Nissan Juke 2015 - Excentrique tout usage

Points forts
  • Bonne tenue de route
  • Moteur adéquat
  • CVT efficace
  • Rouage intégral
  • Versions NISMO
Points faibles
  • Visibilité arrière
  • Soute à bagages relativement petite
  • Places arrière exiguës
  • Silhouette controversée
Évaluation complète

Après le cuisant échec du cube, Nissan a voulu se racheter tout en demeurant dans l’excentricité. Alors que le cube avait une silhouette hors norme pour un véhicule à caractère pratique, le Juke — appelé à le remplacer — était un VUS aux allures bizarres mais ayant un caractère sportif inusité pour cette catégorie. Ce nouveau venu a eu droit à sa part de quolibets lors de son arrivée sur le marché en 2010. Les Américains l’appelaient le Joke (farce), ou encore le Junk (débris), et je vous fais grâce des autres remarques désobligeantes. Après tout, qui voudrait d’un VUS sport aux allures de grenouille?

Malgré des débuts hésitants, Nissan a persévéré et son excentrique VUS fait désormais partie d’une catégorie en pleine expansion. Maintenant que les bons éléments ont été combinés, le Juke mérite notre attention.

Un amalgame de modèles

Cette silhouette pour le moins originale est le résultat d’an amalgame d’éléments provenant de plusieurs autres modèles Nissan. On retrouve en effet des similitudes avec la 370Z, la Murano (ancienne version) et la GT-R. La carrosserie a des allures sportives avec son capot intégrant des phares sur sa partie supérieure et ses feux arrière presque directement empruntés à ceux de la 370Z, mais sa garde au sol élevée lui donne sans doute cette allure pour le moins spéciale.

L’habitacle est tout aussi original en fait de présentation. Les stylistes se sont inspirés de l’instrumentation des motos et ont accompli du bon travail. Le compte-tours et l’indicateur de vitesse sont situés au fond de cylindres de couleur aluminium, un peu à la façon d’une moto. Entre les deux, on retrouve la jauge d’essence et le thermomètre. Un module ovoïde est placé au centre de la planche de bord et intègre les pavés de commande ainsi que l’écran d’information et de navigation. Juste dessous se trouve le centre de commande de la climatisation. La version SL est équipée du système audio Rockford Fosgate ecoPunch avec caisson de graves de 8 pouces et six haut-parleurs de meilleure qualité. Avis aux amateurs de « boom boom ». Dans la même veine, la radio satellite XM est également de la partie. Ces deux éléments devraient intéresser la majorité des acheteurs potentiels.

Les sièges avant sont placés relativement haut tandis que les places arrière sont réservées à des personnes de taille moyenne. Quant au coffre, il n’est manifestement pas le plus grande de la catégorie. Soulignons au passage que la visibilité arrière n’est pas le point fort du Juke.

Pour une certaine clientèle

Il est certain qu’en raison de la silhouette « différente » du Juke, l’acheteur type est quelqu’un qui n’a pas des goûts conventionnels. Ses attentes au chapitre de la conduite ne doivent sûrement pas être non plus celles de la majorité. Cette personne n’est pas décontenancée par une suspension plus ferme, une insonorisation marginale et est même prête à accepter une transmission CVT afin de bénéficier du rouage intégral et de son vecteur de couple. Ce mécanisme utilise les freins et le couple moteur de façon sélective afin d’assurer une tenue de route stable et sécuritaire.

Notre voiture d’essai était un modèle SL AWD propulsé par un moteur quatre cylindres de 1,6 litre à injection directe d’une puissance de 188 chevaux. Les performances de ce moulin ne sont pas à dédaigner puisqu’il boucle le 0-100 km/h en un peu moins de huit secondes. Cependant, sa sonorité est loin d’être agréable et devient de plus en plus agaçante au fur et à mesure qu’il monte en régime. Il faut accorder de bonnes notes à la transmission CVT Xtronic qui fait partie du système Pure Drive. Sur la route, le Juke est maniable et ne penche pratiquement pas dans les virages tandis que la direction est précise bien qu’un peu trop assistée. Cette stabilité latérale et longitudinale s’explique en bonne partie par une suspension plus ferme que la moyenne. Cette efficacité sur la route se paie par une suspension rigide qui diminue le confort.

Le Juke est un véhicule particulier qui combine les caractéristiques d’une sportive avec celles d’un VUS. Associé à la traction intégrale, il propose une bonne tenue de route et assure de pouvoir affronter des conditions routières diverses sans peine.

La gamme Juke comprend également les versions NISMO de 197 chevaux et NISMO R de 215 chevaux. Ceux-ci viennent accentuer le caractère sportif du Juke, mais leur suspension plus sportive est encore moins confortable, d’ailleurs, ces deux modèles ciblent une clientèle bien particulière. Quant à la SL de notre essai, elle représente un bon équilibre entre niveau d’équipement, agrément de conduite et performances, le tout à un prix compétitif.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

FrancfortMi-vélo, mi-Z : le Nissan Gripz concept
Depuis quelque temps, la rumeur voulait que la prochaine génération de la sportive Nissan Z devienne un multisegment. Ceci créera évidemment beaucoup de controverse parmi les amateurs de la célèbre voiture, mais il semblerait que ce soit le chemin que Nissan ait l’intention de suivre. À l’occasion du Salon de …
Commentaires