Le programme E-Performance de Porsche en contact avec le public

Lors du symposium mondial sur la voiture électrique qui a eu lieu à Montréal en juin, il manquait un joueur de marque. Si la majorité des constructeurs d’autos électriques ou hybrides y étaient, Porsche brillait par son absence. En fait, le constructeur bavarois avait décidé d’aménager au centre Fairview Pointe-Claire dans l’ouest de l’île après avoir fait des arrêts dans plusieurs grandes villes du pays, rencontré ses clients et pris le pouls du public au sujet de son orientation concernant les véhicules hybrides rechargeables et électriques.

Le kiosque Porsche abrite un Cayenne hybride rechargeable ET une réplique de la 919 hybride qui a gagné les 24 heures du Mans l’an dernier et le championnat d’endurance de la FIA. Ça fait déjà quelques années que Porsche offre des véhicules hybrides et hybrides rechargeables et tous ses efforts en course sont axés sur la technologie hybride avec succès.

Patrick Saint-Pierre de chez Porsche Canada nous explique : « Beaucoup de gens ont l’impression que parce que c’est un Cayenne ou une Panamera hybride, ça doit être lent. C’est flagrant encore aujourd’hui. On veut éduquer les gens. Leur montrer que l’on peut marier les deux : l’économie de carburant et la performance. Porsche a été le premier manufacturier à offrir trois véhicules hybrides rechargeables sur le marché et veut continuer dans cette veine. »

La future Mission E

Si la 919 rouge fait tourner les têtes a priori quand on déambule dans le centre d’achat, c’est surtout une Porsche blanche à quatre portes qui finit d’attirer les regards sur les écrans de télévision. La Mission E n’existe pas encore, mais elle soulève les passions. Entièrement électrique. L’équivalent de 600 chevaux. Transmission intégrale. Le 0-100 km/h sous les 3,5 secondes et un temps de recharge aussi fringant que ses prouesses en vitesse pure.

« La clientèle de Porsche a été extrêmement réceptive au concept Mission E ce qui a permis d’avoir le feu vert pour le programme, nous dit Patrick Saint-Pierre. Il y a un engouement certain. Le succès de Tesla a créé de l’intérêt de la part de notre clientèle et de la clientèle en général. Peut-être qu’il y a seulement quelques années, un modèle complètement électrique n’aurait pas fait un tabac mais on voit qu’il y a de sacrés avantages. Il fallait savoir si notre clientèle pouvait être intéressée à ce type de voiture. La réponse a été claire. »

La Mission E sera en production d’ici la fin de la décennie. Porsche veut bien démontrer son sérieux dans l’évolution de l’automobile électrique tout en gardant son ADN propre.

Si Tesla est une compagnie récente vis-à-vis laquelle les consommateurs n’avaient pas d’attentes spécifiques, il en va autrement pour Porsche. Il y a une certaine attente de ce que devrait être une Porsche. Une Porsche doit ressembler et se comporter comme une Porsche. Il lui faut donc faire ses devoirs et prouver aux gens que l’hybride et l’électrique font partie de sa stratégie mais qu’elle reste une Porsche. On ne peut pas faire n’importe quoi avec un classique. L’histoire l’a prouvé avec la 911. La compagnie bavaroise l’a également démontré avec sa 918 Spyder, un superbolide hybride rechargeable fabriqué de 2013 à 2015 en… 918 exemplaires. La vitrine parfaite pour la nouvelle tendance chez Porsche.

À quand un VUS 100% électrique?

« On peut déjà rouler en Cayenne S E-Hybrid pendant 22 kilomètres en mode complètement électrique », répond Patrick Saint-Pierre. Les passionnés de Porsche peuvent « goûter à l’électrique » à petite dose comme introduction à ce qui s’en vient. Si pour les gens déjà convaincus par les voitures électriques, ces 22 kilomètres d’autonomie semblent peu, ils sont tout de même un moyen simple de développer de nouveaux initiés aux véhicules électriques sans le stress de l’autonomie.

Le kiosque Porsche est présent au Centre Fairview Pointe-Claire jusqu’au 10 juillet.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires