Honda Fit 2016: Polyvalence au top

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2016

La nouvelle Fit est élaborée sur une toute nouvelle plate-forme, qui sert également de base au HR-V. Elle présente un aspect plus affirmé, est animée par un moteur plus évolué sur le plan technique, est équipée de nouvelles boîtes de vitesses et ne partage aucune pièce avec le modèle précédent. On peut donc parler ici d’une refonte complète. Côté style, les formes sont plus dynamiques, la calandre est plus imposante, les rétroviseurs latéraux sont très grands et les feux arrière sont d’inspiration Volvo.

La polyvalence faite automobile

La nouvelle Fit est un peu plus courte que sa devancière, mais l’empattement a progressé de 30 millimètres, se traduisant par un dégagement pour les jambes des passagers arrière qui est aussi généreux que celui de la Honda Accord. Voilà pour les places arrière, et maintenant quelques mots au sujet des places avant. Comme je mesure 5 pieds 10 pouces et que j’ai dû reculer le siège du conducteur au maximum pour être confortable au volant de la Fit, je me demande comment un conducteur de six pieds et plus fera pour la conduire…

Évidemment, la Fit conserve son ingénieuse banquette arrière modulable appelée Magic Seat qui permet d’adopter quatre configurations différentes et qui confère à la Fit une polyvalence absolument inégalée pour sa catégorie. À présent, on retrouve des matériaux de meilleure qualité sur certaines surfaces de la planche de bord et les versions les plus équipées possèdent un écran couleur tactile de sept pouces qui est parfois lent à réagir aux commandes. La dotation de série est très relevée sur l’ensemble de la gamme, car même la finition de base DX reçoit une caméra de recul en équipement de série.

Toutefois, Honda Canada est très chiche lorsqu’elle n’offre le cache-bagage en équipement de série que sur les déclinaisons haut de gamme EX et EX-L, forçant la clientèle qui a choisi une autre version à acheter un cache-bagage auprès du concessionnaire, à un coût de 150 dollars, c’est cher payé pour un panneau de carton avec deux ficelles… En fin de compte, tous les véhicules dont l’espace de chargement fait partie de l’habitacle devraient avoir le cache-bagage en équipement de série, point final. C’est une question de sécurité pour prévenir le vol de contenu et c’est une question de gros bon sens…

Sixième… Quelle sixième?

Sur la route, le nouveau moteur quatre cylindres de 1,5 litre à injection directe répond présent à chaque sollicitation avec ses 130 chevaux et 114 livres-pied de couple. La nouvelle Fit n’éprouve aucune difficulté à atteindre la barre des 100 kilomètres/heure juste au-dessus de huit secondes grâce à l’étagement revu de sa boîte manuelle qui compte désormais six rapports plutôt que cinq.

On note cependant un irritant majeur, puisque le moteur vibre un peu trop à 120 kilomètres/heure en sixième, alors qu’il tourne à un régime de 3 600 tours-minute. Un rapport plus long, voire surmultiplié, pour la sixième vitesse aurait pourtant eu pour effet de réduire le bruit et les vibrations à vitesse d’autoroute tout en bonifiant la consommation. Dommage…

De plus, le point de friction de la pédale d’embrayage se trouve plus haut dans sa course et l’engagement est moins direct, ce qui gomme un peu le feedback perçu par le conducteur. Quant à la consommation, nous avons enregistré une moyenne de 6,8 litres aux 100 kilomètres avec une Fit à boîte manuelle sur un trajet mixte comportant des zones urbaines, des autoroutes et des routes secondaires. Une nouvelle boîte à variation continue (CVT) remplace l’automatique conventionnelle et elle fait un bon boulot, l’effet d’étirement de l’élastique étant moins présent lors de l’accélération initiale sur la Fit que sur d’autres modèles japonais équipés de boîtes CVT, tout en réduisant la consommation par rapport à la boîte manuelle. En plus, le moteur de la Fit équipée d’une CVT tourne à 2 600 tours-minute à 120 kilomètres/heure, ce qui le rend nettement moins bruyant.

Au sujet de la tenue de route, la nouvelle Fit n’adopte pas un comportement aussi typé kart que celui du modèle précédent, ayant échangé une parcelle de ses qualités dynamiques pour un niveau de confort amélioré. La nouvelle direction à assistance électrique n’offre pas autant de sensations que celle du modèle antérieur, mais la Fit demeure agréable à conduire. Elle vit dans l’ombre de la Civic, laquelle ne coûte souvent que quelques dollars de plus par mois. Cependant, elle propose une polyvalence inégalée par rapport à sa grande sœur, et c’est précisément pour ça qu’on choisit d’abord et avant tout la Fit! 

 

Partager sur Facebook
Commentaires