Fiat 500 2016: Le prix à payer pour le style

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2016

L’achat d’une automobile est souvent une décision émotive autant que rationnelle. La famille des sous-compactes Fiat 500 à hayon illustre parfaitement cette affirmation, car les acheteurs potentiels séduits par son style accrocheur devront aussi évaluer les aspects fonctionnels. La structure de prix des Fiat 500 les place dans la même catégorie que d’autres voitures nettement plus spacieuses et plus pratiques. Mais avec son design italien, et quelques modèles axés sur les performances pour faire bonne mesure, la Fiat 500 agite une belle carotte devant les yeux des automobilistes qui se laissent guider par leurs émotions.

Le style avant la fonction

Il est important de mettre tout de suite une chose au clair : avec sa très petite taille, la Fiat 500 est dotée de places arrière encore moins fonctionnelles que celles d’une Porsche 911. Voyez-la comme une deux places avec un espace de chargement raisonnable une fois les dossiers des sièges arrière rabattus. Ainsi, vous ne serez pas déçus de constater qu’on ne peut pas faire entrer toute la famille à l’arrière quand vous irez la voir en personne chez un concessionnaire. Dans la même gamme de prix, il y a plusieurs autres sous-compactes, et même des compactes, qui ne vous obligeront pas à laisser vos amis sur le bord du trottoir.

Parlant de prix, faisons une autre mise au point : avec un prix de départ d’un peu moins de 17 000 $, et qui grimpe jusqu’à 25 000 $ pour les modèles tout équipés, la Fiat 500 est loin d’être une aubaine. Jetez un coup d’œil du côté de la 500c décapotable (avec capote souple rétractable) et des déclinaisons hautes performances Turbo et Abarth, et vous serez sans doute surpris de découvrir qu’on peut débourser jusqu’à 35 000 $ pour cette minuscule automobile.

Fiat suit les traces des MINI en mettant de l’avant le concept d’une voiture d’entrée de gamme vendue à prix élevé. Cela pourrait aller si au moins on obtenait un ensemble d’équipements de haut niveau. Mais les plastiques à l’intérieur de l’habitacle ne dégagent pas une impression de qualité ni d’élégance particulière, et l’aménagement intérieur ne réussit pas à égaler le niveau d’emballement créé par les lignes rétro de la carrosserie. En ce qui concerne les dispositifs électroniques, les Fiat 500 ont eu droit à une mise à jour pour l’an dernier, alors que de nouveaux systèmes d’infodivertissement apparaîtront pour 2016.

Économe en carburant

Outre son look, c’est par son excellente économie d’essence que la Fiat 500 se rachète. Le quatre cylindres de 1,4 litre du modèle de base avale seulement 7,6 litres par tranche de 100 kilomètres en ville, et 5,9 l/100 km sur la grande route, avec la boîte manuelle à cinq rapports livrée de série. C’est la transmission à privilégier car l’automatique à six rapports offerte en option fait augmenter la consommation d’un litre aux 100 km dans les deux cas. De plus, elle ne réussit pas à tirer le meilleur parti des 101 chevaux et du couple de 97 lb-pi livrées par le petit moulin. 

Si vous souhaitez plus de puissance, la 500 Turbo vous donne accès à 135 chevaux et 150 lb-pi de couple grâce à son moteur suralimenté par turbocompresseur. Pour encore plus de pep, la version Abarth livre 160 chevaux et 170 lb-pi de couple. Le choix de boîtes de vitesses demeure le même pour ces versions vitaminées. Par contre, assurez-vous d’essayer l’Abarth avant de prendre votre décision, question de voir si vous pourrez vivre avec sa suspension très ferme pour la ville et son échappement extrêmement bruyant. Le modèle de base est nettement plus souple, mais il n’offre pas une tenue de route aussi précise, et les conducteurs remarqueront sûrement le niveau de bruit plus élevé à l’intérieur (surtout sur mauvais revêtement).

Ultimement, plusieurs acheteurs de petites voitures ne se laisseront pas décourager par le fait qu’ils pourraient en obtenir plus pour moins d’argent en passant chez un concessionnaire Hyundai, Ford ou Nissan. La Fiat 500 a le don de jouer sur les bonnes cordes sensibles et d’activer le cerveau gauche de manière à éclipser des considérations comme les aspects pratiques ou une feuille de route préoccupante en matière de fiabilité. Si vous êtes tombé en amour avec le style rétro de la 500, vous ne trouverez rien qui lui ressemble ailleurs, sauf peut-être du côté de la MINI Cooper, plus chère encore. Mais si vous n’avez pas de coup de cœur certain pour l’allure de la Fiat 500, vous pouvez certainement faire une meilleure affaire chez les concurrents.

Partager sur Facebook
Commentaires