Chevrolet Volt 2016 : en attendant la Bolt

Points forts
  • Style amélioré
  • Habitacle joli
  • Véhicule performant en dessous de 100 km/h
  • On sauve sur l'essence!
Points faibles
  • Insonorisation grandement perfectible
  • On aimerait un moteur à essence plus discret
  • Pas beaucoup de place à l'arrière
Évaluation complète

Lorsque Chevrolet a lancé la Volt en 2010, l’exercice semblait intéressant, soit de proposer une voiture électrique sans les inconvénients de cette technologie alors embryonnaire, mais ça ne semblait pas être un plan à long terme.

Toutefois, le succès du modèle a forcé la main de General Motors, et voici la deuxième génération de la voiture. Meilleure autonomie, nouveau look, un moteur à essence plus efficace, cette Volt au goût du jour s’avère toujours pertinente, mais son existence pourrait être mise à mal par l’arrivée prochaine d’une certaine Chevrolet Bolt…

Le mariage fragile de l’électricité et du pétrole

Ce qui caractérise la Volt des autres voitures « électriques », c’est qu’elle est munie d’un moteur à essence qui sert à produire de l’électricité lorsque les piles sont vides. Cette production d’électricité permet aux occupants de la Volt de franchir des distances présentement inédites dans le domaine de la voiture électrique, et ce, sans avoir à arrêter quelques heures pour recharger l’auto.

Ainsi, la Volt a un moteur électrique de 149 chevaux, avec un couple de 294 livres-pied. Elle a aussi un moteur à essence, un quatre cylindres de 1,5 litre produisant 101 chevaux, alors que l’ancienne génération misait sur un moteur de 1,4 litre.

Les batteries de la voiture, lorsque pleines, permettraient à la Volt de parcourir 85 km en mode 100% électrique. Dans la réalité, rouler plus de 65 km est difficile, particulièrement si l’on démontre quelconque forme d’enthousiasme. Difficile de ne pas apprécier les 294 livres-pied de couple, et l’instantanéité de la réponse du moteur, sans doute ce qu’il y a de plus merveilleux avec les autos électriques.

Lorsque les piles sont vides, l’électricité est fournie grâce au moteur à essence. En mode 100% essence, si on peut l’appeler ainsi, un automobiliste circulant à 120 km/h fera 5,4 l/100 km. L’auto consomme moins à basse vitesse.

Le moteur électrique, particulièrement à basse vitesse, permet à la Volt de réaliser des performances surprenantes. Le 0-50 km/h passe rapidement, et le 0-100 km/h en 8,4 secondes est convaincant.

Si la Volt performe bien en mode électrique, l’expérience est plus décevante en mode « essence ». Lorsque l’on enfonce l’accélérateur, il faut littéralement attendre après le moteur à essence, qui se comporte comme n’importe lequel du genre. Si on perd l’instantanéité des voitures électriques, le temps de réponse demeure tout de même plus rapide que dans une voiture à essence normale.

Fait intéressant, le moteur à essence peut envoyer du couple aux roues avant dans certains cas très précis, comme en montagne ou encore à haute vitesse, bien au-delà des limites de vitesse.

Bien honnêtement, je ne peux commenter l’expérience, car je n’ai pas roulé très rapidement, mais même si c’est arrivé, je ne m’en suis pas rendu compte.

Fait étrange, on retrouve une poignée derrière le volant de la Volt, à gauche, qui permet d’enclencher le freinage moteur régénératif, chose qui s’enclenche automatiquement sur les autres autos électriques. L’utilisation répétée de ce frein « à main » contribue à améliorer l’autonomie, et on en vient à le faire machinalement, mais franchement, pourquoi ne pas le mettre par défaut?

Pour le reste, plus de raffinement

La première Volt manquait de raffinement. Son design était plus pour l’utilité que pour l’élégance, tant à l’extérieur qu’à l’intérieur. Cette fois, c’est réussi! Cette nouvelle Volt est plus aiguisée, et son habitacle ô combien plus luxueux!

Le modèle de base offrant toutes les commodités, je ne vois pas pourquoi payer pour la version « haut de gamme ». Le système d’infodivertissement fonctionne bien mieux, et l’on peut désormais profiter d’Apple CarPlay!

La configuration 2+2 de l’ancienne génération fait place à une configuration 2+2 ½, si l’on veut, parce qu’une troisième ceinture est à l’arrière, mais il n’y a toujours pas de dégagement pour les jambes pour le passager du milieu. J’imagine qu’on peut y asseoir un jeune enfant…

Ma plus grande déception quant à l’habitacle vient de l’insonorisation. On nous parle souvent du « silence » des voitures électriques, et des accélérations accompagnées d’un petit sifflement si plaisant. C’est un fait, mais dans le cas de la Volt, on entend tellement le vent que l’on s’ennuie presque du ronronnement d’un quatre cylindres s’époumonant pour atteindre 100 km/h.

Au moins, le quatre cylindres de l’auto est plutôt silencieux. À moins de le surtaxer, il se fait oublier.

J’ai apprécié mon expérience au volant de la Volt. Oui, la conduite de l’auto n’a rien d’engageant ni d’enivrant, mais c’est un facteur qui importe peu dans le cas d’une automobile comme la Volt.

J’aurais souhaité une meilleure expérience en mode « essence », mais l’expérience électrique compense largement. En attendant une voiture électrique avec plus de 300 km d’autonomie, la Volt demeure la meilleure option pour ceux qui veulent « faire le saut électrique ». Une voiture électrique pour aller au travail, et une « hybride » qui fait moins de 6,0 l/100 km en allant à la campagne. D’ici à ce que GM lance la Bolt, suivi par la Model 3 de Tesla, c’est ce que nous avons de mieux.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

ÉlectriqueObligation d’installer des prises 240 volts dans les maisons?
Selon ce qu’a rapporté Le Journal de Montréal cette semaine, le gouvernement du Québec souhaite obliger l’installation d’une prise de 240 volts extérieure dans toutes les nouvelles habitations afin d’augmenter la popularité des véhicules électriques. L’ajout de cette prise qui facilite l’installation d’une borne de recharge ou à tout le …
Premiers contactsChevrolet Volt 2016 : L'électricité, plus attirante que jamais
Lorsque Chevrolet a mis la première Volt sur le marché, son style était non seulement très différent des autres voitures, mais aussi du reste de la gamme du manufacturier. En 2010, la compacte électrique partageait les salles de démonstration des concessionnaires avec des Cobalt, Aveo et autres HHR, des modèles …
ActualitéChevrolet annonce l’autonomie de sa nouvelle Volt
Vous le saviez sans doute déjà, sinon nous sommes heureux de vous l’apprendre : Chevrolet arrive avec une nouvelle génération de sa Volt pour 2016. Forte d’une popularité croissante du modèle, c’est vers cette petite voiture que General Motors s’est tournée pour entretenir son volet écologique, pour quelques années encore …
ÉlectriqueQui était derrière la Chevrolet Jolt?
Il faut avouer qu’elle a de la gueule. Oui, nous avons appris rapidement qu’il s’agissait d’un canular, mais il n’en demeure pas moins que la Chevrolet Jolt, ce coupé à deux places qui a fait le tour du web cette semaine, ajouterait assurément du piquant dans le segment des voitures …
ActualitéSix véhicules verts attendus avec impatience cette année
La tendance est aux véhicules verts dans l’industrie automobile, nous le savons depuis quelque temps déjà. Même si les véhicules 100% électriques peinent à solidifier leur place sur le marché et que leur popularité demeure aléatoire, la majorité des manufacturiers à quelques exceptions près développent à un rythme soutenu des …
ÉlectriqueLes premières Chevrolet Bolt destinées au covoiturage
Contrairement à la Tesla Model 3 qui a fait les manchettes en raison du nombre important de précommandes pour le modèle suivant son dévoilement, la Chevrolet Bolt ne sera pas offerte en prévente selon son constructeur. En fait, il se pourrait que les premières livraisons de la rivale principale de …
ÉlectriqueLes ventes de voitures électriques en hausse en 2016
FleetCarma vient tout juste de dévoiler ses plus récentes statistiques en matière de ventes de véhicules électriques au Canada, et les résultats ont de quoi réjouir les écologistes. Lors des six premiers mois de 2016, 4 288 véhicules électriques ou hybrides rechargeables ont trouvé preneur au pays, soit 54% de …
EssaisChevrolet Volt 2016 : la voiture électrique parfaite?
Même si quelques voitures à essence possèdent une autonomie plus faible que certaines voitures électriques, la question de la distance à parcourir avant de tomber en panne demeure un facteur majeur lorsque vient le temps de choisir sa voiture. La Chevrolet Volt est sans doute la voiture électrique la plus …
EssaisChevrolet Volt 2016 : ce qu’elle est, ce qu’elle n’est pas!
La Volt s’inscrira certainement dans la lignée des voitures historiques, elle qui non seulement aura inspiré la relance de GM à une époque difficile, mais aura été parmi les actrices importantes de l’électrification des véhicules de tourisme. On ne peut saluer que le travail de GM à ce chapitre alors …
Commentaires