Volkswagen Golf R 2015: une GT plutôt qu’une GTI

Points forts
  • Configuration pratique à quatre portes et hayon
  • Puissant moteur turbo
  • Traction intégrale de série
  • Accélérations très vives avec le système départ-canon
  • Roulement confortable
  • Tenue de route impressionnante
Points faibles
  • Dispendieuse
  • Pas de système départ-canon sur les modèles à transmission manuelle
  • Intérieur très semblable à celui de la GTI
  • Transmission DSG hésitante à basses vitesses
Évaluation complète

La Volkswagen Golf R 2015 n’est pas seulement la plus puissante version de la populaire hatchback compacte qui sillonne les rues du pays, elle est également la plus raffinée. Selon votre perspective, il s’agit là d’un bon ou d’un mauvais point : le côté brut des anciennes Golf R cède sa place au confort et à la stabilité issus de la nouvelle plateforme MQB. Cette plate-forme sera d’ailleurs utilisée pour plusieurs produits à venir.

Cette Golf R 2015 est plus longue, plus large à l’intérieur, et même un tantinet plus légère que la version précédente. Le chef de file des véhicules compacts et performants de Volkswagen prend un virage vers le haut de gamme, à l’image de l’ensemble des modèles de la marque. Après avoir roulé avec la plus fougueuse des hatchbacks germaniques sur les routes exigeantes de San Julian, en Californie, il est difficile d’échapper à l’impression que la Golf R est une voiture de grand tourisme (GT) de format réduit, plutôt que simplement une version encore plus rapide de la GTI. 

Une Audi S3 sous un autre nom

Un des effets secondaires de la politique étendue de partage des plateformes de Volkswagen, c’est qu’on a la chance d’essayer des véhicules presque identiques, mais dans un emballage différent. C’est le cas de cette Golf R 2015, dont une partie de la mécanique provient directement de la berline S3 de Audi. Elle hérite ainsi du quatre cylindres de 2,0 litres suralimenté par turbocompresseur qui produit 292 chevaux (et un couple de 280 lb-pi) et du système d’entraînement à traction intégrale avec transmission manuelle automatisée à double embrayage DSG. Une transmission manuelle conventionnelle sera offerte cet été à l’arrivée des modèles 2016 chez les concessionnaires. Il s’agit là d’une option qui distingue la Golf de sa cousine de chez Audi.

Tout le monde y gagne

Si, comme moi, vous considérez que la Audi S3 est l’un des meilleurs nouveaux véhicules lancés sur le marché au cours de l’année 2014, je suis sûr que vous serez tout aussi impressionné par les nombreux attraits de la Volkswagen Golf R 2015. Commençons par le moteur. Il ne s’agit pas simplement d’un moulin de GTI dynamisé; VW a doté le quatre cylindres d’un turbocompresseur plus robuste et fait un grand effort pour améliorer la circulation des gaz. Il en résulte une large bande de puissance qui permet à la Golf d’accélérer avec beaucoup d’entrain. Quand on active le système de départ-canon (transmission DSG seulement), la petite hatchback bondit de 0 à 100 km/h en seulement 5 secondes.

La technologie à double embrayage de Volkswagen permet certainement de faire des changements de vitesse plus rapides, mais pour ceux d’entre nous qui sont prêts à renoncer au système de départ-canon, la transmission manuelle à six rapports rend la Golf R beaucoup plus satisfaisante à piloter. VW avait mis à notre disposition quelques exemplaires destinés au marché européen équipés d’une boîte conventionnelle. Je dois dire que j’ai trouvé beaucoup plus facile de prendre le rythme dans les virages en S avec un embrayage classique. Il est vrai qu’il est nettement plus difficile d’éviter de faire tousser le moteur lors d’un départ arrêté avec la boîte manuelle, mais tout le reste est merveilleux, et je recommande de réserver un modèle sans DSG. 

Une tenue de route neutre

En déclinaison R, les anciennes Golf avaient parfois la réputation d’être lourdes de l’avant, mais il me fait plaisir de préciser que la génération actuelle n’est pas touchée par ce handicap. La Golf R 2015 brille par sa conduite neutre. Son système de traction intégrale dirige le couple vers l’arrière au besoin, mais il n’a jamais fait enfoncer le véhicule dans les virages comme le font certains systèmes à quatre roues motrices moins performants.

Il serait exagéré de qualifier la direction à assistance électrique de communicative. Par contre, j’ai trouvé que la Golf R était un peu l’équivalent d’une caméra en mode automatique, c’est-à-dire qu’elle peut améliorer mes aptitudes en tant que pilote grâce à ses propres aptitudes (dont un différentiel avant à glissement limité contrôlé par ordinateur qui agit sur les freins). VW offre également un système de suspension adaptative pour 2015, de même qu’un mode « Course ». Ce mode vous donne plus de latitude côté système de stabilisation et d’antipatinage (et on peut même le débrancher complètement, ce qui représente un renversement de tendance majeur dans la relation de confiance habituelle VW-conducteur).

Mieux équipée, plus chère

De l’extérieur, il faut probablement être un amateur de la marque pour distinguer la Golf R de sa cousine tout aussi sportive, la GTI. Elle arbore une carrosserie au look un peu plus agressif et elle a eu droit à des retouches à l’avant et à l’arrière (notamment un échappement à quatre sorties). Pour le reste, peu d’éléments visuels trahissent le fait que les racines de la R sont inspirées du monde du rallye. Même chose à l’intérieur : les sièges sport en cuir avec lettre R sont les seuls véritables indices qui révèlent que vous vous apprêtez à piloter un modèle spécial.

En fait, c’est l’inscription dans la glace arrière de la Golf R qui soulignera de façon plus marquée la différence entre ce modèle à traction intégrale et sa cousine GTI moins équipée. Si votre plan était d’obtenir un produit Audi au prix d’une Volkswagen, détrompez-vous. Le PDSF officiel de la Golf R n’a pas encore été dévoilé, mais il est réaliste de croire qu’il va dépasser le prix du modèle de génération précédente (40 000 $), ce qui la place tout près de la catégorie des voitures de luxe. Il est vrai que la Golf R est livrée de série avec plusieurs caractéristiques qui seraient vendues comme options sur la GTI (surtout dans les déclinaisons plus cossues). Mais il n’en demeure pas moins qu’il y a un écart de prix substantiel entre les deux modèles – et cet écart pourrait pousser les acheteurs à aller voir ce qu’ont à offrir Ford et Subaru en matière de véhicules compacts de puissance comparable.

Cela dit, malgré son prix élevé, les amateurs de Volkswagen au pays ont de quoi se réjouir de l’arrivée de la Golf R 2015. Sa traction intégrale semble conçue sur mesure pour s’attaquer à notre horrible climat hivernal et elle a beaucoup à offrir pour la conduite de tous les jours avec son format compact mais pratique, sa consommation d’essence améliorée et son caractère doux et facile pour les déplacements quotidiens. C’est la meilleure Golf R à ce jour et c’est également par défaut la meilleure version de la Golf jamais construite. Même si vous ne prévoyez jamais aller vous amuser sur votre circuit de course local, je suis sûr que vous allez apprécier autant que moi tout le temps que vous passerez au volant de cette Volkswagen Golf R. Elle sera disponible cet été en tant que modèle 2016.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Pleins feux surOn conduit la Volkswagen Golf R 2015 cette semaine
Cette semaine, le Guide de l'auto est à San Diego, Californie pour essayer la Volkswagen Golf R 2015. La Golf R est le mâle alpha de la marque allemande, le petit véhicule disposant de près de 300 chevaux provenant de son moteur 2 litres turbocompressé. Pour l'aider à transferer cette …
TorontoVolkswagen Golf R: Le sport automobile du futur
La Volkswagen Golf R 2015 n’est pas seulement la plus puissante version de la populaire hatchback compacte qui sillonne les rues du pays, elle est également la plus raffinée. Cette Golf R 2015 est plus longue, plus large à l’intérieur, et même un tantinet plus légère que la version précédente.
ActualitéLe soleil se couche pour la Volkswagen Eos
Si je vous demandais de me nommer une décapotable allemande de luxe à toit dur, vous me répondriez probablement la BMW Série 4 ou peut-être la Porsche 911 Targa, si vous connaissez les bolides de Stuttgart. Cependant, une voiture en particulier semble être passée sous le radar ces dernières années …
ActualitéLa Golf R400 sera produite
L’an dernier, Volkswagen avait surpris la foule du Salon de l’auto de Beijing en dévoilant la Golf R400, une version démentielle de la déjà très vigoureuse Golf R. Avec ses 400 chevaux provenant d’un engin 2 litres turbocompressé, un rouage 4MOTION ainsi qu’une nouvelle transmission capable de soutenir autant de …
Pleins feux surPleins feux sur le 1.4 TSI et la Volkswagen Golf R
Aujourd'hui, le Guide de l'auto prend la route d'Ottawa pour un programme totalement allemande : Tout d'abord, nous allons découvrir le nouveau moteur d'entrée de gamme chez Volkswagen, un quatre cylindres turbocompressé de 1,4 litre; celui-ci remplacera le vieux 2 litres qui équipait une bonne partie de la flotte du …
EssaisVolkswagen Golf R : médaillée multidisciplinaire
Chez Volkswagen, le segment des voitures sport d'environ 30 000 $ est occupé par la GTI : cette variante vitaminée de la Golf est animée par un moteur turbocompressé de 2 litres déployant 210 chevaux qui sont envoyés aux roues avant. Elle est considérée comme la championne de son segment …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires