RAM ProMaster City 2016: Pratique et urbain

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2016

Cela a toujours semblé injuste : pourquoi, depuis des décennies, les propriétaires européens d’entreprise avaient-ils accès à des fourgons abordables et de format adapté pour le paysage urbain, alors que les Canadiens devaient choisir entre des Ford Econoline, grosses et peu manœuvrables, ou des fourgonnettes aux vitres placardées? Cette injustice a été graduellement corrigée au cours des dernières années avec l’arrivée d’une foule de petits camions. Et aujourd’hui, le tout nouveau fourgon Ram ProMaster City 2016 vient se joindre aux pionniers comme le Ford Transit Connect et le Nissan NV200.

Un Italien avec un nouveau look

On pourrait croire que l’appellation Ram est un ajout essentiellement nominatif, et que le ProMaster City – un design original de Fiat – a simplement été relooké pour s’intégrer aux autres produits de la marque. En réalité, les designers et ingénieurs de Chrysler ont apporté des changements significatifs avant que le véhicule ne soit importé sur nos terres. Par exemple, la plate-forme Fiat a été dotée de composantes de suspension améliorées, conçues non seulement pour s’attaquer à nos nids-de-poule omniprésents, mais également pour mieux résister aux sels de déglaçage. De même, le fourgon a eu droit à une approche plus intégrée en matière d’éclairage et de design de la partie avant par rapport à ce qui se fait habituellement pour les véhicules commerciaux simplement « rebadgés ». 

Côté motorisation, au lieu du diesel des modèles européens, les ProMaster City canadiens sont propulsés par un quatre cylindres de 2,4 litres qui produit 178 chevaux et un couple de 174 lb-pi. Il est relié à une boîte automatique à neuf rapports, et l’étagement de ceux-ci aide le fourgon à transporter de lourdes charges sans trop compromettre sa consommation d’essence. Le ProMaster City affiche 11,2 l/100 km en ville, et 8,1 l/100 km sur la route.  

Fait intéressant : dans notre économie de plus en plus mondialisée, le logo à l’avant d’un véhicule ne reflète pas nécessairement l’endroit où il a été assemblé. Par exemple, les moteurs des ProMaster City sont montés aux États-Unis, envoyés par bateau de l’autre côté de l’Atlantique pour être installés dans les Ram, puis les véhicules sont expédiés au pays et livrés chez les concessionnaires canadiens. Cela semble être une façon de procéder populaire dans le secteur des fourgons compacts. Le ProMaster City destiné au marché étasunien et le modèle de Ford sont construits en Turquie, mais dès qu’ils arrivent sur les quais aux États-Unis, on dénude leurs intérieurs pour les faire passer d’une configuration « passagers » à une configuration commerciale, ce qui permet d’éviter les droits de douane à l’importation.

Pour tout transporter, sauf des personnes

Contrairement au Transit Connect, proposé avec deux longueurs d’empattement, le Ram ProMaster City est livré avec un empattement unique de 3 109 mm. En tout, l’espace de chargement mesure 2,2 m de long par 1,3 m de haut (pour un volume de 3 729 litres), ce qui permet de charger toutes sortes d’objets de grand format. L’accès à l’intérieur est facile grâce aux portes coulissantes de chaque côté et aux portières arrière avec ouverture à 180°. Le ProMaster City affiche un poids nominal brut de 2 447 kg et sa suspension arrière entièrement indépendante – la seule offerte sur un fourgon compact spécialisé au Canada – contribue à adoucir le roulement même avec une pleine charge.

Ne vous attendez pas à d’aussi bonnes notes pour le transport des passagers, par contre. Dans la version avec une deuxième rangée de sièges (qui fait passer le nombre de places de deux à cinq), les places arrière sont serrées. De plus, les sièges sont trop avancés pour qu’on puisse facilement y accéder à partir de l’une ou l’autre des portes latérales. Chrysler offre un système d’infodivertissement à écran tactile, mais pour le reste, le ProMaster City demeure fidèle à ses racines commerciales, ce qui veut dire que même les compagnies de taxi devraient sans doute regarder aussi du côté des fourgonnettes comme la Grand Caravan avant de porter leur choix sur ce Ram en version « passagers ».

Le Ram ProMaster City 2015 est un ajout bienvenu dans un créneau en expansion rapide. Pour les entrepreneurs et les gestionnaires de parcs automobiles, il offre beaucoup en matière de fonctionnalité et de frugalité et ses proportions sont bien adaptées à la conduite urbaine. Le seul facteur qui pourrait commander une mise en garde est la cote de fiabilité peu reluisante de la maison mère, Fiat.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

EssaisRam ProMaster City 2016 : gros colis, petite boîte
Une fois de plus, la division Ram Truck de FCA a feuilleté le catalogue de véhicules commerciaux de Fiat afin d’étoffer sa gamme de produits. Après avoir choisi le fourgon pleine grandeur Fiat Ducato pour le renommer ProMaster, elle a sélectionné le Fiat Doblo comme base pour créer le petit …
Commentaires