Ford Focus, maturité acquise

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2007

Introduite en 1999, la Ford Focus a rapidement séduit par son style européen et ses lignes distinctives. C’est sans tambour ni trompette, mais avec quelques anicroches au chapitre de la fiabilité que la Focus a fait son petit bonhomme de chemin au fil des dernières années. Elle a tranquillement acquis une belle maturité tout en respectant les attentes des consommateurs et en demeurant sérieusement dans la course. Grâce à la diversité des modèles offerts, la Focus ratisse un large marché répondant aux besoins d’une vaste clientèle. C’est un produit qui peut se défendre admirablement contre la concurrence.

Pratiquement inchangée pour 2007, la Ford Focus voit sa gamme de prix sensiblement réduite cette année. La majeure partie des modèles affiche un prix inférieur à celui des modèles 2006, d’une différence variant entre 2 000 $ et 3 000 $, sans toutefois voir leur équipement réduit. Voilà de quoi froisser certains acheteurs de modèles 2006. Légèrement redessinée en 2005, on ne peut parler d’une réelle refonte et il faudra attendre encore quelque temps avant de voir apparaître la nouvelle génération.
Pour 2007, Ford a décidé d’abandonner l’appellation ZX de ses différents types de carrosserie. Jusqu’en 2006, les modèles portaient les appellations ZX3, ZX4 ZX5 et ZXW, en référence respectivement aux modèles trois, quatre et cinq portes ainsi qu’à la familiale. On se contentera cette année d’utiliser tout simplement l’appellation « Focus trois portes » ou « Focus familiale ». Voilà une étrange décision de la part des gens du marketing qui avaient réussi à simplifier la qualification des modèles tout en donnant une identité propre à chaque type de carrosserie. Ce ne sera pas le premier revirement chez Ford. On retrouve cette année les mêmes versions, c’est-à-dire S, SE, SES et ST, selon le type de carrosserie. Introduite en 2006 et de retour pour 2007, une version GFX est proposée pour les modèles trois, quatre et cinq portes. Cette édition est en fait un groupe d’équipements rehaussant l’apparence sportive de la voiture. Bref, avec un si large éventail de modèles (douze au total), il y a certainement une Focus qui comblera vos attentes !

Deux moteurs offerts

Sous le capot de la Focus, on retrouve un moteur Duratec de 2,0 litres développant 136 chevaux à 6 000 tr/min pour un couple de 136 lb-pi à 4 250 tr/min. Ce moteur est combiné de série avec une boîte manuelle à cinq rapports, alors qu’une autre automatique à quatre rapports est optionnelle. Depuis la disparition du modèle SVT, c’est la Focus ST qui assure le haut du pavé en matière de performance. Cette dernière, uniquement proposée en berline quatre portes, allie les éléments de châssis de la Focus ST170 de Ford Europe et elle se voit greffé le nouveau moteur Duratec de 2,3 litres dérivé de la Focus SVT. Grâce à une cylindrée supérieure et à un échappement plus performant, ce moteur développe une puissance de 151 chevaux.

À l’extérieur, la Focus propose des lignes agréables qui traversent bien les années. Si la berline est un peu plus sage, il faut avouer que les modèles à hayon sont plus dynamiques. Les modèles GFX augmentent l’aspect sportif de la voiture grâce à l’ajout d’un carénage plus agressif, d’un béquet arrière, de jupes latérales, de phares antibrouillard et d’un embout d’échappement chromé. Il s’agit donc d’un beau travail puisque ce modèle se révèle de bon goût, ce qui n’est pas le cas de certains modèles beaucoup plus modifiés. L’intérieur affiche un style traditionnel dont la qualité d’assemblage est sans reproche. L’instrumentation est bien en vue et la majeure partie des commandes sont bien positionnées et simples à comprendre. Le volant est ajustable en hauteur et télescopique, ce qui facilite la recherche d’une bonne position de conduite. Tous les modèles disposent d’une chaîne audio compatible avec les fichiers de type MP3 et comportant quatre ou six haut-parleurs selon la version.

Conduite inspirante

La Ford Focus est réputée pour sa conduite agréable, typique des voitures européennes. Elle est maniable et demeure stable en conduite plus sportive tout en étant drôlement à l’aise sur des chemins sinueux. Des éléments tels sa suspension bien calibrée, son châssis rigide et sa direction précise sont également garants de ses bons résultats. Le moteur de 136 chevaux procure des performances acceptables tout en permettant une consommation relativement raisonnable. Cependant, plusieurs nouvelles rivales offrent une puissance plus élevée et il faudra que Ford travaille cet aspect afin de suivre le pas. À cet effet, la version ST devient la solution pour ceux qui voudront un peu plus de performance. Sans être aussi puissante que l’ancienne Focus SVT, la berline ST avec son moteur de 151 chevaux rehausse d’un cran les performances de la voiture. Dommage que cette motorisation ne soit pas proposée dans les autres types de carrosserie. La boîte manuelle à cinq rapports est bien étagée, exploitant bien la puissance du moteur et favorisant l’économie d’essence.

La Ford Focus demeure un excellent choix dans le créneau des voitures compactes. Affichant un prix compétitif, elle séduit par son style agréable, son comportement sportif et son équipement complet. Dommage que la Focus européenne, utilisant le châssis de la Mazda3, ne soit toujours pas offerte en Amérique du Nord. Ce modèle s’avérerait certainement encore plus intéressant.

feu vert

Bon choix de modèles
Moteurs performants
Bon niveau d’équipement
Habitacle spacieux
Boîte manuelle agréable

feu rouge

Bruits de vent
Version SVT non offerte
Moteur bruyant
ABS de série sur certains modèles seulement

Partager sur Facebook
Commentaires