Scion iM: dévoilement hors norme

S’il faut se fier aux documents de presse remis aux chroniqueurs automobiles lors du dévoilement de la nouvelle Scion iM en avant-première du Salon de l’auto de New York, les clients potentiels de cette marque sont des jeunes qui « recherchent l’aventure, le plaisir et des sensations fortes dans des endroits où les autres ne font qu’y rêver ». Pour illustrer cette affirmation, on avait réuni dans la salle de présentation de la voiture une collection hétéroclite d’objets les plus bizarres. On y retrouve, entre autres, un tourne-disque, des pots Mason, une caméra GoPro, des cierges religieux, une laisse pour chien sans oublier les écouteurs Beats et un bracelet Fitbit… Ah oui, il y avait également des espadrilles Converse Old Style ainsi que des sandales Birkenstock! Difficile d’être plus disparate. C’est semble-t-il la perception qu’a la direction de Scion d’un hipster.

Un produit intéressant

C’est dans une salle surchauffée et après un spectacle d’acrobates, de rayons lasers et d’images de synthèse qu’on a procédé au dévoilement de la iM. Selon les responsables de la marque au Canada, la lettre « i » signifie « individuelle », « intrigante » tandis que la lettre « M » représente moderne, multidimensionnelle et magnétique. Rien de moins.

Mais si l’on met de côté les exagérations des responsables du marketing, force est d’admettre que cette nouvelle venue n’est pas dépourvue d’élégance avec sa partie avant sculptée qui s’apparente quelque peu à la Yaris, tandis que la section arrière est également réussie. C’est sans doute l’une des rares fois, à part la FR-S bien entendu, qu’un modèle Scion fait l’unanimité quant à l’élégance de sa silhouette.

Et si la majorité des autres voitures de la marque se caractérisent par une planche de bord réalisée en plastique ultradur, l’iM se distingue par des surfaces souples et une présentation plus conventionnelle. Comme tous les modèles Scion, l’iM privilégie le divertissement audio avec un système Pioneer à 6 haut-parleurs contrôlé à l'aide d’un écran d'affichage de 7 po qui comprend aussi la radio Aha (mc). En plus, l'image transmise par la caméra de recul de série est y est affichée. 

La mécanique a fait ses preuves puisque l’on retrouve l’incontournable moteur quatre cylindres de 1,8 litre sous le capot. Cette fois, la puissance annoncée est de 137 chevaux. Cette cavalerie est gérée par une boîte manuelle à six rapports de série ou une automatique CVT-S optionnelle. Celle-ci propose un mode Sport ou une simulation de sept rapports en mode manuel. Toujours au chapitre de la mécanique, précisons que la plate-forme est empruntée au coupé tC qui s’est taillé une enviable réputation en fait d’agrément de conduite. L’iM roule sur des pneus de 17 pouces tandis que la suspension arrière à double levier triangulé empiète très peu dans le coffre à bagages.

Une Mazda nommée Scion qui devient une Yaris au Canada!

Lors du même événement, on a également dévoilé la Scion iA, une berline traditionnelle visant à étoffer la gamme sur le marché américain. Mais comme les visées commerciales de Scion pour les États-Unis et le Canada diffèrent, ce modèle sera commercialisé au Canada en tant que berline Toyota Yaris. Et cette Toyota Yaris est en fait … une Mazda2 berline, assemblée par Mazda au Mexique. Pourquoi simplifier les choses quand on peut les compliquer?

Compte tenu des marchés et des orientations de Toyota / Scion, cette décision est loin d’être saugrenue. En passant, au Canada, le nombre de concessionnaires Scion passera de 97 à 145, ce qui devrait permettre une hausse des ventes partout au pays. Cette marque, lors de son arrivée sur notre marché, avait pour mission d’intéresser une clientèle plus jeune et d’amener de nouveaux acheteurs dans la famille Toyota. C’est réussi puisque la moyenne d’âge des propriétaires de véhicules Scion est de 37,5 ans et 69 % d’entre eux sont des nouveaux clients pour Toyota. 

Ces deux modèles seront commercialisés au début de septembre.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

TorontoScion iM: La Toyota Auris débarque chez nous!
Scion avait tout d'abord présenté la iM au Salon de Los Angeles en novembre dernier. En fait, il s'agit d'une Toyota Auris américanisée. Force est de reconnaitre qu’il s’agit d’un petit véhicule très stylisé. Comparé à l’Auris, l’iM a droit à un ensemble de jupes aérodynamiques plus agressif, des roues …
Los AngelesVoici la Scion iM Concept
Scion nous avait annoncé récemment qu’il préparait un nouveau véhicule pour revigorer sa gamme, et que celui-ci serait dévoilé au Salon de Los Angeles. C’est finalement quelques jours avant l’évènement qu’il a décidé de lever le voile sur l’iM Concept, qui est en fait une Toyota Auris américanisée. Peu importe …
New YorkToyota au NYIAS : Rav4 Hybride et nouvelle berline Yaris
Le numéro un mondial n’a pas été avare dans le cadre du dernier Salon international de New York. En plus de nouveautés dans les familles Scion et Lexus, Toyota a dévoilé deux autres nouveautés concernant le marché canadien : le RAV4 Hybride et une nouvelle génération de la berline Yaris …
Pleins feux surOn essaie le renouveau de Scion - la Scion iM
Scion n'est pas exactement la marque avec la gamme la plus actuelle sur le marché; son produit le plus récent, le coupé FRS, date déjà de plusieurs années. Voilà pourquoi le lancement de la Scion iM — une compacte cinq portes à hayon que l'on connait en Europe sous le …
EssaisScion iM: bonne compacte mais mauvaise étiquette
Lorsque Toyota lance la marque Scion en 2002, son objectif était clair : elle devait attirer du sang neuf dans ses concessions et injecter un peu de zeste dans une gamme de voitures plutôt morne. Le premier véhicule à porter le nouveau badge fut le sympathique xB, une boîte carrée …
Commentaires