La Californie vient de régulariser la voiture autonome

On sait que la Californie est le berceau des nouvelles technologies automobiles : cet État américain a non seulement vu naître plus d'une entreprise automobile électrique (Tesla et Fisker, pour n'en nommer que deux), mais elle a aussi vu la croissance rapide de compagnies de hautes technologies cherchant à faire progresser un des aspects de l'automobile que l'on croyait condamné à la science-fiction. En effet, des précurseurs comme Google sont en train de travailler sur l'avancement de la voiture autonome.

Cependant, ces projets de science ne doivent pas mettre en péril la sécurité des gens : pour ce faire, le gouvernement vient de mettre en place une série de lois régissant la voiture autonome, chose qui n'avait pas encore été clairement faite. Jusqu'à maintenant, on se contentait d'appliquer le Code de la route et le gros bon sens (pas toujours avec succès).

Voici, en résumé, les nouvelles règles qui ont été instaurées par le gouvernement californien :

  • Chaque manufacturier devra faire approuver son véhicule autonome par une tierce partie pour en tester les capacités à effectuer les manœuvres nécessaires à une conduite sécuritaire sur la route;
  • Un opérateur possédant un permis d'opération de véhicules autonomes (qui sera émis par la Californie) devra être présent dans le véhicule en tout temps. Celui-ci devra pouvoir prendre le contrôle du véhicule en tout temps, et sera tenu responsable des infractions commises par le véhicule, qu'il soit aux commandes ou non;
  • Le manufacturier devra obtenir un permis, et fournir à l'État des rapports mensuels sur la performance, la sécurité et l'usage des véhicules autonomes. De plus, pour l’instant, seuls les manufacturiers auront le droit de posséder des véhicules autonomes, mais il sera possible de les louer à des clients;
  • Chaque manufacturier devra fournir à l'opérateur du véhicule une liste des données qui sont collectées par les systèmes, et obtenir de celui-ci une signature confirmant qu'il est d'accord avec ces données.

Il est aussi intéressant de noter que la Californie a rendu les véhicules autonomes commerciaux (comme le Freightliner qui circule actuellement au Nevada) illégaux; selon les législateurs, cette technologie n'est pas encore suffisamment sécuritaire pour l'installer sur des camions de plusieurs tonnes.

Que pensez-vous de ces lois? Seraient-elles appropriées pour des voitures autonomes au Québec?

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Course automobileROBORACE: la course, sans pilotes!
Depuis le début des temps, la course est une discipline qui pousse les compétiteurs à leurs limites : qu’on parle des courses de chevaux, de chariots ou plus récemment de course automobile. Les coureurs doivent non seulement tout donner, mais aussi parfaire leurs compétences pour maitriser leurs montures. La série …
Technologie/Véhicules autonomesLa Ford Fusion hybride autonome testée la nuit
Qu’on le veuille ou pas, les voitures autonomes arriveront sur nos routes un jour ou l’autre. Les constructeurs sont en train de tester différentes technologies. Ford croit que la voiture autonome serait grandement utile la nuit. Selon les données de l’Agence fédérale américaine de la sécurité routière (NHTSA), il y …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires