Hyundai Veloster Rally Edition 2016 : ne pas se fondre dans la masse

Points forts
  • Style accrocheur
  • Boite manuelle précise au levier court
  • Économique sur la route
  • Temps de réponse du turbo amusant
  • Porte arrière droite pratique
Points faibles
  • Manque de puissance
  • Système infodivertissement vieillissant
  • Quelque plastiques bas de gamme
Évaluation complète

Lorsque la Hyundai Veloster fut présentée, les opinions étaient divisées en deux camps. Les uns appréciaient son style unique, tandis que les autres se moquaient de ses prétentions sportives : après tout, elle partage sa motorisation avec l'Accent... Ses 138 chevaux et son couple de 123 livres-pied n'étaient pas vraiment propices à la conception d’une voiture sport!

J'admets avoir été dans le second camp. À mes yeux, cette voiture n'était rien d’autre qu'une version à trois portes de la sous-compacte de Hyundai, pas une remplaçante de la Tiburon comme le calmaient les publicités.

Puis, la Veloster Turbo est arrivée en 2013. Avec un regain de chevaux-vapeur, le petit coupé pouvait désormais prétendre au titre de compacte sportive... Ou presque, car la puissance n'est pas tout. Malgré le fait qu'elle puisse accélérer de 0 à 100 km/h en 8,1 secondes, la Veloster n'avait pas encore tout à fait ce qu'il fallait pour rivaliser avec les grosses pointures comme la Volkswagen GTI ou la Focus ST.

Maintenant, c'est au tour de la Veloster Rally Edition de voir le jour. Il s'agit d'une version limitée à seulement 1 200 unités, et elle est annoncée comme étant actuellement la plus sportive des Veloster.

Pour la route, pas pour le rallye

La Veloster Rally Edition se démarque des autres versions par ses roues RAYS de 18 pouces. Si vous ne connaissez pas cette marque, sachez qu'elle a une vaste expérience dans le domaine des roues, spécialement reconnue chez ceux qui aiment modifier leurs voitures.

La Hyundai a également droit à des accents en similifibre de carbone ainsi qu’à des badges rappelant son identité. On la reconnaîtra cependant beaucoup plus à cause de sa peinture exclusive d’un bleu mat; si cette teinte est plus difficile à entretenir, elle donne un look singulier à la voiture et fait ressortir ses courbes.

Du côté mécanique, la Veloster Rallye gagne des suspensions raffermies grâce à des amortisseurs, des ressorts et des barres antiroulis plus sportives. Le levier de vitesses est amélioré par un ensemble de B&M Racing. Celui-ci raccourcit non seulement la course du levier, mais il augmente aussi sa précision.

L'habitacle peut recevoir quatre personnes, bien qu'il s'agisse d'un coupé. C'est l'atout caché de la Veloster : à droite, il y a en fait deux portes. Une ordinaire, et une porte raccourcie qui permet aux occupants arrière de s'asseoir sans devoir se contorsionner. Du côté des places avant, on remarquera les sièges sport — offrant énormément de support latéral — brodés ainsi que les accents bleutés çà et là.

Le moteur est intouché : le 1,6 litre turbocompressé développe toujours 201 chevaux et un couple de 195 livres-pied, et cette puissance est envoyée aux seules roues avant.

De toute évidence donc, la Veloster Rally Edition ne serait pas à l'aise sur une piste de gravier : sa peinture serait rapidement abimée, et ses suspensions basses seraient à la merci des bosses.

C'est sur la route qu'elle peut pleinement s'exprimer.

Le Groupe B, comme si vous y étiez!

Au volant de la Veloster Rallye, je suis retombé dans la nostalgie des voitures modifiées des années 2000 : le délai de réponse du turbo est massif. Sérieusement, entre le moment où l’on enfonce l'accélérateur et celui où le compresseur génère suffisamment de pression pour propulser la bagnole, il faut compter près d'une seconde et demie; ce n'est pas spécialement désagréable — je me suis même surpris à tester le temps de réponse pour le plaisir —, mais il y a des mécaniques plus modernes et fluides sur le marché.

La conduite est sportive — plus que la Veloster Turbo, du moins —, mais la direction est trop assistée. Il s'agit d'une unité électrique qui n'offre tout simplement pas assez de retour sur ce qui se passe sous les roues. J'ai cependant apprécié le fait que les suspensions plus fermes ne compromettaient pas trop le confort à bord.

Édition — et clientèle — limitée

Vendue à partir de 27 199 $, la Veloster Rallye Edition n'est pas plus chère qu'une Veloster Turbo. Si à la base, vous considériez une Veloster, c'est que vous êtes un genre d'acheteur bien particulier. Vous voulez un véhicule unique, quelque chose qui se démarque de la masse. En choisissant la Rally Edition, vous n'aurez peut-être pas la meilleure compacte sportive sur le marché, mais votre voiture attirera les regards et vous permettra d'être unique... une édition spéciale, si vous voulez.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

ActualitéMises à jour pour la Hyundai Veloster Turbo
Le manufacturier Hyundai vient de lever le voile sur la plus récente mouture de son coupé Veloster Turbo sur son marché d’origine, la Corée du Sud. Si les modifications extérieures sont plutôt limitées (on remarque quand même de nouvelles roues, un contour de grille argenté ainsi que de nouvelles couleurs), …
Los AngelesHyundai Veloster Turbo R-Spec à boite manuelle
Après les Hyundai Genesis 5,0 R-Spec, ainsi que les Genesis Coupe 2,0 et 3,8 R-Spec, voici que c’est au tour du coupé Veloster d’être griffé R-Spec. Une voiture Hyundai étiquetée R-Spec, cela signifie que nous sommes en présence d’une voiture sport, dont le comportement est nettement plus dynamique que ne …
ActualitéRM16, le nouveau concept de Hyundai
La gamme de concepts RM de Hyundai est une idée plutôt saugrenue : le constructeur coréen prend sa compacte Veloster à moteur et roues motrices avant et transfère le moteur derrière les sièges avant, créant une petite propulsion à motorisation centrale. Contrairement aux deux autres itérations (la RM14 et la …
Commentaires