Lexus GX 2016: Fidèle au poste

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2016

Élaboré sur un bon vieux châssis en échelle partagé avec le Toyota 4Runner, le GX de Lexus appartient presque à une autre époque lorsqu’on le compare aux VUS à caisse autoporteuse plus récents. Cela dit, ce type d’architecture n’a pas que des défauts puisqu’il est parfaitement adapté au remorquage et plutôt à l’aise en conduite hors route. Pour 2016, le GX poursuit son chemin en étant essentiellement inchangé par rapport à l’édition de l’année dernière.

Même si le concept de base du véhicule date un peu et que le GX conserve une silhouette imposante, le style est devenu plus contemporain il y a deux ans, alors que le GX adoptait les codes stylistiques propres aux autres modèles de la marque. L’élément le plus frappant est sans contredit la calandre trapézoïdale ornée de touches de chrome, marque haut de gamme oblige. Chez Lexus, cette touche de design s’avère polarisant : on aime ou on n’aime pas, choisissez votre camp. Les ailes avant et arrière demeurent musclées et la partie arrière a également fait l’objet d’une révision esthétique l’an dernier.

La carrosserie a donc été modernisée, mais le design de l’habitacle vous fait faire un petit voyage dans le temps avec son aspect ultraconservateur, malgré la présence d’éléments actuels comme les cadrans électroluminescents. Il suffit d’un coup d’œil sur la console centrale taillée à la tronçonneuse pour vous croire à bord d’une camionnette pleine grandeur, mais d’un modèle hyperluxueux, bien sûr. Avec ses appliques en bois, sa chaîne audio Mark Levinson et ses sièges chauffants et ventilés recouverts de cuir d’une grande souplesse, le GX joue le grand jeu. La banquette arrière est de configuration 40/20/40 et, comme toujours, la troisième rangée ne conviendra que pour le dépannage sur de courts trajets.

Un comportement routier guimauve

Au volant du GX, on apprécie le grand confort et l’on se sent presque totalement isolé de la route en raison d’une insonorisation supérieure. Au freinage, la pédale plonge profondément et on a presque l’impression d’appuyer sur de la guimauve, ce qui n’inspire pas nécessairement confiance. Pourtant, le véhicule décélère et s’immobilise sans problème. Même constat concernant de la direction. On est bien sûr conscient du fait qu’il y a un lien entre le volant et les roues avant, puisque le GX change effectivement de direction, mais l’on ne ressent aucune communication de la direction. À la lecture de ce qui précède, vous êtes peut-être en train de vous dire que c’est le véhicule parfait pour s’endormir au volant et vous n’aurez pas tort! La suspension pneumatique est réglable sur trois hauteurs, permettant au GX de s’abaisser pour faciliter l’accès à bord ou le chargement de bagage, ou de se soulever pour la conduite hors route, alors que la position mitoyenne est la plus courante.

Un V8 assoiffé

Le seul moteur livrable sur le GX est le V8 de 4,6 litres de 301 chevaux et 329 livres-pied de couple, lequel est jumelé au rouage intégral par le biais d’une boîte automatique à six rapports exemplaire par sa douceur, les changements de vitesse étant presque imperceptibles. Comme le GX affiche plus de 2 300 kilos à la pesée, la consommation est conséquente et une moyenne de 15 litres aux 100 kilomètres sera la norme la plupart du temps. 

Bien que la grande majorité des conducteurs de GX ne s’aventureront jamais sur les sentiers, sa transmission à quatre roues motrices avec différentiel central verrouillable et sa garde au sol surélevée l’autorisent à quitter l’asphalte sans problème. Quant à la capacité de remorquage, elle est chiffrée à 2 948 kilos ou 6 500 livres, ce qui convient pour tracter facilement un bateau ou une grosse roulotte.

 Dans la gamme Lexus, le GX ne figure pas parmi les priorités en matière de développement. On se contente plutôt de prendre un 4Runner et de le convertir en véhicule de luxe pour répondre aux demandes de la clientèle pour qui l’agrément de conduite signifie rouler en silence avec un bon niveau de confort.

Partager sur Facebook
Commentaires