Le dragon Martin-Luc Archambault essaie le système d’autopilotage de Tesla

Après avoir présenté récemment son Model X, voilà que le constructeur Tesla fait à nouveau les manchettes en introduisant une mise à jour du logiciel de sa berline électrique, la Model S. Cette mise à jour amène une fonction de conduite semi-autonome.

Baptisé "Autopilot", le système d’autopilotage utilise un radar, des capteurs à ultrasons et des caméras afin d’offrir plusieurs assistances en conduite. Fonctionnant en collaboration avec le régulateur de vitesse, il peut maintenir la voiture au centre de la route, suivre la circulation, prendre les courbes et changer de voie lorsque le conducteur active le clignotant. Le système peut aussi assister le pilote lors d’un stationnement en parallèle et il est capable de voir à travers la pluie, la neige et le brouillard.

Un effet wow selon le dragon Martin-Luc Archambault

Propriétaire d’une Tesla Model S, le célèbre dragon Martin-Luc Archambault a mis à l’essai le système dès son arrivée. Il nous a mentionné que depuis l’invention d’Internet, peu de gadgets l’avaient autant marqué, soulignant que l’effet wow est assuré. Au cours des prochaines semaines, l'homme d'affaires et désormais vedette aura un peu plus de temps afin d’expérimenter le système, mais il nous a mentionné que le tout s’était avéré très efficace, comme le démontre sa petite vidéo.

Selon le dragon, le plus épatant, c’est d’entrer dans sa voiture et de découvrir une instrumentation entièrement remaniée et adaptée à la conduite semi-autonome. On a l’impression d’avoir changé de voiture. Voilà toute la beauté des Tesla, ce sont des véhicules évolutifs.

Un système évolutif

Selon Elon Musk, PDG de Tesla, le système est actuellement en phase bêta et comprend certaines limitations, notamment lorsque les lignes de marquage des routes sont effacées ou peu apparentes. Il mentionne que le système subira de nombreuses améliorations et s’ajustera en fonction des données recueillies.

Si cette nouvelle fonctionnalité se télécharge automatiquement à bord de la voiture, seuls les propriétaires des plus récents modèles P90D ayant précommandé l’option peuvent en profiter. Pour les autres, la mise à jour est proposée pour un montant de 2 500$ US.

D’autres constructeurs proposent des systèmes similaires, notamment Audi à bord du Q7 et Mercedes-Benz avec son système Steering Assist, proposé entres autres à bord du Classe GLE. Toutefois, Tesla souligne que seul son système est connecté en réseau et permet à tous les véhicules Tesla d’apprendre des expériences de conduite des autres, améliorant ainsi le système jour après jour.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Commentaires