Kia Sportage 2017 : gagner en maturité

Points forts
  • Style sophistiqué
  • Beaucoup de caractéristiques offertes
  • Qualité de roulement raffinée
  • Espace intérieur accru
Points faibles
  • Consommation d'essence élevée rapport à la concurrence
  • Direction floue au centre
  • Visibilité arrière toujours limitée
  • Moteur turbo de 1,6 L pas offert au Canada
Évaluation complète

DEATH VALLEY (Californie) – La vaste majorité des lancements auxquels nous sommes invités mettent l’accent sur la puissance, le style et la technologie du véhicule redessiné. On le conduit sur des routes sinueuses ou sur une piste afin de constater ses prouesses dynamiques. Toutefois, dans le cas de la prochaine génération du multisegment compact Sportage, on a pu réaliser l’efficacité de son système de climatisation.

Bon, il ne s’agit pas d’un événement de presse ordinaire. Seulement une poignée de publications provenant des quatre coins du globe ont eu l’opportunité de traverser la Vallée de la mort au volant du tout nouveau Kia Sportage 2017 alors qu’il était dans les dernières étapes de son développement. Et nous y étions.

Avec des températures extérieures atteignant 52 degrés Celsius – ou 125 Fahrenheit – lors de la journée durant laquelle on a roulé dans cette immense étendue désertique du Mojave, le système de climatisation du Sportage s’est avéré très pratique. À l’instar de plusieurs constructeurs qui effectuent des essais par climat chaud au cœur de Death Valley, Kia s’affairait à enregistrer des données sur leur véhicule multisegment afin s’assurer qu’il fasse bonne figure dans les climats les plus rigoureux, comme il a été conçu.

La marque coréenne n’a pas tenté de nous vendre l’esthétique du Sportage, puisque les exemplaires de préproduction que nous avons conduits étaient lourdement camouflés afin de ne pas ruiner le dévoilement officiel de Kia du multisegment. Dans un marché actuellement dominé par de petits véhicules utilitaires, dont le Honda CR-V, le Toyota RAV4, le Ford Escape et le Mazda CX-5, ce Kia devra faire un grand éclat afin d’attirer plus d’attention.

L’empattement et la longueur hors tout du Sportage 2017 ont été augmentés de 30 et de 40 mm respectivement, la largeur et la hauteur sont demeurées inchangées. Bien que la précédente génération se soit démarquée avec son style trapu, sa ceinture de caisse élevée et sa petite surface vitrée, le nouveau VUM propose une évolution de ce design avec davantage de détails et de sophistication. Les blocs optiques ont été déconnectés de la grille de calandre, placés plus haut sur la partie avant, alors que les flancs et la partie arrière disposent de lignes plus musclées, comme si le Sportage avait décidé de s’entraîner à la gym. La lunette arrière est 30 mm plus grande et les piliers arrière sont moins larges; par contre, la mince fenestration demeure, ce qui gênera toujours la visibilité quelque peu, surtout lors des manœuvres de marche arrière.

L’habitacle a également été mis à jour. Comme c’est le cas de tous les nouveaux produits de Kia, l’ensemble des commandes est simplifié avec des rangées de boutons sur la planche centrale et quelques autres boutons sur la console centrale aussi. Le volant a été redessiné, et les systèmes infodivertissement UVO avec écrans tactiles de sept ou de huit pouces y figurent également. En général, le tableau de bord est moins imposant, permettant aux passagers à l’avant de se sentir moins confinés tout en gagnant du dégagement pour les pieds grâce à l’empattement plus long. À l’arrière, deux occupants y seront à l’aise avec un meilleur dégagement pour la tête, mais trois à bord se frotteront les épaules : une caractéristique typique des multisegments compacts. L’espace de chargement passe de 465 à 503 litres avec le dossier arrière en place, et le plancher de chargement a été abaissé de 47 mm.

Les finitions supérieures du Kia Sportage 2017 que nous avons conduit incluaient notamment un toit ouvrant panoramique, des sièges arrière chauffants, des sièges avant ventilés, un volant chauffant, un climatiseur automatique bizone et un système de navigation. La pléthore habituelle d’aides électroniques à la conduite sécuritaire est disponible aussi, comme le freinage d’urgence autonome, la détection et la prévention de sortie de voie ainsi que la surveillance des angles morts avec alerte de trafic transversal arrière.

Comme avant, des versions à traction et à rouage intégral du Sportage seront offertes. Le moteur de base sera un quatre cylindres de 2,4 litres développant environ 180 chevaux, jumelé à une boîte automatique à six rapports. Il procure des performances plus qu’adéquates, mais travaillait fort lors des accélérations avec quatre adultes à bord. Pour la plupart des familles, le moteur de 2,4 s’acquittera amplement de la tâche.

Ceux désirant plus de puissance pourront encore miser sur le quatre cylindres turbo de 2,0 L qui générera environ 245 chevaux, également boulonné à l’automatique à six rapports. Un quatre turbo de 1,6 L ayant été ajouté au Hyundai Tuscon 2016 est également offert dans le Sportage, mais le marché canadien ne l’obtiendra pas pour l’instant. Pour les deux moteurs disponibles chez nous, les cotes de consommation ne sont pas encore connues, mais on s’attend à des améliorations marginales.

La plus grande différence entre le Kia Sportage 2017 et le modèle de génération précédente, que nous avons pu conduire côte à côte, c’est au chapitre de la qualité de roulement. On sent le nouveau Sportage beaucoup plus raffiné, la suspension absorbant les bosses et les imperfections de la route avec un grand aplomb. On note également moins de bruits de caisse, probablement grâce à des bagues de suspension améliorées et une meilleure insonorisation de la cabine. Sur les routes droites et sans histoire traversant la Vallée de la mort, la différence n’est pas des plus perceptibles; toutefois, lorsqu’on s’est attaqué au parcours hors route de complexe d’essais de Hyundai et Kia en Californie, à bord des deux générations du multisegment, le nouveau modèle n’est pas perdu de temps à démontrer son raffinement supérieur.

En revanche, le système de direction du nouveau Sportage ne s’est pas amélioré, sa sensation au centre s’avérant même floue par rapport aux réglages de l’ancien modèle. Bref, à moins que le constructeur apporte des correctifs de dernière minute, le Sportage 2017 ne sera pas plus amusant à conduire, quoiqu’il n’ait pas nécessairement besoin de l’être.

En somme, la nouvelle génération est maintenant plus mature, plus spacieuse, plus stylisée et bénéficie d’une foule de nouvelles caractéristiques. Le Sportage précédent représente 15 % des ventes globales de Kia, alors la prochaine aura de grands souliers à chausser, mais possède tous les atouts pour y arriver. En tout cas, après notre excursion à Death Valley, on peut témoigner de la grande efficacité du système de climatisation. Le Kia Sportage 2017 devrait être en vente au printemps de 2016.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Pleins feux surLe Kia Sportage 2017 sous toutes ses coutures
Le multisegment compact de Kia recevra une refonte totale pour l’année-modèle 2017, et son dévoilement mondial est prévu pour le 15 septembre, lors du Salon de l’auto de Francfort. Toutefois, le Guide de l’auto se rendra en Californie cette semaine afin de rencontrer le nouveau Sportage alors qu’il se trouve …
Nouveaux modèlesVoici le Kia Sportage 2017
Kia nous avait montré quelques dessins de la future mouture de son VUS compact Sportage, lequel devait être révélé au monde entier au Salon de l’Auto de Francfort le mois prochain. Cependant, les forces de l’Internet ont encore une fois frappé; des photos-espion du nouveau véhicule ont été publiées, et …
MontréalKia Optima 2016 et Kia Sportage 2017 en première canadienne
Le constructeur coréen Kia a toujours privilégié le Salon International de l’Auto de Montréal en proposant au public d’intéressantes nouveautés. L’édition 2016 ne fait pas exception à la règle alors que l’Optima 2016 et le Sportage 2017 seront parmi les têtes d’affiche de cet événement. L’Optima est une berline intermédiaire …
Pleins feux surOn se prépare à mettre la main sur le Kia Sportage 2017
Pour demeurer compétitif dans le segment des petits utilitaires sport, il faut frapper fort, et ce, année après année. Souvent, les constructeurs recarrossent leurs modèles après seulement quelques années, et il est rare que l'on passe cinq ans sans voir apparaître une nouvelle génération. Mine de rien, le Kia Sportage …
Premiers contactsKia Sportage 2017 : à l'assaut des meneurs
Lorsque Kia a décidé de revitaliser sa gamme de produits, la jeune marque coréenne s'est tournée vers Peter Schreyer, qui était à l'époque chargé de dessiner les nouveaux véhicules d'Audi. Avant d'accepter le poste, M. Schreyer avait posé sa condition : il était partant pour insuffler un nouveau look aux …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires