BMW M4 GTS : on améliore la recette

La BMW M4 coupé a déjà fait sa marque dans le milieu de la performance automobile : descendante d’une longue lignée de voitures hautes performances, le coupé bavarois est fréquemment présenté comme l’ultime voiture pour les amateurs de conduite.

BMW n’a pas encore fini de peaufiner son chef-d’œuvre, semble-t-il : lors du Salon de l’auto de Tokyo, le constructeur présentera la M4 GTS, une version encore plus poussée de la M4.

Grâce à l’ajout d’un ensemble aérodynamique unique entièrement en fibre de carbone ainsi que d’un capot relevé aussi fait de ce matériel, la M4 GTS se démarque; elle a également droit à un aileron dérivé de la course monté sur le couvercle du coffre, et fait de plastique renforci de fibre de carbone. Finalement, on différencie ce modèle d’une M4 ordinaire par ses roues M-Light garnies d’orange. À l’intérieur, on peut retrouver un volant gainé d’alcantara, des sièges baquets en fibre de carbone (mais pas en Amérique du Nord, où ces sièges sont interdits; on aura plutôt des sièges M Sport) recouverts d’alcantara et de cuir Merino. Pour alléger la bagnole, la banquette arrière a été enlevée. En option, on peut ajouter une cage antiretournement – peinte en orange! — ainsi que des harnais à six points pour remplacer ceux à 3 points d’origine.

Pour propulser cette voiture de course, BMW utilise le six cylindres en ligne turbocompressé de 3 litres ne développant pas moins de 500 chevaux; les 75 chevaux supplémentaires par rapport à la M4 de base proviennent d’un échappement en titanium et d’un système d’injection d’eau. Puisque la seule transmission offerte est une automatique DCT à sept rapports, la M4 GTS passe de 0 à 100 km/h en 3,8 secondes, atteint 305 km/h et peut supposément franchir le Nürburgring Nordschleife en 7 minutes et 28 secondes – soit aussi rapidement qu’une Ferrari 458 Italia.

La production sera limitée à 700 exemplaires à travers le monde; si vous en voulez une, ne tardez pas!

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Matchs comparatifsBMW M3 et M4 - Pile pour le style, face pour l’espace
Dire que BMW a développé la première M3 en 1985 dans le seul but d’aller aux courses. À sa première année en compétition en 1987, elle a d’ailleurs permis à l’Italien Roberto Ravaglia de décrocher le premier titre de Champion du monde des voitures de tourisme. Et ce n’est pas …
ActualitéUne BMW M4 en l’honneur du championnat DTM
Le championnat DTM n’est pas très connu ici, mais il s’agit d’une des séries les plus populaires en Europe. Cette série oppose les 3 grands manufacturiers allemands (Audi, BMW, Mercedes-Benz) sur des circuits à travers tout le continent européen. Les pilotes s’affrontent au volant de bolides de course créés de …
New YorkDévoilement de la BMW M4 cabriolet
BMW vient de nous dévoiler la M4 cabriolet, qui sera présentée au Salon de New York. Ceux qui veulent profiter de la puissance et de la maniabilité d’une voiture sport BMW, et qui veulent aussi pouvoir rouler cheveux au vent seront ravis d’apprendre que la M4 cabriolet sera disponible ici …
ActualitéPlus de performance pour les BMW M3 et M4
Il y a des gens qui n’en ont jamais assez; même s’ils prennent le volant d’une BMW M3/M4, ils se lassent rapidement des 425 chevaux de son moteur turbocompressé de 3,0 litres et trouveront que les suspensions ne sont pas assez fermes. C’est pour eux que BMW a décidé d’offrir …
Commentaires