Nous avons essayé une voiture de la Coupe Nissan Micra! Quel plaisir!

Nous couvrons les activités de la Coupe Nissan Micra depuis les débuts, c’est-à-dire depuis l’année dernière.

Pourquoi, au fait ? La raison est fort simple ! Cette formule, imaginée par notre collègue, Jacques Deshaies, promoteur de la série, permet à quiconque de participer à une vraie compétition automobile sans se ruiner! Mais combien ça coûte? La Nissan Micra, modifiée pour la piste que vous devez vous procurer, revient à 20 000 $, et l'on estime les coûts d’une saison, tout inclus, à 30 000 $.

En course automobile, une saison à 30 000 $, c’est inédit. Si vous courez en Ferrari Challenge, 30 000 $, c’est le montant nécessaire pour effectuer une seule course!

Qu’importe, j’ai eu le plaisir d’aller conduire l’une de ces Micra de course, sur la piste du Canadian Tire Motorsport Park, dans la région de Toronto.

Photo: Marc-André Gauthier

La voiture

Ainsi, chaque voiture dans cette série est identique. Comme nous l’avons souvent dit, la beauté de la formule vient du fait que le talent des pilotes est le seul facteur qui permette de gagner. Ça, et un peu de chance, quand même. Malgré la fiabilité de la voiture, la grande majorité des voitures sur piste datant de l’année dernière, des bris et des collisions peuvent arriver.

Quoi qu’il en soit, rappelons en quoi consiste cette Nissan Micra de course.

À la base, la voiture n’a rien de bien spécial. Il s’agit de la même Nissan Micra que vous pouvez acheter chez un concessionnaire Nissan. Pour 20 000 $, vous avez une Micra S de base, à moins de 10 000 $, à laquelle vous ajoutez 10 000 $ de modifications.

Ces modifications comprennent une suspension spéciale conçue par NISMO, spécifiquement pour cette série, une entrée d’air et une ligne d’échappement retravaillées, pour donner à la voiture une plus belle sonorité, une cage de sécurité et des bancs de course, et c’est à peu près ça. Il y a aussi les pneus lisses, qui confèrent beaucoup plus d’adhérence que des pneus de rue, mais sinon, il s’agit du même moteur, de la même boîte de vitesses manuelle, et de la même direction.

Sur la piste

À la base, la Micra s’avère une petite voiture assez joyeuse. Certes, son quatre cylindres de 1,6 litre, qui développe 109 chevaux et un couple de 107 livres-pied, n’est pas ce qu’il y a de plus rapide, mais sa tenue de route dynamique et sa direction plutôt précise vous feront passer de bons moments.

Au volant de la version de course, la première chose que l’on remarque est la suspension NISMO qui fait des merveilles. Elle nous donne l’impression qu’on a affaire à une voiture qui a été renforcée, et pourtant, ce n’est pas le cas, si l'on exclut la cage de sécurité.

Cette suspension rend même la direction plus précise, à cause des mouvements de caisse réduits et du transfert de poids, bien plus efficace.

Viennent ensuite les pneus. Ces pneus lisses y sont pour beaucoup. En Ferrari Challenge, les pneus jouent pour 80% de la rapidité additionnelle, comparativement à une Ferrari 458 de rue, et ce, en dépit de plusieurs chevaux de plus.

Sur une voiture qui a la même puissance, imaginez alors l’importance de ces pneus. Concrètement, ils permettent à la voiture de tenir bien plus de forces G que la version de rue. Sur la piste, la voiture se déplace, sans broncher, d’un virage à l’autre.

Mais il faut faire attention, toute cette adhérence additionnelle peut être traître. L’absence d’un différentiel de course et de barres anti-dévers ajustables implique qu’une fausse manœuvre à haute vitesse ne pardonnera pas. Une voiture à traction sur pneus lisses, qui se met à déraper, revient rarement sur le bon chemin.

Malgré tout, à 20 000 $, cette Nissan Micra offre beaucoup de plaisir. C’est dommage qu’on ne puisse obtenir ces réglages de suspension pour la Micra de rue, elles ne sont pas homologuées.

Cette voiture m’a fait réaliser à quel point le plaisir du sport automobile n’a rien à voir avec la vitesse brute ni avec les accélérations brusques, gracieusetés de plusieurs centaines de chevaux. Le plaisir du sport automobile est celui d’essayer de se dépasser, au volant d’une superbe machine. Dans sa simplicité heureuse, la Nissan Micra de course représente exactement ça, une belle machine à faire sourire. Si jamais vous souhaitez vivre l’excitation d’une saison en sport automobile et que vous avez quelques amis entrepreneurs, prêts à vous donner de l’argent en échange de visibilité, il est difficile d’égaler quelque chose d’aussi amusant, pour si peu de dollars.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

EssaisNissan Micra 2016 : un joli petit sourire
On s’imagine toujours que pour procurer le vrai plaisir de conduire, un véhicule doit être doté de 500 chevaux, d’un ensemble aérodynamique, de gros freins et d’une suspension calibrée pouvant massacrer le temps record d’un tour de piste du Nürburgring. Et bien, ce n’est pas du tout le cas. Posez …
Course automobileLa Coupe Nissan Micra redémarre !
La Coupe Nissan Micra reprend de plus belle ! Les pilotes étaient conviés aujourd’hui à l’Autodrome Saint-Eustache pour faire l’essai de leurs Nissan Micra de course ! En préparation du premier week-end de course, qui a lieu la semaine prochaine à Calabogie, plusieurs ont pu reprendre le volant, dont le …
Course automobileCoupe Nissan Micra : une saison 2016 qui s’annonce excitante
La saison 2016 de la Coupe Nissan Micra s’annonce excitante. Le champion défendant, Olivier Bédard, aura toute une compétition à affronter. Kevin King, un vétéran de la saison dernière, remporte ainsi la première épreuve de la saison, qu’il a dominée du début à la fin. Parti deuxième, il a dépassé …
Course automobileCoupe Nissan Micra 2016 : sous la pluie à Tremblant
On dit que la pluie fait ressortir les bons pilotes ! Les petites Micra, qui devaient courser avec leurs pneus de pluie, avaient tout un défi devant elles ! Privés de l’adhérence des pneus lisses, la course s’annonçait difficile pour plusieurs pilotes. Plusieurs observateurs attendaient avec impatience la venue du …
ParisUne nouvelle Nissan Micra : belle… mais pas pour nous
Au Salon de l’auto de Paris, on a pu poser les yeux sur la cinquième génération de la petite Micra. Cette citadine, qui a visiblement des airs de famille Nissan, promet des technologies modernes et un habitacle mieux conçu. Malheureusement, il semble que cette nouvelle venue ne sera pas vendue …
Course automobileLa coupe Nissan Micra à Miami
MIAMI (Floride) : La puissance des médias sociaux est sans équivoque. À preuve, le pilote Stefan Rzadzinski d’Edmonton réalise un rêve grâce aux réseaux sociaux. Le tout a débuté par un appel aux candidats par les organisateurs de la Race of Champions. L’équipe Canada pour représenter le pays lors de …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires