BMW Série 3 2016: La jeune quarantaine

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2016

À quarante ans, on a encore la fougue de sa jeunesse, mais celle-ci est tempérée par une sagesse acquise au fil des ans. La Série 3 de BMW,  née en 1975 au Salon de l’auto de Francfort, vient de franchir ce jalon marquant de sa riche histoire et se paye une évolution cosmétique, histoire de conserver un certain air de jeunesse, mais aussi mécanique avec l’adoption d’un nouveau six cylindres en ligne. Ce dernier est issu de la famille de moteurs modulaires de la marque bavaroise, et se retrouve sous le capot de la 340i.

Il faut y mettre les efforts pour rester au top. C’est un peu le constat que l’on fait en observant de près les améliorations apportées à la gamme de Série 3 qui subit, encore et toujours, les assauts de ses rivales. Bien que Mercedes-Benz ait finalement décidé de faire évoluer sa Classe C dans une autre direction, BMW doit se positionner pour résister à l’assaut de la prochaine Audi A4, dont le lancement est programmé pour le Salon de l’auto de Francfort en septembre 2015, et parer les attaques de plus récentes recrues comme la Cadillac ATS, entre autres.

Dynamique revue et corrigée

La Série 3, offerte en berline, en familiale et en cinq portes à hayon Gran Turismo, avait perdu un peu de sa superbe pour ce qui est de la dynamique avec l’arrivée de la sixième génération en 2012, adoptant un comportement routier plus souple, histoire de bonifier le confort. En fait, on avait presque l’impression que BMW migrait en direction de Lexus alors que la marque japonaise tentait d’insuffler plus de sportivité à ses propres modèles. BMW corrige le tir en dotant la Série 3 d’une direction recalibrée et en modifiant les suspensions pour assurer une liaison au sol plus directe et minimiser le roulis en virage.

Au sujet des motorisations, le nouveau modèle fait à la fois dans la continuité et le changement puisque les moteurs quatre cylindres turbo sont toujours au programme alors qu’un tout nouveau moteur six cylindres en ligne turbocompressé de 3,0 litres remplace le précédent. De plus, le constructeur bavarois ajoutera une version hybride branchable à la gamme en cours d’année 2016, et elle remplacera la Série 3 ActiveHybrid.

L’esthétique de la Série 3 a été modifiée afin qu’elle ressemble un peu plus à l’actuelle Série 4 comme en témoignent les pare-chocs restylés, à l’avant comme à l’arrière, et le nouveau design des feux et des phares. Cependant, ces changements sont subtils au point de passer presque inaperçus pour le commun des mortels. Le design de la planche de bord a également évolué pour donner un cachet luxueux plus affirmé à la nouvelle Série 3.

Une M3 subtilement relookée

Au Guide de l’auto, on a un faible pour cette berline sport qui s’est retrouvée au sommet de notre classement des meilleurs achats pour sa catégorie chaque année depuis 2006… Pourquoi? Tout simplement parce que nous sommes séduits par sa dynamique exaltante, par l’équilibre de son châssis, par sa grande homogénéité et par ses motorisations superbement adaptées. Tous ces éléments convergent pour livrer une expérience où le conducteur est en symbiose avec la machine qu’il contrôle pour son plus grand plaisir.

Pour 2016, la M3 n’a pas droit à des modifications aussi complètes que celles apportées à la Série 3, et elle se contente de changements mineurs à la carrosserie et dans l’habitacle en demeurant essentiellement inchangée pour ce qui est de la mécanique. Son moteur six cylindres biturbo est toujours au poste, tout comme la boîte manuelle à six rapports ou la boîte à double embrayage à sept rapports fournie par l’équipementier Getrag. La M3 poursuit sa route en 2016 en livrant toujours une expérience de conduite axée sur la dynamique et la performance.

La Série 3 célèbre ses quarante ans et une riche histoire. C’est ce modèle qui a pratiquement inventé le créneau de la berline sport et qui a donné à BMW ses lettres de noblesse concernant la dynamique et les performances. Plusieurs rivales ont été lancées à l’assaut de la Série 3 au cours de son histoire, mais elle a toujours été sur le podium et souvent sur la plus haute marche. Pour BMW, le défi est grand et la nouvelle Série 3 se doit de réussir. 

Partager sur Facebook
Commentaires