Prudence lors du transport

Que ce soit à l’aide d’un camion ou d’une camionnette, d’une remorque ou du porte-bagages sur le toit de notre voiture, lorsqu’on transporte de gros objets sur la route, il faut prendre nos précautions.

Chaque année, à la fin du mois de juin et au début juillet, quand un grand nombre de Québécois déménagent, on en aperçoit toujours qui prennent de gros risques en surestimant la capacité de leur véhicule, la route empruntée et les conditions météorologiques.

Si l’on transporte un chargement dans une remorque ou à l’arrière d’une camionnette, la SAAQ stipule qu’aucune partie ne doit risquer de tomber, de couler, de se détacher ou d'être emportée par le vent. Le chargement ne doit pas non plus réduire notre champ de vision et ne doit pas masquer les feux ni les phares. Enfin, il ne doit également pas compromettre la conduite et la stabilité du véhicule.

Peu importe le poids des objets que l’on transporte, ils doivent être solidement fixés à l’aide de câbles ou de bandes de retenue. La force du vent à plus grande vitesse, surtout lorsqu’on emprunte l’autoroute, peut faire déplacer les objets dans la caisse d’un camion ou dans une remorque. Les mouvements brusques, que ce soit en accélération, en freinage ou dans les courbes, peuvent également faire bouger la marchandise.

La gaffe la plus souvent commise, c’est le transport d'un grand objet plat sur le toit d’une voiture comme un matelas ou un panneau de contre-plaqué. L’aérodynamisme du véhicule crée une poussée d’air du capot vers le toit, et le risque que ce gros objet se détache pour se projeter dans les airs est bien réel. Voilà une manœuvre très dangereuse pour les autres automobilistes.

Assurons-nous de toujours respecter les capacités de charge et de remorquage de notre véhicule, afin de nous assurer qu’il conservera un bon comportement routier et un bon équilibre. Enfin, gardons nos distances par rapport à la voiture devant nous, et planifions des distances de freinage plus longues à cause du poids additionnel de la charge.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Dossiers et conseilsLe partage de la route : camions vs automobiles!
Les automobilistes ragent souvent contre la témérité et l’imprudence des camionneurs. Mais ce qu’on sait moins — ou que l’on préfère ignorer —, c’est que les camionneurs, eux aussi, pestent régulièrement contre les automobilistes. Voyons comment on pourrait leur faciliter la tâche… Imaginez la scène : vous êtes au volant …
Conseils: Protégez votre autoBang, un accident! Et ensuite?
La vie est belle, tout va bien dans les meilleur des mondes. Et voilà que bang!, vous êtes impliqué dans un accident de la route. Que faire pour éviter que la situation ne dégénère? Première des choses : ne pas assassiner (juste y penser est déjà condamnable!) le responsable de …
Conseils: Protégez votre autoLe constat amiable, savez-vous vous en servir?
Il traîne dans la plupart des boîtes à gants automobiles. Qui est-il ? Le bon vieux constat amiable. Mais même si deux automobilistes québécois sur trois disent bien le connaître, la majorité croit à tort qu'il constitue une reconnaissance de responsabilité. Du coup, on hésite à s’en servir. Les mythes …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires