Toyota RAV4 XLE 2015 : combler les besoins de la plupart des gens

Points forts
  • Excellent espace de chargement
  • Seconde rangée de sièges fonctionnelle
  • Roulement confortable
  • Traction intégrale disponible
  • Bonne efficacité énergétique
  • Raisonnablement abordable
Points faibles
  • Manque de puissance par rapport à d’autres VUS compacts
  • La déclinaison Limited n’offre pas le meilleur rapport prix-équipement
  • Dispositifs de sécurité active offerts seulement avec le modèle Limited
  • Les sièges chauffants devraient être installés de série dans tous les modèles destinés au Canada
Évaluation complète

Combien de véhicules peuvent se vanter d’être l’une des « réponses par défaut » dans leur classe respective? Depuis plus de 10 ans, le RAV4 de Toyota fait le plein de clients à gauche, à droite et au centre grâce à sa structure de prix étendue et à ses qualités pratiques appréciables. En fait, le RAV4 figure régulièrement parmi les trois modèles les plus vendus sur le marché dans la catégorie des VUS compacts. Pas de doute, Toyota a très bien compris la formule pour ce créneau. Mais qu’en est-il de la déclinaison 2015 en particulier? Quels sont les éléments spécifiques qui en font un choix si prisé parmi une panoplie de rivaux très solides? Pour essayer de mieux comprendre les charmes de la machine, j’ai passé une semaine à son volant.

Emballage revu et corrigé

Pour certaines personnes, le mot « emballage » évoque les problèmes et la frustration qu’on éprouve en essayant de découper la pellicule plastique à l’épreuve des ciseaux qui recouvre un paquet de batteries, ou en tentant d’ouvrir la boîte de céréales géante qui encouragera vos enfants à absorber une dose massive de sucre chaque matin. Dans le cas du Toyota RAV4 2015, ce mot réfère plutôt à la façon d’aménager le VUS de façon à ce que la petite famille y trouve tout ce qu’elle souhaite dans un véhicule de tous les jours axé sur la fonctionnalité.

Vous devez amener les enfants à l’école? Même les ados les plus efflanqués auront assez de place pour s’étirer à loisir sur la deuxième rangée de sièges (la minuscule troisième a heureusement été éliminée lors d’une récente refonte). Vous préférez aller à la quincaillerie et ramener des panneaux de gypse et des pots de peinture? Avec son volume de chargement total de 2081 litres (dont plus de la moitié demeure accessible même avec les cinq places occupées), le RAV4 est près des meilleurs de sa catégorie. De plus, le design de l’intérieur fait en sorte qu’on peut facilement profiter de l’espace disponible; le plancher de chargement est presque plat et on peut incliner les sièges arrière vers l’espace de chargement pour plus de confort.

Une puissance adéquate

La plupart des véhicules multisegments sont désormais offerts avec un choix de différents moteurs, dont certains quatre cylindres turbo qui franchissent allègrement la barre des 200 chevaux. Toyota a plutôt choisi de laisser tomber le V6 disponible auparavant dans le RAV4 au profit d’un quatre cylindres plus efficace, pour toutes les déclinaisons, une décision qui ne s’est pas avérée universellement populaire. J’ai parcouru 500 km avec le Toyota RAV4 2015 sur un trajet qui comprenait des sections à vitesse constante sur l’autoroute de même que de longues sections sur des routes sinueuses à deux voies. Au terme de cette randonnée, il était clair que ce moteur – un quatre cylindres de 2,5 litres qui produit 176 chevaux – est à la hauteur de la tâche pour propulser le petit VUS.

Le travail de la transmission automatique à six rapports était perceptible à l’occasion seulement – par exemple, en essayant de sélectionner le meilleur rapport pour gravir des montées particulièrement à pic. La puissance pour dépasser était suffisante, mais je m’en suis parfois abstenu car je n’étais pas sûr que les camions me laisseraient une marge de sécurité suffisante.

L’avantage de ce moteur unique à quatre cylindres, c’est sa consommation d’essence étonnamment respectable : j’ai enregistré 12 l/100 km en conduite combinée malgré les températures glaciales, et ce même si le véhicule était équipé de la traction intégrale offerte en option. Cette dernière contribue à livrer une excellente stabilité, y compris sur les routes enneigées, et elle permet de se creuser un espace dans les bancs de neige pour se stationner...

Parlons équipement

Le RAV4 2015 est offert en trois déclinaisons : LE, XLE et Limited. Le LE est plutôt basique; vous devrez payer un peu plus pour obtenir le « groupe Amélioré » qui comprend notamment des sièges chauffants à l’avant, un écran ACL de 6,1 po pour le système d’infodivertissement et une caméra de recul. Le modèle que j’ai conduit est le XLE. Cette déclinaison permet d’opter pour la traction intégrale et on obtient un toit ouvrant, un système de contrôle automatique de la température à deux zones et une chaîne audio plus puissante. Mon modèle était également muni de l’ensemble spécial 50e anniversaire avec système de navigation, surpiqûres rouges sur les panneaux de similicuir du tableau de bord et des portières, volant gainé de cuir et roues chromées et de 18 po.

Si vous en voulez plus encore, la version Limited vous permettra d’obtenir la plupart des gâteries ci-dessus, avec en prime des sièges imitation cuir, un système de déverrouillage et démarrage sans clé, la traction intégrale de série et un rétroviseur à atténuation automatique, mais vous devrez ajouter presque 10 000 $ par rapport au PDSF de 26 020 $ du modèle de base. Il ne s’agit pas d’une mauvaise offre, mais ce n’est pas une aussi bonne affaire que le XLE avec l’ensemble 50e anniversaire que j’ai conduit : il affiche un prix moindre tout en offrant presque le même niveau d’équipement. Évidemment, seul le Limited pourra vous donner accès à certains dispositifs de sécurité avancée comme le système de surveillance des angles morts et le système d’avertissement de sortie de voie, mais vous devrez pour cela opter pour le groupe Technologie, livrable en option.

Solution polyvalente

Le Toyota RAV4 2015 est un véhicule pour la famille fiable et pratique comme un couteau suisse. Si vous recherchez un véhicule basique, le LE constitue une alternative viable aux voitures hatchback pour les conducteurs qui ont besoin d’espace de chargement, mais pas de la traction intégrale. À mes yeux, le XLE constitue un juste milieu avec son bon équilibre entre le prix, les caractéristiques et la fonctionnalité (surtout avec la traction intégrale). Je recommande de ne pas opter pour le Limited : si vous recherchez des accessoires high-tech et une touche de luxe, vous pourrez trouver mieux ailleurs. 

Comme il y a beaucoup d’excellents VUS compacts sur le marché, c’est une bonne idée d’essayer aussi les rivaux du RAV4 avant de prendre votre décision finale. Voyez par exemple les Ford Escape, Mazda CX-5, Hyundai Santa Fe Sport et Honda CR-V. Vous trouvez que cela fait beaucoup de concurrents potentiels? Vous avez raison … et vous avez de la chance parce que le créneau des petits multisegments est certainement un marché d’acheteurs à l’heure actuelle.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

ActualitéUn Toyota RAV4 en rallye?
Toyota semble bien décidé à retourner dans le monde de la course automobile : après avoir présenté une Yaris prête à en découdre dans les courses de WRC et un Tundra qui a couru dans la légendaire Baja 1000, le manufacturier japonais s’associe à la famille Millen pour concevoir un …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires