Ford Flex 2016: VUS, fourgonnette et plus encore

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2016

Depuis ses débuts sur le marché il y a maintenant huit ans, le Flex a toujours été un véhicule qui a fait bande à part aussi bien en raison de son apparence pour le moins particulière que de ses caractéristiques générales. Il possède en même temps les qualités d’un VUS et d’une fourgonnette tout en proposant une conduite semblable à celle d’une grosse voiture. En fait, il ne ressemble à aucun autre véhicule sur le marché et encore moins à tout ce que Ford peut produire de nos jours. Et curieusement, l’écusson bleu ovale de la marque n’apparaît pas sur le capot. À sa place figure tout simplement l’appellation Flex. Et si l’on cherche bien, on va retrouver l’écusson Ford en bas à droite du hayon et en tout petit. 

Décidément, Ford veut faire de ce véhicule quelque chose de différent. Et cette différence n’est pas uniquement le fait de sa forme carrée, de sa calandre avec poutre transversale en aluminium brossé ou encore de la possibilité de commander le toit d’une couleur distincte. Ce Ford à tout faire propose également de multiples caractéristiques qui seront particulièrement prises des familles actives qui effectuent de longs voyages.

De l’espace, on en a!

Si jamais vous rencontrez quelqu’un qui se plaint que le Flex n’a pas une bonne habitabilité, je vous donne le droit de douter de son jugement. En effet, aussi bien aux places avant, intermédiaires et tout à l’arrière, l’espace ne fait pas défaut. C’est justement le véhicule idéal pour effectuer de longs trajets alors que l’on peut prendre ses aises, s’installer confortablement et apprécier le voyage. La troisième rangée de sièges peut être rabattue électriquement (en option) pour agrandir un coffre déjà immense. Et depuis ses tous débuts, ce modèle possède une glacière — en option aussi — placée entre les deux sièges de la rangée médiane. Enfin, pour égayer les longues randonnées, il est possible de commander des écrans vidéo ancrés dans l’appuie-tête des sièges avant. En fait, la liste des gadgets et des accessoires est pratiquement interminable. Parmi les options les plus appréciées, on peut mentionner le toit panoramique à triple rangée et l’ensemble de remorquage de classe III (jusqu’à 4 500 livres – 2 041 kilos).

Depuis longtemps, Ford fait confiance à Sony pour la sonorisation de ses véhicules et le système embarqué sur le Flex est vraiment digne de mention. Bien entendu, il est possible de commander certaines variantes afin d’optimiser votre écoute musicale. Par contre, le dispositif MyFord Touch à commandes tactiles et parlées est un irritant majeur pour la plupart des gens. Mais à part cela, l’intérieur est vraiment convivial.

D’une surprenante agilité

À voir les dimensions extérieures du Flex et lorsque l’on découvre son vaste habitacle, on conclut immédiatement que la promenade ne sera pas de tout repos avec un véhicule encombrant et supposément peu intéressant à conduire. Cette impression est rapidement dissipée toutefois puisqu’après quelques kilomètres seulement, on est surpris par l’excellente tenue de route du Flex. Il faut bien s’entendre, ce n’est pas une Mustang, mais c’est un véhicule qui est passablement neutre en virage, et qui n’est pas affecté par un roulis exagéré malgré un centre de gravité élevé. En outre, sa direction est précise pour la catégorie.

Le V6 de 3,5 litres est utilisé sur la plupart des modèles et sa puissance de 287 chevaux est adéquate, mais c’est quand même peu juste une fois que le véhicule est lourdement chargé. Dans ces conditions, l’économie de carburant pourrait être meilleure.

Le modèle le plus luxueux, le Limited, offre l’option d’un V6 de même cylindrée, mais bénéficiant de la technologie EcoBoost, portant ainsi la puissance à 365 chevaux. Ses performances sont supérieures, mais il ne faut pas oublier de mentionner que le prix d’achat est nettement plus élevé puisque c’est le seul Flex à bénéficier de ce moteur.  

Finalement, il ne faut pas se fier aux apparences, le Flex est un véhicule qui a les qualités d’une fourgonnette sans en avoir les inconvénients majeurs, tout en étant capable d’affronter des conditions routières intimidantes en hiver en raison de son rouage intégral optionnel.

Partager sur Facebook
Commentaires