Chevrolet Silverado 2LT Z71 2015 : si vous voulez absolument un V8

Points forts
  • Économie d'essence exceptionnelle
  • Style très «camion»
  • Positionnement des commandes
  • Moteur V8 de 5,3 litres souple
Points faibles
  • Confort ordinaire
  • Manque de nouvelles technologies
  • Accélération décevante
  • Freinage ordinaire
Évaluation complète

C’est rendu compliqué d’acheter un pick-up pleine grandeur. On doit choisir la grosseur de la cabine, la grosseur de la boîte, et la motorisation. À ça s’ajoutent des options pratiques (marchepied, lumière pour éclairer la boîte), et des options moins pratiques, comme les sièges avec une fonction de massage que l’on retrouve dans certains modèles Ford.

Mais j’oublie une chose. Il faut également choisir le modèle qui nous intéresse. Les pick-up, en Amérique du Nord, c’est du sérieux! Le nombre de déclinaisons et d’éditions spéciales donne le vertige. Chaque année, il se vend plus de F-150 que n’importe quel autre modèle. GM vend énormément de Silverado et de Sierra, tandis que Ram vend ses 1500 à la pelleté.

Champ de bataille

Afin de se différencier, les constructeurs font des pieds et des mains pour créer des produits uniques. Ensuite, ils investissent des sommes colossales dans des publicités où l’on voit leurs pick-up respectifs survivre à une guerre nucléaire tout en transportant une éolienne dans la boîte!

Ford, GM, RAM. Vous aurez compris que ce marché est dominé par les marques américaines. Même si Toyota et Nissan ont des produits intéressants, nos voisins du Sud savent faire des pick-up. Après tout, ils ont à peu près inventé le concept.

En ce moment, le F-150 se différencie en offrant des technologies modernes, comme une carrosserie en aluminium et des moteurs turbocompressés. Le Ram, de son côté, a toujours une allure sport, en plus de suspensions à air confortables, sans oublier l’excellent moteur EcoDiesel disponible en option.

Comment le Silverado se démarque-t-il? C’est triste, mais j’aurais tendance à dire qu’il fait son possible. Il n’intègre pas de technologies particulièrement innovantes, et son comportement est assez ordinaire. Malgré tout, j’ai beaucoup aimé cette camionnette lors d’un essai récent. Le Silverado a des qualités indéniables.

Et on roule

Pour un banal déplacement, comme aller au cinéma, le Silverado agit comme un pick-up ordinaire. L’habitacle double du modèle que j’avais à l’essai offrait amplement d’espace. La version allongée offerte également me semble inutile.

Les instruments de bord se présentent convenablement et leur position ne surprend pas. En fait, les multiples commandes sont regroupées par « thèmes », ce qui implique que vous n’aurez pas à chercher l’interrupteur de la lumière de boîte au beau milieu des contrôles de la température...

Comme j’avais à l’essai un modèle de milieu de gamme, je n’avais pas de sièges en cuir ni de système GPS. Le tissu des sièges m’a donné l’impression d’être robuste, ce qui est une bonne chose, puisque l’utilisateur typique de ce genre de véhicule risque d’amener avec lui son lot de poussière et de sable. Le système multimédia fait le travail. D’ailleurs, j’aime mieux cette version de base sans GPS que la version plus complète. Elle est tout simplement… plus simple!

Gros bémol

Quand on paye un véhicule plus de 50 000 $, on s’attend à ce que le GPS soit inclus; d’autant plus que le système bas de gamme est lui-même capable de navigation GPS, à condition d’adhérer à un couteux abonnement OnStar spécial. Pour trouver une adresse, appelez l’opératrice et votre GPS se mettra en marche. Impossible de l’activer autrement. Autant dire qu’il n’y a pas de GPS dans la version de base.

Le châssis du Silverado est extrêmement rigide donc certainement avantageux au travail mais dans la vie de tous les jours, le résultat est une conduite cahoteuse. Mais bon, avant que Ram n’introduise sa suspension à air, tous les pick-up souffraient de ce mal. Si vous y êtes habitué, vous ne devriez pas le remarquer.

Le coeur du pickup

Un V8 de 5,3 litres prend place sous le capot et offre 355 chevaux et 383 livres de couple. Il achemine la puissance aux quatre roues à l’aide d’une transmission automatique à 6 rapports. On s’entend que ce n’est que l’une des combinaisons possibles à l’achat.  Vous pouvez opter pour une mouvance à propulsion, et l’un des deux autres moteurs offerts : un V6 de 4,3 litres et un V8 de 6,2 litres.

Ce 5,3 litres est celui qui se vend le plus, d’où l’intérêt de l’essayer. Je l’ai bien aimé. Il est souple et intelligent. Il a été dessiné pour économiser le plus de carburant possible. Si vous roulez à basse vitesse, il désactive 4 cylindres. Sur l’autoroute, sa transmission lui permet de réaliser des économiques impressionnantes (pour un pickup, on s’entend), à moins de 11 l/100 km. Si elle est conçue à la base pour économiser le carburant, elle répond très bien aux demandes de conduite.

Besoin de se démarquer

Malheureusement, si l’on compare le Silverado à ses cousins, on constate plusieurs lacunes. Il est lent à l’accélération.  Il freine moins bien, et sa direction n’est pas des plus précises. Sa boîte remplie, les suspensions à lames nous font regretter le confort qu’offre un Ram, à ce chapitre.

Il faudrait pour Chevrolet que le Silverado se démarque vraiment du lot. Si le F-150 demeure le véhicule le plus vendu année après année, il y a une raison bien simple. Ford innove sans cesse, par exemple, en nous proposant dorénavant un véhicule beaucoup plus léger grâce à l’aluminium, et des moteurs puissants qui n’impliquent pas une taxe environnementale. Du côté de Ram, il y a plusieurs options uniques et intéressantes, comme le fameux moteur EcoDiesel.

Avantage V8

Le Silverado passe inaperçu. Il n’est mauvais en rien, mais ne brille en rien. Toutefois, son V8 de 5,3 litres est le plus économiques des V8 des pick-up actuellement sur la route. Il fait mieux que les 5,7 litres de Ram, et que les 5,0 litres de Ford. Au volant, en faisant attention, j’ai réussi un 12,5 l/100 km au combiné. Très impressionnant pour un V8.

Conclusion

Si vous tenez absolument un V8 pas trop gourmand dans votre camion, allez-y avec un Silverado. Vous aurez un comportement sans surprise et ferez une bonne économie d’essence. Si vous cherchez quelque chose de plus moderne et de plus économique, comme un turbo ou un petit moteur diesel, les options des concurrents sont plus attrayantes..

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

2015Chevrolet Silverado 2015: Jumeaux et rivaux
L’incontournable duo Silverado/Sierra a été entièrement transformé l’an dernier afin de pouvoir affronter une concurrence sérieuse, notamment celle du Ram qui fait flèche de tout bois. Pour la première fois de son histoire, la division Chevrolet a développé une version plus luxueuse, le High Country, qui a pour mission de …
ActualitéChevrolet Silverado 2015 édition Rally : un style sportif!
Chevrolet a décidé de rajeunir le style de son camion Silverado en proposant un ensemble Rally, qui sera disponible pour les modèles 1500 à cabine double et d’équipe. Cette édition se décline en deux versions : sur les Silverado LS, l’ensemble Rally 1 ajoutera une grille assortie à la carrosserie, …
ActualitéChevrolet Silverado 2016 - son nouveau visage
Renouvelé il y a seulement deux ans, les stylistes du Chevrolet Silverado se reprennent déjà pour l’édition 2016. Le Pickup aura droit à quelques changements dans la liste d’équipements mais surtout à un nouveau nez. La première chose qui nous saute aux yeux est évidemment la nouvelle calandre du camion.
RappelsRappels pour les Chevrolet Silverado et GMC Sierra
Mauvaise nouvelle si vous êtes propriétaire d’une camionnette Chevrolet Silverado ou GMC Sierra : il semblerait que le constructeur américain vient d’émettre un rappel sur près d’un million d’unités à l’échelle mondiale. Sur 108 604 véhicules vendus au Canada en 2014, le câble en acier souple qui relie la ceinture …
ActualitéChevrolet Silverado High Desert : pratique?
Au premier regard, on pourrait penser que l'idée est bonne : sur l'image ci-dessus, vous pouvez voir le Chevrolet Silverado High Desert, un modèle qui sera commercialisé à l'automne prochain. Plutôt que d'avoir une boîte ouverte, le camion s'amène avec un système de gestion de chargement : deux coffres hermétiques …
Commentaires