Nissan Rogue 2015: Quand la route est sage

Points forts
  • Carrosserie agréable à l'oeil
  • Consommation retenue
  • Sièges très confortables
  • Habitacle soigné
  • Comportement routier correct
Points faibles
  • Véhicule très peu passionné (et passionnant)
  • Puissance tout juste suffisante
  • Direction sans consistance
  • Troisième banquette difficile d'accès (optionnelle seulement sur SV)
Évaluation complète

Un jour, quelqu’un chez Nissan Canada a eu l’excellente idée d’inviter une dizaine de journalistes à un événement inusité, parcourir la Route 66 de Chicago à Santa Monica en banlieue de Los Angeles.

Pour ce faire, Nissan avait l’embarras du choix quant aux véhicules. Ç’aurait pu être des Micra. Mais pas grand monde aurait été intéressé à parcourir 4 000 km en sept jours à leur volant. Des 370Z? Peut-être. Des Juke? Ça aurait fait rire l’Amérique profonde… Des GT-R? Intéressant à première vue mais pas sûr qu’après trois ou quatre jours, l’enthousiasme aurait été le même! Leaf? Impossible pour des raisons techniques. Maxima? En fin de carrière donc d’aucun intérêt au niveau marketing. Murano? Pas encore arrivé. XTerra, Titan ou Armada? Le budget essence de Nissan Canada aurait été « pété » pour les deux prochaines années. Versa Note ou Sentra? Bof. Pathfinder? Un modèle Infiniti? Ç’aurait pu être agréable. Toujours est-il que c’est au volant de l’Altima et du Rogue que nous avons parcouru l’Altimate Rogue Trip (jeu de mot brillant sur Ultimate Road Trip).

Passer de longues heures consécutives dans l’habitacle d’un véhicule, que ce soit au volant ou comme passager, nous fait découvrir ledit véhicule sous un angle nouveau. Ce qui peut être positif… ou négatif. Heureusement, dans le cas du Rogue, ce fut très positif! Cliquez ici pour mes commentaires sur l’Altima.

Presque tout bon

Le Rogue évolue dans une catégorie pour le moins populaire. Il affronte les Chevrolet Equinox, Ford Escape, Honda CR-V, Hyundai Tucson, Toyota RAV4, Volkswagen Tiguan et autres Subaru Forester. Et croyez-moi, il se tire parfaitement d’affaire! Son quatre cylindres de 2,5 litres n’est pas le plus fougueux sur la planète (il est même moins puissant que celui qu’on retrouve dans l’Altima en dépit du fait que  le véhicule pèse environ 100 kilos de plus), mais il se tire bien d’affaire. Par contre, j’ai plus ou moins apprécié la transmission CVT qui y est accolée et ses réactions m’ont semblé moins alertes que dans l’Altima. Le poids joue sans doute un grand rôle dans ce comportement, les pneus de 18 pouces aussi (l’Altima roulait sur des 17 pouces). Cependant, ne dramatisons pas. 99 % des propriétaires d’un Rogue, ou d’une Altima à bien y penser, n’y trouveront aucun défaut.

J’ai fait partie du convoi Nissan pendant trois jours, dont seulement un au volant d’un Rogue. Mais comme c’était une journée de plus de dix heures, ça compense. À la fin de cette journée où ma collègue et moi avons roulé sur des routes de fond de campagne, sur des routes secondaires, sur des autoroutes peu achalandées et sur des autoroutes bondées, notre moyenne de consommation s’est établie à 7,6 l/100 km, ce qui est franchement impressionnant. C’est le genre de chiffre qui fait rapidement oublier les subtilités moins reluisantes de la transmission. Toutefois, il s’agissait de la moyenne établie par l’ordinateur de bord qui, dans deux autres Rogue essayés depuis un an, était plutôt optimiste…

Véhicule utilitaire, oui. Sportif, non.

La conduite du Rogue n’a rien pour soulever les passions mais, comme la boite CVT, elle convient à la très grande majorité. La direction n’est ni vive, ni très communicative ce qui rend la conduite ordinaire. Curieusement, alors que ce trait de caractère aurait dû m’irriter davantage au fil des kilomètres, il n’en a rien été. Ou je vieillis ou je me résigne. Je choisis la deuxième option… Les suspensions procurent un confort relevé même sur des sections assez raboteuses. J’ai eu l’occasion de conduire sur une route hyper sinueuse et montagneuse entre Kingman et Oatman en Arizona. Même si tous les journalistes ont à ce moment pensé que cette route (nommée pompeusement Oatman-Topock Highway sur Google Maps!) ferait une saprée belle piste de rallye, jamais je n’ai ressenti l’envie de pousser le Rogue.

Ce sont surtout les sièges qui m’ont impressionné. Ces sièges Zero Gravity, développés avec la NASA, sont tout simplement fantastiques. Mon dos et mes fesses ont la plainte facile, pourtant, jamais ils n’ont souffert au cours de l’Altimate Rogue Trip. Et Dieu sait qu’ils en ont passé du temps dans le Rogue et dans l’Altima!

Le Rogue est un VUS compact offrant une troisième rangée optionnelle. À moins d’en avoir VRAIMENT besoin, je ne vois aucune utilité à cette banquette. Heureusement, les Rogue que Nissan Canada avait apportés pour l’occasion n’étaient pas dotés de cette option. De toute évidence, l’espace de chargement est nettement plus intéressant que dans l’Altima et Yohan Leduc, notre caméraman / photographe, était heureux de compter sur un Rogue pour transporter son imposant matériel… même s’il devait parfois faire appel à ses connaissances du jeu Tétris! Ma collègue et moi n’avons pas eu à utiliser le système Divide ‘N Hide qui permet, selon Nissan, pas moins de 18 configurations de coffre différentes. Mais, au moins, il est rassurant de savoir qu’on peut s’amuser durant des heures avec ce système…

Et pourtant, on s’y attache

Toujours dans le domaine des espaces de rangement, je tiens à souligner que ceux qui entourent le conducteur et le passager sont nombreux. Cependant, j’aurais aimé que ceux situés dans la console centrale soient placés plus vers l’avant. Pour s’emparer d’un gobelet de café, il faut se contorsionner le poignet. Pas évident en conduite urbaine.

Le Nissan Rogue est un véhicule placide, aux lignes modernes et à la mécanique à la fois éprouvée et économique. Son habitacle, ses sièges surtout, offre un confort très relevé. Pour ceux qui doivent parcourir plusieurs dizaines de milliers de kilomètres annuellement et qui ont besoin de plus d’espace de chargement que dans une berline, le Rogue est tout indiqué. Et si jamais un jour je refais la Route 66, au complet cette fois, le Rogue sera placé très haut dans ma liste. Même pour un petit voyage de rien à Toronto ou à Gaspé.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

MécaniqueLe Nissan Rogue 2014 livre ses secrets
Le véhicule le plus populaire de Nissan au Canada, le Rogue, vient de faire peau neuve. Et cette peau, elle est franchement réussie. Mais que se cache-t-il en dessous? C’est ce que nous sommes allés constater au garage Roch Lavallée et Fils de Granby où nous avons été reçus par …
Premiers contactsNissan Rogue 2014: L'âge de raison
Lorsqu’il est apparu en 2008, le Nissan Rogue était destiné à une belle carrière. Qu’il a obtenu en devenant le véhicule Nissan le plus vendu au Canada. Néanmoins, plus le temps passait et plus le Rogue avait de la difficulté à suivre la parade. Car, il faut le mentionner, les …
Premiers contactsNissan Rogue 2014 - L'épreuve du circuit de glace
Au cours de la dernière année, le Rogue s’est démarqué en devenant le véhicule le plus vendu de la marque Nissan au Canada, même s’il était distancé par le Honda CR-V et le Toyota Rav4 au chapitre des ventes dans ce créneau du marché où la concurrence n’a jamais été …
Événements spéciauxRoute 66, de Kingsman AZ à Santa Monica, CA
Le convoi organisé par Nissan Canada, au volant d’Altima et de Rogue 2015, a pris la route assez tôt en ce samedi matin. Nous venions de passer la nuit dans un motel typique des années 40 et 50, le El Tavarore. Situé non loin de la Route66, cet épique monument …
Événements spéciauxRoute 66, de Williams à Kingman, AZ
Dès les premières lueurs du jour, le convoi de l’Altimate Rogue Trip (un jeu de mots basé sur Ultimate Road Trip ou, en français le « road trip » ultime) s’est mis en route pour rejoindre Kingman. Il s’agit d’un trajet d’environ 200 kilomètres que nous avons passablement rallongé en …
Événements spéciauxRoute 66, de Albuquerque NM à Williams AZ
Hier, le Guide de l’auto et la troupe Nissan ont parcouru l’étape entre Albuquerque au Nouveau-Mexique et Williams en Arizona, une petite localité située à une trentaine de kilomètres à l’ouest de Flagstaff. La Route 66 part de Chicago dans l’Illinois et se termine à Santa Monica, près de Los …
Événements spéciauxLa Route 66… LA route à faire aux États-Unis!
Le Guide de l’auto est en route pour rejoindre Nissan Canada qui parcourt présentement la Route 66. L’équipage, composé de journalistes au volant de Rogue et d’ Altima , est parti de Chicago dimanche dernier et se rendra à Santa Monica, à l’autre bout de la 66, samedi prochain. Inaugurée …
ActualitéLes véhicules de 2014 qui gardent le mieux leur valeur
Chaque année, la NADA (National Automobile Dealers Association) dévoile la liste des véhicules neufs ou fortement restylés qui ont le mieux gardé leur valeur au cours de l'année. La palme revient à l'un des véhicules les plus publicisés de 2014, la Chevrolet Corvette Stingray (1LT automatique, plus précisément). Grace à …
Pleins feux surFord Escape 2017 : à l’essai cette semaine
Le Guide de l’auto se déplace à Calgary afin de se glisser derrière le volant du nouveau Ford Escape 2017. Bien qu’il n’ait pas été entièrement redessiné, il a reçu une foule de mises à jour et d’améliorations afin de préserver sa position enviable du VUS compact le plus au …
Premiers contactsFord Escape 2017 : tenter de rester au sommet
CALGARY (Alberta) – L’Escape était le VUS le plus vendu au Canada en 2015. Et en 2014. En 2013 et 2012 aussi. Cet utilitaire compact a certainement contribué à la croissance de ce type de véhicule en Amérique du Nord, au détriment des ventes de voitures. Il est encore très …
Commentaires