le monde des voitures anciennes est presque exclusivement masculin. Peu importe quelle exposition vous visiterez, vous réaliserez rapidement que les femmes propriétaires de voitures d’époque se font très rares. Rares, mais pas absentes! Et depuis cet été, le Québec peut compter sur une nouvelle recrue. Un peu tannée …
EssaisVolkswagen Beetle décapotable 2017 : de l’air frais à peu de frais
Il faut avouer que le climat du Canada n’est pas favorable aux amateurs de voitures décapotables. Avec nos hivers interminables, les ventes de ce type de véhicule ne sont pas très importantes, et de moins en moins de modèles sont proposés sur notre marché, faute de rentabilité pour les constructeurs …
Commentaires