Hyundai Accent, plus qu'une aubaine

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2009

À ses débuts, l’Accent était une petite voiture économique qu’on achetait en raison de son prix vraiment imbattable. Ses acheteurs se souciaient peu de son moteur à la sonorité agricole, de son niveau d’équipement quasiment spartiate et de ses performances presque anémiques. On savait qu’on ne pouvait pas se payer mieux et l’on s’en contentait. Au fil des années, la sous-compacte du numéro un coréen a progressé en qualité et en fiabilité. Pourtant, sa toute dernière génération apparue en 2006 n’a pas connu le succès initial escompté.

Est-ce à cause de ses formes trop génériques ou bien d’une concurrence de plus en plus forte? Peu importe, les objectifs n’ont pas été atteints. Heureusement pour ce constructeur, au cours de l’année 2008, les ventes ont littéralement explosé sur le marché québécois. Et il faut rendre hommage à la direction québécoise de Hyundai pour ce spectaculaire renversement. En effet, coup de théâtre un lundi matin dans les pages des grands quotidiens, on annonçait l’Accent à un prix inférieur à 10 000 $, soit 9 995 $ ! Toute la province en a parlé pendant plusieurs jours et les salles de démonstration n’ont pas dérougi. Il faut se souvenir que ce prix tenait si on finan çait soi-même sa voiture ou si on la payait comptant. Pas de location, pas de financement maison, sinon le prix était différent.

On ne sait pas combien de gens ont répondu à cet appel, mais cela a sérieusement sensibilisé le public à l’existence de ce modèle et à ses qualités. Car si elle est populaire ce n’est pas uniquement en raison de son prix fort alléchant.

Sobriété en deux versions

Il est certain qu’on ne s’achète pas une Accent pour sa silhouette tape- à-l’oeil. Bien au contraire, les stylistes semblent s’être donné le mot pour concevoir un modèle aux lignes modernes, mais fort discrètes surtout en ce qui concerne la berline. Le modèle trois portes se démarque par son allure plus particulière qu’élégante, mais il se fait remarquer davantage ne serait-ce que parce qu’il est offert dans une gamme de couleurs particulièrement voyantes...

Sous cette robe se révèlent un habitacle passablement spacieux, une finition supérieure à la moyenne pour la catégorie, tandis que la qualité des matériaux a fortement progressé. Il faut noter que l’équipement de la version de base est assez étoffé compte tenu du prix demandé. Le volant est inclinable et le dossier arrière est rabattable et de type 60/40.

Par contre, si nous devons ajouter un bémol, il faut souligner que seule la version la plus cossue propose des coussins latéraux et un rideau latéral. On aurait pu tout au moins les rendre disponibles en option, espérons que le constructeur le fera dans un avenir rapproché...

Habitacle correct

Le tableau de bord est tout simple et il est certain que sa console centrale pourrait bénéficier d’un design un peu plus poussé. Heureusement, les commandes sont très faciles d’utilisation et tombent aisément sous la main. La climatisation est l’histoire de trois gros boutons rotatifs. La radio et ses commandes sont en plein centre de la planche de bord mais les boutons de préréglage des postes sont un peu trop petits. De plus, la qualité sonore fera frémir les amateurs de musique, quelle qu’elle soit. Quant aux cadrans indicateurs, ils sont constitués du compte-tours à gauche et de l’indicateur de vitesse à droite et abritent respectivement le thermomètre et la jauge de carburant.

Comportement serein

À son arrivée sur notre marché, les propriétaires de ce modèle se souviennent des rugissements du moteur, de la tenue de route incertaine et de freins plus ou moins efficaces. De nos jours, la donne a passablement changé puisque cette petite coréenne se débrouille fort honorablement au chapitre des performances, du confort et de la tenue de route. Le moteur demeure toujours bruyant et sa boîte automatique à quatre rapports est plus robuste que raffinée, mais on réussit quand même à boucler le 0-100 km/ h en un peu plus de 10 secondes tandis que la tenue en virage est bonne. Elle le serait encore beaucoup mieux avec des pneumatiques de meilleure qualité. Ceux qui vous sont livrés d’origine ressemblent davantage à des protecteurs de jantes qu’à autre chose.

Bref, à son volant, on n’aura pas l’impression de conduire la championne des bas prix, mais une sous-compacte de qualité. Et l’équation est encore plus alléchante quand on compare son prix de vente à ceux de ses plus proches concurrentes, d’autant plus que la fiabilité de cette coréenne est très bonne.

FEU VERT

Fiabilité en progrès
Très bonne garantie
Équipement de base complet
Confortable
Tenue de route correcte

FEU ROUGE

Absence de version cinq portes
Pneumatiques à remplacer
Radio de piètre qualité
Silhouette générique

Partager sur Facebook
Commentaires