Mazda2 2016: Enfin!

La Mazda2 ne connut jamais le succès de vente que son constructeur espérait, éclipsée par les Ford Fiesta, Honda Fit, Hyundai Accent et Toyota Yaris, entre autres. C’est sans aucun doute avec un grand soulagement que les gens de Mazda dévoilent une nouvelle génération de leur jolie sous-compacte. Et c’est à Montréal qu’ils le font pour la première fois en Amérique du Nord, conscients de l’importance du marché québécois.

Comme c’est devenu la tradition, un nouveau modèle doit avoir des dimensions plus imposantes et un moteur plus puissant que celui qu’il remplace. Et, évidemment, présenter des lignes différentes mais pas trop. La nouvelle Mazda2 respecte la tradition!

Tout d’abord, pas besoin d’examiner la carrosserie pendant dix minutes pour observer des similitudes avec le reste de la gamme Mazda. L’affiliation saute aux yeux. Même dans l’habitacle, l’œil le moindrement avisé remarquera aussitôt la ressemblance avec la Mazda3. Même l’écran perché sur le tableau de bord qui semble avoir été ajouté à la dernière minute est là! On y retrouvera aussi le système de vision tête haute Active Driving Display et le système d’infodivertissement Mazda Connect. Un système de navigation sera offert en option.

Les dimensions générales ont augmenté. Par exemple, l’empattement passe de 2 490 mm à 2 570 (+80 mm), la longueur totale gagne 110 mm (3 950 pour le modèle 2014 contre 4 060 pour le 2016) alors que la largeur demeure la même à 1 695 mm. Quant à la hauteur, c’est 25 mm supplémentaires (1 475 vs 1 500 mm). On peut donc conclure que l’habitacle a gagné en dimensions. Le communiqué de presse annonce que l’espace pour les personnes assises à l’avant a été amélioré. De combien? Ça… En passant, il n’y a pas d’erreur quand il est écrit 2014. Il n’y a pas eu de modèle 2015. Et il n’y a pas d’erreur non plus quand on lit Demio sur les photos. C’est que la Mazda2 est connue ailleurs dans le monde sous ce nom.

Sous le capot, on retrouve un quatre cylindres de 1,5 litre SKYACTIV dont la puissance n’a pas été dévoilée. Ce moteur sera marié à deux boîtes à six rapports, une automatique et une manuelle. L’avant sera suspendu par des jambes de force tandis que l’arrière le sera grâce à une poutre de torsion. Cette configuration est simple et économique à entretenir, ce qui est parfait pour une citadine. Selon Mazda, la direction sera plus vive. La 2 sera ralentie par des freins à disque ventilés à l’avant et des tambours à l’arrière. Le communiqué de presse nous apprend que le châssis est 22% plus résistant en torsion que celui de l’ancienne Mazda2.

Avec l’arrivée de la Mazda2, le marché des sous-compactes devient de plus en plus intéressant à évaluer. Ne reste plus qu’à voir où la représentante de Mazda se situe dans cet échiquier.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

EssaisMazda2 2014: à quelques détails près
En 2011, Mazda nous amenait finalement sa petite 2, une citadine déjà vendue depuis quelques années en Europe et au Japon. Dès son lancement canadien, nous avions été emballés par la conduite de la citadine, qui incarnait tout le savoir-faire du manufacturier en termes d'agrément de conduite et de frugalité, …
MontréalMazda CX-3 2016: Le Honda HR-V aura de la compagnie!
Non, ce n’est pas un petit CX-5! Le Mazda CX-3 n’est pas un CX-5. Ce n’est pas non plus une grosse Mazda3. Cependant, le nouveau VUS sous-compact est, visuellement du moins, un pur produit Mazda avec ses courbes plutôt jolies et son style général très « Mazda ». Le CX-3 …
ActualitéUne entente entre Toyota et Mazda
Importante nouvelle provenant du Japon : lors d’une réunion, les constructeurs Toyota et Mazda ont officialisé leur partenariat. Celui-ci durera plusieurs années, et les résultats de cette entente seront visibles dès les prochains mois. L’accord est plutôt simple (du moins, en surface) : les technologies des deux compagnies seront partagées …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires