Mazda CX-3 2016: Une étoile est née

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2016

Dans la catégorie des véhicules sport utilitaires de format très compact, le CX-3 s’impose comme la nouvelle référence en matière de design et de dynamique. Dès son dévoilement au Salon de l’auto de Los Angeles à l’automne 2014, le CX-3 a mérité des éloges pour son design inspiré et son allure à la fois moderne et athlétique, ce qui représente tout un tour de force compte tenu de ses dimensions compactes. Par la suite, un premier contact nous a convaincus que le CX-3 partage l’ADN de la sportive MX-5 avec son comportement routier très équilibré et pour le plaisir que l’on ressent à son volant. Portrait de cette nouvelle étoile de la constellation Mazda.

Question style, c’est un véritable coup de cœur, le CX-3 ayant un aspect sobre, mais aussi élégant et sportif avec des lignes qui évoquent les plus récents modèles de la marque. À l’avant, on note la calandre qui affiche juste ce qu’il faut d’agressivité et les phares qui donnent un regard perçant au véhicule, de même que les jantes en alliage de 18 pouces livrables sur le modèle GT. Grâce aux piliers obscurcis, le toit semble flotter au-dessus du CX-3 et le long capot avant ajoute une touche de dynamisme à l’ensemble. 

Intérieur d’inspiration Audi

On ignore si les concepteurs de Mazda sont allés prendre des notes chez Audi, mais on ne serait pas surpris de l’apprendre en examinant de près le design de l’intérieur qui est très riche par ses matériaux et le souci du détail. Le bloc d’instruments imite celui d’une McLaren, alors que l’écran couleur et le contrôleur rotatif du système d’infodivertissement, ainsi que les buses de ventilation circulaires, rappellent la récente A3. L’ensemble fait preuve d’une belle homogénéité et réussit à nous donner l’impression que l’on est à bord d’un véhicule beaucoup plus onéreux. La dotation de série est très complète, même pour le modèle de base GX, et les versions GS et GT reçoivent des équipements de pointe comme la suite de dispositifs de sécurité avancés ou l’affichage tête haute. 

Sur la route, le CX-3 se comporte presque comme une MX-5 qui porte un sac à dos, et ce nouveau venu devient de facto la référence de la catégorie en matière de comportement routier. En conduisant le CX-3 sur des routes sinueuses, deux éléments deviennent rapidement évidents. Premièrement, la géométrie de sa suspension avant comprend un angle de chasse similaire à celui d’une voiture sport, et c’est  pourquoi la direction est aussi précise et communicative. Deuxièmement, le CX-3 est aussi léger qu’une Scion FR-S à boîte automatique et pèse une cinquantaine de kilos de moins que le Honda HR-V à boîte CVT. Tout ceci explique pourquoi il est si agile et rapide dans les enchaînements de virages. Au sujet de l’agrément de conduite, le CX-3 est dans une ligue à part, tout simplement. 

Le moteur 4 cylindres de 2,0 litres développe 146 chevaux sous le capot du CX-3, soit quatre de moins que sous celui d’une Mazda3, le collecteur d’échappement ayant été raccourci en raison des dimensions plus compactes du véhicule. La boîte manuelle brille par son absence, du moins pour l’instant, le CX-3 n’étant livrable en Amérique du Nord qu’avec la boîte automatique à six rapports qui est cependant très réactive et qui ne gomme pas les sensations de conduite. Précisons également que le rouage intégral du CX-3 est très performant et qu’il est en mesure d’anticiper et de prévenir le patinage des roues dans certaines conditions d’adhérence précaire. 

Les défauts de ses qualités

Avec sa ligne de toit fuyante et son gabarit compact, on peut dire que le CX-3 a les défauts de ses qualités dans la mesure où l’espace est limité aux places arrière et que le volume du coffre l’est également. Pour ce qui est de l’habitabilité ou de la polyvalence, le CX-3 n’est pas aussi pratique que le HR-V de Honda qui offre un peu plus d’espace et qui dispose d’une banquette arrière modulable, mais ce n’est que sous cet aspect très précis que le HR-V réussit à se démarquer. Ayant eu l’occasion de conduire les deux véhicules, je peux vous certifier que l’agrément de conduite du CX-3 est véritablement supérieur.

Le nouveau CX-3 offre le plus beau design et la dynamique la plus inspirée de la catégorie. Avec des tarifs attractifs et un équipement complet, il est promis à un brillant avenir.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

EssaisVidéo : Mazda CX-3 2017 en 10 points, qu'on aime ou pas!
Le Mazda CX-3 s’inscrit dans un créneau en pleine croissance, celui des VUS sous-compacts. Face au Honda HR-V, au Subaru Crosstrek et au Mitsubishi RVR, il tire son épingle du jeu en raison de son style dynamique et surtout de son plaisir de conduite inspirant. Ce qu'il perd en aspect …
Commentaires