Honda Fit 2015 : couteau d’armée suisse

Points forts
  • Habitacle très spacieux
  • Impressionnante économie d’essence
  • Prix concurrentiel
Points faibles
  • Commandes tactiles difficiles à utiliser en conduite
  • Boîte manuelle manque de précision
  • Moteur un peu bruyant sur l’autoroute
Évaluation complète

Dans le segment des voitures sous-compactes, il y a celles qui procurent un certain agrément de conduite au détriment de l’espace intérieur, alors que d’autres misent avant tout sur la polyvalence. Entre les deux, agissant en sorte de couteau d’armée suisse, il y a la Honda Fit.

Parce que ce type de couteau, bien qu’il ne possède pas la lame la plus affûtée, dispose d’une foule d’outils pratiques, et se range dans des endroits restreints. Dans cette catégorie de voitures qui comprend la Ford Fiesta, la Hyundai Accent, la Kia Rio, la Toyota Yaris et d’autres, la Honda Fit se démarque par son vaste habitacle et sa motorisation à la fois puissante et peu énergivore.

Plus de puissance, moins d’arrêts à la station-service

Complètement redessinée pour l’année-modèle 2015, la Fit a obtenu un nouveau moteur quatre cylindres de 1,5 litre à injection directe. Il produit 130 chevaux – en hausse de 13 par rapport au moteur de l’ancienne génération – ainsi qu’un couple de 114 lb-pi. Sans être une fusée, la Fit se débrouille quand même bien sur la route, avec des performances plus qu’honnêtes dans la circulation urbaine.

Notre voiture à l’essai était équipée d’une boîte manuelle à six rapports, bien qu’une automatique à variation continue soit offerte en option et conviendra à la vaste majorité des consommateurs de voitures sous-compactes. Alors que les boîtes manuelles habituellement proposées par Honda ont toujours figuré parmi les plus précises de l’industrie, celle de la Fit se situe en dessous de nos attentes. Elle fait néanmoins bien son travail dans une voiture comme la Fit, mais sur l’autoroute, l’étagement de ses rapports force le moteur à tourner à haut régime. Les trajets à haute vitesse sont donc toujours accompagnés d’un bruit de moteur. Dommage, quoique la boîte CVT fait mieux à ce chapitre.

De plus, la boîte manuelle consomme légèrement plus par rapport à la boîte CVT. Cette dernière permet à la Honda Fit 2015 d’afficher une cote combinée en deçà de toutes ses rivales de taille sous-compacte, à l’exception de la Toyota Prius c hybride. Nous avons complété la semaine d’essai avec une excellente moyenne de 6,8 l/100 km.

Vaste habitacle

Pour une si petite voiture, la Fit est drôlement spacieuse. Il faut dire que son design carré favorise l’espace intérieur, et en fait, la Fit arbore même des airs de microfourgonnette. Comme une Odyssey qu’on aurait oublié dans la sécheuse, disons.

Les occupants assis à l’avant ne se sentiront pas du tout à l’étroit, alors que l’immense fenestration procure non seulement beaucoup de lumière dans l’habitacle, mais permet une belle visibilité de la route devant. En revanche, certains détails mériteraient d’être revus, comme l’appuie-bras central trop bas, et les commandes tactiles pour régler la climatisation difficiles à utiliser en conduisant. L’écran du système infodivertissement n’est pas des plus réactifs au toucher, et on déplore l’absence d’un bon vieux bouton physique pour régler le volume de la chaîne audio.

À l’arrière, deux adultes seront tout à fait à l’aise. L’espace pour la tête et pour les jambes est abondant, une rareté dans le royaume des petites voitures. Cependant, que ce soit pour des adultes ou des enfants, la position centrale de la banquette arrière n’est pas très confortable.

La plus grande qualité de la Honda Fit 2015, c’est son immense aire de chargement. Avec les dossiers arrières relevés, la Versa Note offre plus d’espace cargo, mais en abaissant les sièges, la Fit propose un volume maximal de 1 492 litres – contre 1 084 pour la Nissan. Les autres modèles de la catégorie ne sont pas aussi logeables. De plus, le grand hayon et le plancher entièrement plat facilitent le chargement. On peut pratiquement déménager une laveuse à bord d’une Fit.

Une Fit abordable

La sous-compacte de Honda est offerte à partir de 14 575 $ en finition DX, excluant les frais de transport et de préparation. Toutefois, à ce prix, le climatiseur n’est pas inclus, et la boîte CVT n’est pas disponible.

Une Fit LX à 17 375 $ propose un niveau d’équipement beaucoup plus intéressant, incluant un régulateur de vitesse, des sièges avant chauffants et une chaîne audio plus poussée avec un écran tactile. La Fit automatique la moins chère coûte 18 675 $. Notre Fit EX-L NAVI à l’essai comprenait des sièges en similicuir, un toit ouvrant et un système de navigation, entre autres, mais son PDSF (prix de détail suggéré par le fabricant) de 21 375 $ empiète dans la catégorie des voitures compactes, plus grosses et plus raffinées.

Ces dernières, offertes avec des promotions alléchantes, viennent voler des ventes aux sous-compactes, et ce segment est en déclin depuis quelques années. Par contre, si une petite voiture à hayon nous intéresse pour sa polyvalence, son économie de carburant et ses dimensions parfaites pour se faufiler partout en ville, la Fit possède tous les outils nécessaires pour trôner au sommet de sa catégorie, et est aussi pratique qu’un couteau d’armée suisse.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

EssaisNissan Versa Note 2016 : la grosse sous-compacte
Le marché canadien, et surtout québécois, aime les petites voitures qui mélangent polyvalence, économie d’essence et prix abordable. Par contre, on doit quand même penser à transporter la famille tout en prévoyant que les enfants deviendront bientôt grands. Et ça pousse vite, ces affaires-là! Pour les parents de préados qui …
Commentaires