Ford Escape 2016: Toujours dans la course

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2016

Dans le créneau des VUS de taille compacte, le Mazda CX-5 est la référence de la catégorie, le CR-V de Honda et le RAV4 de Toyota sont d’excellentes valeurs sûres, et l’Escape de Ford est le champion des ventes. Voilà le portrait des forces en présence dans ce créneau où la concurrence fait rage, plusieurs automobilistes ayant délaissé les berlines au profit de ces véhicules misant sur la polyvalence et l’aspect pratique, sans parler de la transmission intégrale.

Comme plusieurs véhicules concurrents, l’Escape est élaboré sur la plate-forme d’une voiture conventionnelle qui est la Focus dans le cas présent. Côté style, l’Escape fait preuve de dynamisme, mais on remarque aussi quelques similitudes avec la Focus, notamment les lignes sur le capot ainsi que l’arête qui relie les poignées des portières. Le look est moderne et typé plus sport qu’utilitaire, ce qui assure une partie de son charme. La présentation intérieure est de facture moderne et les sièges avant du modèle Titanium mis à l’essai se sont avérés confortables et bien moulés. L’Escape souligne sa spécificité de véhicule à vocation familiale avec une fonctionnalité très pratique, soit celle qui permet d’ouvrir le hayon en glissant le pied sous le bouclier arrière lorsqu’on a les bras chargés. Dans la vie de tous les jours, on apprécie au plus haut point cette charmante attention. L’Escape a été le premier véhicule à l’offrir et d’autres marques, comme BMW, ont choisi de l’intégrer par la suite.

La nouvelle interface Sync 3

La grande nouvelle pour 2016 est que le Ford Escape devient l’un des premiers véhicules de la marque (l’autre étant la Fiesta) à recevoir la nouvelle interface Sync 3, beaucoup plus conviviale que le système MyFord Touch qui sévissait précédemment à bord. En quelques mots, Sync 3 regroupe les principales fonctionnalités que sont la chaîne audio, le chauffage et la climatisation, le téléphone, la navigation, les applications et les réglages en six pavés apparaissant au bas de l’écran couleur tactile, ce qui rend l’interaction plus facile. Aussi, il est possible de modifier la taille du rendu de la carte de navigation en pinçant l’écran ou en ouvrant les doigts comme sur une tablette électronique.

Avec son moteur 2,0 litres turbocompressé, l’Escape est assez vif en accélération franche, mais on note une légère hésitation lors des reprises ce qui vient parfois compliquer les manœuvres de dépassement sur routes secondaires. La consommation moyenne observée? Tout juste en dessous des 11 litres aux 100 kilomètres et, comme le réservoir de carburant ne contient que 57 litres, les visites à la pompe étaient fréquentes. Quant aux deux autres moteurs proposés, précisons qu’ils sont nettement moins performants et que la consommation n’est pas tellement meilleure. La tenue de route est bonne et l’Escape inspire confiance, mais il ne s’accroche pas dans les virages avec autant d’aplomb que le Mazda CX-5, la référence de la catégorie pour ce qui est de la dynamique. En fait, le handicap majeur de l’Escape est son poids très élevé qui affecte à la fois sa dynamique et sa consommation. Un régime minceur serait le bienvenu. On peut également souligner que le prix des modèles plus équipés grimpe rapidement si l’on fait le plein d’équipements offerts en option.

Un lifting pour 2017?

Face à une concurrence plus actuelle, l’Escape commence à dater un peu et c’est pourquoi Ford fera subir un lifting à son best-seller afin que son style soit plus en phase avec le nouveau Edge et le récent Explorer. Comme de nombreuses photos-espion de prototypes camouflés ont été saisies sur le vif récemment, les paris sont ouverts quant à la date du dévoilement et il est possible que l’Escape 2017 soit présenté aussi tôt que le Salon de l’auto de Los Angeles en novembre 2015, Ford ayant justement choisi ce salon dans le passé pour le lancement du modèle actuel. On ne s’attend pas nécessairement à des modifications pour ce qui est de la mécanique, les moteurs connus devraient reprendre du service, mais il n’est pas impossible qu’une nouvelle boîte automatique soit proposée, Ford développant actuellement des boîtes à neuf et dix rapports et l’Escape serait le candidat tout désigné pour recevoir l’une d’entre elles. Histoire à suivre…

 

Partager sur Facebook
Commentaires