Subaru BRZ 2016: Brillant duo cherche acheteurs

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2016

Lorsque Toyota a présenté son concept FT-86 en 2009, nous connaissions déjà la chanson : un beau petit coupé sportif à propulsion construit en partenariat avec Subaru, mais il n'y avait presque aucune chance qu'un modèle ciblant aussi bien les passionnés soit lancé; et si par un quelconque miracle ce coupé se rendait un jour chez les concessionnaires, il serait beaucoup trop cher pour nous, pauvres mortels. Quelle ne fut pas notre surprise de voir la Subaru BRZ (et sa sœur jumelle la Scion FR-S) mise en vente en 2012 à moins de 30 000 $! Aujourd'hui cependant, le conte de fées a pris une tournure plus dramatique, puisque les ventes ne font que dégringoler.

La recette du succès?

Ce n'est pas que le duo Toyobaru n'a pas les ingrédients pour plaire, loin de là : son châssis a été développé par Toyota et son moteur quatre cylindres à plat d'une cylindrée de 2,0 litres provient de chez Subaru. Grâce à sa configuration en H, il peut être placé très bas dans la voiture, abaissant ainsi le centre de gravité (et donnant à la BRZ son profil particulier). Ce moulin déploie 200 chevaux et 151 livres-pied de couple qui sont ensuite envoyés aux roues arrière via une boîte à six rapports (manuelle ou automatique, au choix). Comme le petit coupé ne pèse que 1 254 kg, cette puissance est suffisante pour le déplacer, mais elle ne fait pas de lui une fusée : le 0-100 km/h est accompli en 7,3 secondes, soit aussi rapidement qu’une Toyota Camry V6. La puissance maximale est atteinte à 7 000 tours/minute et le couple entre 6 400 et 6 600; ce qui signifie qu’en conduite urbaine, il faut constamment jouer du levier de vitesses.

Une fois sortie des centres urbains cependant, la FR-S/BRZ dévoile son vrai visage : elle est faite pour enfiler les routes de campagne. Conduire cette Subaru/Scion, c’est être transporté vers une autre époque, un temps plus simple où il n’était pas nécessaire d’avoir 600 chevaux pour s’amuser. En gardant les révolutions du moteur suffisamment hautes, on découvre un engin nerveux et parfaitement capable de propulser le coupé d’un virage à l’autre. Le volant est direct et transmet énormément d’informations à vos doigts; les pédales sont parfaitement placées pour un pointe-talon réussi à chaque occasion. De son côté, la transmission a été calibrée pour être facile à engager alors que son pommeau a juste le bon poids. Les ingénieurs chargés de la conduite sont parvenus à rendre l’arrière « glissant », signifiant qu’il suffit d’un bon coup d’accélérateur en sortie de virage pour amorcer un dérapage contrôlé; on peut ensuite moduler la pédale de droite et l’angle du volant pour se prendre pour un champion de Formula D!

L'apparence du coupé est jeune et d’actualité – bien qu’elle n’ait pas été retouchée depuis son lancement — et attire encore les regards; le duo BRZ/FR-S a une silhouette élancée grâce son capot très bas, son arrière raccourci et sa ligne très basse, ce qui contribue à son profil sportif. L’habitacle est un des seuls points où la Subaru BRZ diffère de la Scion FR-S : si les formes sont similaires, il y a quelques différences au niveau des couleurs et des accents. Sinon, on note que les sièges offrent énormément de support latéral, que la visibilité latérale et arrière est ordinaire (mais plutôt bonne à l’avant malgré la hauteur restreinte du pare-brise) et que, puisqu’il s’agit d’un petit coupé sportif, les places arrière sont tout simplement inutiles pour quiconque possédant des jambes.

Le problème du produit de niche

Le problème de la Toyobaru ne vient donc pas de la voiture en tant que telle, mais bien de sa mission. Elle a été conçue pour offrir un véhicule abordable et à propulsion aux adeptes de conduite sportive. Deux constructeurs ont dû unir leurs forces pour que ce modèle voie le jour, et les amateurs ont répondu en achetant une BRZ ou une FR-S dès la première année. Malheureusement, tous ceux qui étaient prêts à vivre avec un petit coupé pas très pratique ont maintenant l’une des deux voitures. Et sans une grosse amélioration (comme un turbo, ou une version décapotable, peut-être?), il est certain que les ventes continueront de péricliter.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

BlogueSubaru BRZ STI en vue?
La Subaru BRZ est une sportive dotée d’une dynamique éblouissante et d’un équilibre parfait, dont la principale lacune est le cruel manque de couple à moyen régime de son moteur atmosphérique de 2,0 litres. Au cours des dernières années, Subaru a souvent laissé entrevoir la possibilité de faire évoluer la …
Commentaires