MINI Cooper JCW 2016 - Le prix du plaisir

Points forts
  • Moteur en pleine forme
  • Transmissions bien adaptées
  • Comportement routier amusant
  • Performances plus qu'intéressantes
  • Excellents sièges avant
Points faibles
  • Comportement et performances un peu trop près de ceux de la Cooper S
  • Effet de couple en accélération
  • Confort relatif (chaussée bosselée)
  • Prix corsé
Évaluation complète

L’an dernier, la MINI Cooper, ou MINI à hayon ou MINI 3 portes – appelez-la comme vous voulez, c’est la même chose – a été entièrement renouvelée. À cette Cooper-Hayon-3 Portes est rapidement venue s’ajouter une version 5 portes, plus pratique. Peu importe le nombre de portes, en plus du modèle de base, MINI offre une version S, nettement plus affûtée et agréable à conduire. Mais ce n’est pas tout. Voilà que MINI vient de présenter la livrée JCW.

Si la S a droit à un 2,0 litres développant 189 chevaux et 207 livres-pied de couple, la JCW hérite, pour sa part, d’un 2,0 litres turbocompressé de 228 chevaux et 236 livres-pied. Il s’agit du même moteur mais son turbo a été élaboré spécifiquement pour cette version, le dessin des pistons a été revu et l’échappement a été grossi pour offrir moins de résistance. Les ingénieurs de MINI ne se sont toutefois pas contentés d’ajouter de la puissance. Une foule de détails ont été revus. La transmission, la suspension, la gestion électronique, l’aérodynamique, entre autres, ont été repensées.

Quand la MINI se prend pour un bœuf

Côté style, l’œil le moindrement avisé aura tôt fait de remarquer que les prises d’air sous le pare-chocs avant sont plus grosses que sur une S. L’aileron de toit contribue aussi à différencier la JCW d’une banale version. L’utilisation de plus gros freins demande de nouvelles roues et un nouveau design.

Dans l’habitacle, les changements sont discrets. Outre les quelques mentions John Cooper Works, c’est surtout le tour de l’immense écran central qui retient l’attention avec sa bande lignée et imitant en certains endroits un drapeau à damier.

Les sièges fournissent un support sans faille et sont très confortables, même après de longues heures au volant. À l’arrière, c’est une autre paire de manches! Le coffre n’est pas plus spacieux que dans une Cooper ordinaire. Précisions qu’aucun pneu de secours n’est offert en équipement de base… même si certaines livrées de la JCW ne sont pas dotées à la livraison de pneus Run Flat, ces pneus pouvant rouler même lors d'une crevaison! La taille des pneus, puisqu’on en parle : 205/45R17 ou 205/40R18. Ces derniers sont plus sportifs mais ils sont aussi plus durs et diminuent un peu le confort.

5,7 kilos par cheval

Le 2,0 litres, on l’a vu, déballe 228 chevaux livrés entre 5 200 et 6 000 tr/min et 236 livres-pied de couple entre 1 250 et 4 800 tr/min. Puisque la MINI JCW pèse moins de 1 300 kilos, les performances sont au rendez-vous. Le moteur est vif, le turbocompresseur ne souffre d’aucun délai et étant donné que le couple est obtenu très bas dans les tours, il y a toujours du plaisir sous le pied droit. Si ça vous chante, voyez les données techniques complètes de la JCW.

La transmission est une manuelle à six rapports ou une automatique, à six rapports aussi. La première est un charme à manipuler mais elle n’a pas cette sensation mécanique, virile, qu’on retrouve dans certaines sportives. Le talon-pointe s’effectue facilement, la course du levier est correcte mais l’embrayage pourrait être un peu plus dur. L’automatique, elle, n’est pas à double embrayage, cependant le passage des rapports se fait en un clin d’œil et même lorsqu’on la sollicite beaucoup, comme sur une piste de course, elle rétrograde au bon rapport avec rapidité. Le mode manuel ajoute au plaisir.

Selon les représentants de MINI, la manuelle représentait environ 66 % des ventes de la JCW des générations précédentes. Avec la tendance des gens à vouloir de moins en moins changer les rapports à la mitaine sans compter une meilleure économie d’essence, il ne serait pas surprenant que la proportion de JCW automatique n’augmente substantiellement.

La direction, comme l’on est en droit de s’y attendre, est d’une précision de laser et les freins semblent impossibles à faire chauffer. L’échappement n’est pas aussi assourdissant qu’anticipé et émet une belle pétarade lors des décélérations, surtout en mode Sport.

Trois modes, trois tenues

À la base du levier de la transmission, on peut tourner une bague vers la gauche pour accéder au mode Sport ou vers la droite pour le mode Green. Au centre, le mode Normal.

Chacun de ces modes est parfaitement défini et engager le Sport semble donner une trentaine de chevaux au moteur tant son effet est grand. Ce mode influe également sur la direction, plus ferme sans être déplaisante, sur l’échappement plus audible mais pas déplaisant non plus et rend la suspension plus dure, ce qui se ressent dès la première bosse rencontrée.

Le mode Green, lui, semble enlever 30 chevaux au mode normal et n’est que de peu d’intérêt sauf, peut-être, sur autoroute. À moins de vouloir jouer les Sebastian Vettel, le mode Normal est tout à fait convenable et rend la voiture plus agréable à conduire.

Lancé sur la piste

Lors du lancement, j’ai pu conduire deux JCW (une manuelle et une automatique) sur une piste de course privée. Peu importe la boîte, on a affaire à une sportive sérieuse. Je me suis alors pris à me demander si une Cooper S ne serait pas presque aussi géniale à piloter, tout en étant plus confortable, pour environ 7 500 $ de moins. Certes les sorties de courbe se feraient moins rapidement et les décélérations seraient sans aucun doute moins puissantes, mais pour le plaisir… Bah, oubliez ça, c’était juste une réflexion de p’tit vieux de 54 ans!

Le prix de la sportivité?

À 35 785 $, une JCW n’est pas donnée. D’autant plus qu’elle a les dimensions d’une MINI ordinaire. À cela, s’ajoutent les nombreuses options, quelquefois vendues à gros prix. Avec un peu de mauvaise volonté, on peut facilement se retrouver avec une facture de plus de 52 000 $... C’est cher pour une MINI, aussi JCW soit-elle!

Et pour ceux que ça intéresserait, non il n’y aura pas de MINI 5 Portes JCW. Par contre, MINI Canada devrait bientôt offrir un ensemble JCW. On ne sait toujours pas ce que contiendra cet ensemble ni combien il en coûtera...

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

DetroitVoici la nouvelle MINI Cooper John Cooper Works
Un média australien vient de dénicher les photos et les spécifications finales de la MINI Cooper John Cooper Works 2015. Un concept du modèle nous avait été présenté au salon de Detroit l’an dernier, et il semblerait que le manufacturier ait décidé de lancer le modèle à ce même salon …
Nouveaux modèlesVoici la MINI Convertible 2016
Depuis que la marque MINI a été relancée par BMW au tournant du millénaire – en 2001 plus exactement -, une version décapotable est offerte. Si certains se plaignent du fait que la compacte en version décapotable a perdu de vue les caractéristiques qui avaient fait la popularité de la …
Nouveaux modèlesVoici la nouvelle MINI John Cooper Works Décapotable 2016
Voici une nouvelle qui vous fera oublier la maussade température d’aujourd’hui : MINI vient de publier les données et les premières photos de la John Cooper Works décapotable de millésime 2016. Comme auparavant, la recette est simple : les ingénieurs de la marque ont pris une MINI Décapotable et lui …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires