Toyota Tacoma 2016- Plus sophistiqué et plus costaud

Points forts
  • Châssis robuste
  • Comportement hors route
  • Bonne insonorisation
  • Fiabilité assurée
  • Mécanique sophistiquée
Points faibles
  • Moteur V6 peu dynamique
  • Seuil du plancher trop haut
  • Suspension sèche
  • Choix complexe des options et modèles
Évaluation complète

Lorsque General Motors a dévoilé les camionnettes compactes Chevrolet Colorado et GMC Canyon l’automne dernier, les présentateurs ont souligné que ce lancement était opportuniste puisque la concurrence était relativement faible. Si Nissan n’a pas encore répliqué à l’arrivée de ce duo, Toyota vient de d’élargir son offre de produits avec un modèle Tacoma entièrement révisé dont le développement a débuté en 2012.

En sept déclinaisons

La nouvelle famille Tacoma propose comme précédemment deux modèles de carrosserie. Il y a la version à cabine allongée, que Toyota appelle Cabine Accès, qui se décline en cinq versions, dont une seule avec deux roues arrière motrices. Quant au modèle quatre portes Double Cab, il n’est disponible qu’en version 4X4 avec moteur V6 couplé au choix à une boîte manuelle ou automatique à six rapports.

Un design plus homogène

Comme je l’ai découvert lors de cette première prise en main, le Tacoma a été conçu pour une utilisation hors route assez poussée. Les stylistes ont donc concocté une carrosserie aux allures plus agressives avec une calandre bien en évidence, des passages de roue plus évasés, et ont ajouté un renflement inférieur à la paroi de la carrosserie afin de donner une allure plus macho. C’est un véhicule aux épaules larges, mais dont la silhouette est en harmonie avec le concept.

À l’intérieur

La planche de bord est toute nouvelle et les stylistes n’ont pas eu peur d’abandonner la présentation intérieure qui était plus ou moins similaire à tout ce que la concurrence peut proposer de nos jours. Cette fois, le centre de commandes et d’information au milieu du tableau de bord est un espace rectangulaire qui intègre l’écran d’affichage. 

Sous cet espace, on a logé plusieurs commandes faciles d’accès. Enfin, il faut souligner la présence d’un espace de chargement de téléphone cellulaire par contact au bout de la console médiane. Il s’agit d’y déposer son téléphone pour qu’il se recharge. 

Les cadrans indicateurs sont à affichage numérique tout en imitant des cadrans conventionnels. Entre les indicateurs de vitesse et le compte-tours, on a placé un centre d’information facile à consulter et très pratique. Comme il se doit, la qualité des matériaux est impeccable tandis que la finition est à la hauteur de la réputation de la marque.

On a redessiné les sièges avant, mais si ceux-ci fournissent un bon support latéral, il est difficile d’y accéder quand on est grand puisque le plancher est plutôt élevé et l’ouverture de la portière assez basse. De plus, les sièges sont relativement bas afin d’offrir un dégagement acceptable pour la tête. Toutefois, ils ne sont pas réglables en hauteur.

Les diktats de la conduite hors route

Les ingénieurs de Toyota ont voulu en faire un véhicule polyvalent et supérieur à la concurrence en conduite hors route. D’ailleurs, lors de la présentation, les responsables de Toyota ont consacré beaucoup de temps à nous démontrer les qualités de robustesse et de traction du Tacoma sur mauvaise route.

Le moteur quatre cylindres de 2,7 litres produit 159 chevaux et est identique à celui qui équipait le modèle précédent. Par contre, un nouveau V6 de 3,5 litres génère 270 chevaux. Il est le seul moulin présentement sur le marché à pouvoir fonctionner en mode Atkinson ou régulier selon la demande. Le mode Atkinson est surtout utilisé lorsque la charge sur le moteur est moindre. Il permet une économie de carburant. Ceci dit, Toyota n’a pas dévoilé les cotes de consommation de carburant du Tacoma.

Il faut préciser que le châssis a été révisé tout comme les suspensions avant et arrière. La suspension arrière est toujours à ressorts hélicoïdaux, tandis qu’on a opté pour des freins arrière à tambour en raison de l’utilisation hors route anticipée.

V6 ou 4 en ligne?

Lors de la présentation, seuls les modèles avec une boîte automatique à moteur V6 étaient disponibles. Cette combinaison convient bien à une conduite de tous les jours, mais il faut préciser que le V6 manque de vigueur. D’ailleurs, plusieurs des personnes présentes avaient l’impression de conduire les versions à moteur quatre cylindres. La suspension des modèles qui ne sont pas destinés à la conduite hors route est passablement confortable bien qu’assez sèche. Quant aux versions 4X4, l’arrière sautillait sur mauvaise route.

La tenue de route est sans surprise tandis que l’insonorisation s’est beaucoup améliorée. De plus, lors de nombreux essais en conduite hors route, les performances du Tacoma sont impressionnantes alors que les systèmes électroniques gèrent pratiquement tout de façon très efficace et sans intervention du pilote. 

On a roulé sans encombre sur un sentier de blocs de pierre ou encore ensablé le véhicule jusqu’aux essieux, chaque fois, la gestion électronique du système « marche lente » a sauvé les meubles. Finalement, on introduit cette année un sélecteur multiterrain qui permet de mieux gérer la conduite en fonction des conditions du terrain.

Plus homogène

Somme toute, le Tacoma est une camionnette robuste qui s’est raffinée en fait de comportement routier et qui a accompli d’énormes progrès pour ce qui est de la conduite en terrain accidenté. Malheureusement, lors de la présentation, les prix n’ont pas été dévoilés. S’ils sont compétitifs, le Tacoma devrait livrer une chaude lutte à la concurrence actuelle et à venir.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

ActualitéToyota veut vous permettre de magasiner en ligne
Toyota travaille actuellement sur un programme qui vous permettra de magasiner votre Toyota / Scion dans le confort de votre foyer. Cependant, ce programme baptisé « Pure Process Plus » n’a pas pour but d’éliminer les concessionnaires de l’équation, comme le fait Tesla, mais plutôt de minimiser le temps que …
Événements spéciauxLe Tacoma 2016 au Poutine Fest !
Le Tacoma 2016 pouvait être apperçu, samedi, au kiosque Toyota déployé sur le site du Poutine Fest de Montréal. Après tout, qui ne pense pas «Toyota» en mangeant une poutine au poulet fumé? Quoi qu'il en soit, cet arrêt du Tacoma à Montréal était prévu à l'horraire d'une tournée canadienne …
ActualitéLes pickups nippons bientôt plus compétitifs?
Pourquoi les constructeurs américains dominent-ils autant le segment des pickups? Font-ils des véhicules tant plus compétitifs? La vérité est que, pour le même prix, les véhicules américains en offrent beaucoup plus. Mais cette suprématie en est-elle à ses derniers jours? Aux États-Unis, pays connu pour son protectionnisme économique, il existe …
Pleins feux surParti essayer le Toyota Tacoma 2016 - La réplique de Toyota à GM
L’arrivée l’an dernier des nouveaux Chevrolet Colorado et GMC Canyon a bouleversé la catégorie des camionnettes compactes. La concurrence était assez vieillotte et ces deux camionnettes ont automatiquement pris une longueur d’avance. Mais cette position sera menacée d’ici peu avec l’arrivée de la prochaine génération du Toyota Tacoma. Avec cette …
ActualitéUn Toyota Tacoma pour célébrer Retour vers le futur
La Delorean a beau être la vedette incontestée de la série Retour vers le futur (désolé Michael J. Fox!), un joli petit camion a aussi eu son heure de gloire dans le premier opus; un Toyota Tacoma est l’objet de désir du héros de l’histoire, et il est certain que …
EssaisToyota Tacoma 2016 : tout le monde devrait en avoir un
Dans la catégorie des camionnettes intermédiaires, il ne restait plus grand choix il n’y a pas si longtemps. Entre 2012 et 2014, les Toyota Tacoma et Nissan Frontier étaient, les seuls choix dans cette catégorie. Or, en 2014 lorsque GM a lancé le Chevrolet Colorado et le GMC Canyon, les …
Commentaires