Kia Sedona 2016: Retour remarquable

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2016

On croyait bien voir Kia abandonner le marché de la fourgonnette en 2013. La catégorie semblait alors sur un déclin avec le retrait des modèles chez Ford, GM et Hyundai tandis que la Quest de Nissan peinait à s’écouler. Pas facile de se démarquer face aux vétérans Grand Caravan, Sienna et Odyssey!

Mais coup de théâtre, la Sedona réapparait l’an dernier sous une toute nouvelle apparence. On remarque de nombreux éléments s’inspirant fortement du Rondo, qualifié par plusieurs de réussite sur le plan visuel. Les concepteurs se sont également surpassés en donnant une allure dynamique au véhicule, nous faisant même oublier un léger embonpoint. Les phares avant et la calandre surdimensionnés, sans compter d’immenses jantes de 19 pouces entourées d’ouvertures d’ailes proéminentes permettent d’alléger visuellement les parois latérales. Une vaste surface vitrée, un toit légèrement abaissé et une voie élargie viennent « écraser » au sol la grosse fourgonnette!

Mécanique éprouvée

Le rafraîchissement de la Sedona ne s’est pas limité à sa robe. Sous la carrosserie, on retrouve depuis l’an dernier le moteur qui équipe la grande berline Cadenza et le VUS Sorento. Un V6 de 3,3 litres livrant 276 chevaux, en hausse de 7 chevaux par rapport au modèle qu’il remplace. Cette puissance passe aux roues avant via une boîte automatique à 6 rapports, efficacement répartis, évitant l’erreur d’avoir trop de changements à basse vitesse. On trouve donc un sixième rapport qui permet au moteur de la Sedona de tourner sous 2 300 tr/min à 100 km/h, enregistrant une respectable consommation d’essence de 9,5 litres/100 km.

Autour de cette motorisation viennent se greffer de nombreux éléments mécaniques éprouvés depuis plusieurs années. Une direction électronique bien dosée à des années-lumière de la traditionnelle mollesse des fourgonnettes d’autrefois. Il ne faut cependant pas s’attendre à une réaction directe avec la route puisque ce type de véhicule est avant tout voué au confort des passagers. La suspension proposée s’avère bien calibrée et solide, quant aux freins, ils disposent d’une puissance suffisante, mais perdent rapidement de leur efficacité après quelques arrêts d’urgence.

Opulence et confort

Bien que la mécanique de la Sedona montre un bulletin exemplaire, c’est plutôt l’intérieur qui retient l’attention. La planche de bord affiche désormais une allure beaucoup plus classique et sobre. Sa présentation s’axe dorénavant à l’horizontale, gravitant autour de l’immense écran tactile du système de navigation. Kia a profité de cette refonte afin de repositionner le levier de vitesses au plancher, entre les deux baquets avant. Une impression de richesse enveloppe le conducteur et nous fait oublier que l’on conduit une fourgonnette. La version SXL prend d’ailleurs des allures de K900, la plus cossue des voitures du constructeur, ce qui est très flatteur pour un véhicule de cette catégorie. D’ailleurs, le célèbre site Ward’s a récompensé l’aménagement de la Sedona en l’insérant dans sa liste des 10 plus beaux intérieurs.

Cette Kia se démarque toutefois au niveau de ses sièges de 2e rangée qui proposent un confort princier. Les baquets offrent de nombreux ajustements, dont un déplacement avant-arrière extrêmement généreux et la possibilité de les bouger de gauche à droite. Quand ils sont déplacés vers le centre et repoussés au maximum vers l’arrière, il est alors possible de déployer efficacement les repose-pieds qui équipent les sièges de la version SXL, de se camper vers l’arrière et d’admirer les étoiles par le 2e toit ouvrant. Un confort digne d’un wagon panoramique de VIA Rail! Cette option empêche cependant les sièges de s’engouffrer dans le plancher mais, heureusement, ils se replient astucieusement contre le dossier des sièges avant.

Sur la route, la Sedona s’est nettement améliorée. Sa lourdeur n’est plus aussi perceptible que sur le modèle de précédente génération. Les accélérations sont dynamiques, la suspension solide et l’insonorisation très poussée. Elle rejoint sans contredit la concurrence qui avait déjà renouvelé ses modèles et proposé des véhicules plus athlétiques. La conduite d’une fourgonnette reste évidemment une expérience peu excitante, mais cette Kia et sa motorisation nous font oublier ce léger détail.

La Sedona ne révolutionnera pas le marché de la fourgonnette. Elle possède quelques atouts innovateurs, une mécanique éprouvée, un équipement complet et une garantie avantageuse. C’est un produit fiable et bien ficelé qui rivalise avec les japonaises, à des prix se situant entre l’américaine Grand Caravan et les plus huppées Sienna et Odyssey.

Partager sur Facebook
Commentaires