Des nouvelles dans l'affaire Takata

On se souvient qu'il y a quelques mois, le manufacturier Takata s’est retrouvé au centre d'une importante controverse : en effet, plusieurs de ses coussins gonflables (qui équipent une inquiétante quantité de véhicules) sont munis d'un gonfleur défectueux. Dans les milieux chauds et humides, il se peut que celui-ci déploie les coussins gonflables avec trop de force, projetant des éclats de fer à travers les coussins directement au visage des occupants du véhicule... Jusqu'à maintenant, 139 cas de blessures ont été rapportés en lien avec ce défaut de conception.

À présent, certains rapports font état que Takata avait organisé des tests sur ses coussins gonflables en 2004, soupçonnant qu’ils étaient défectueux. Lorsque les ingénieurs de la marque auraient rapporté à la direction que les gonfleurs pouvaient effectivement blesser les occupants des véhicules, on leur aurait ordonné de détruire les résultats de leurs recherches! Takata n'a finalement pas procédé à un rappel avant 2008, et celui-ci avait omis une importante quantité de modèles qui étaient dotés de ces coussins gonflables.

À ce jour, c'est plus de 7 millions de véhicules qui sont touchés. Les années-modèles varient de 2000 à 2008. Cependant, il s'agit de voitures dans les régions chaude et humide de l'Amérique, nous ne sommes donc pas concernés... pour l'instant.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

RappelsLe rappel des coussins gonflable Takata s’intensifie
Nous avions déjà parlé du rappel au sujet des coussins gonflables du manufacturier Takata, mais il semblerait que ce problème soit encore plus grave que nous ne le croyions. Ce matin, le constructeur General Motors (qui a installé ses coussins gonflables dans les Pontiac Vibe et Saab 9-2X 2003 et …
BlogueLes rappels, une question de $$$ et d'attitude
Pas plus tard que le 1er avril dernier, Mary Barra, la nouvelle présidente de General Motors comparaissait devant le Congrès américain pour répondre des nombreux (et troublants) rappels qui affectent ses produits. Toyota, il n’y a pas si longtemps naviguait également dans les eaux troubles des rappels. Et d’autres manufacturiers …
RappelsUn massif rappel intermarque pour des coussins gonflables
Qu’ont en commun les manufacturiers suivants : Ford, Mazda, BMW, Toyota, Honda, Chrysler et Nissan (à part le fait qu’ils fabriquent tous des véhicules avec un moteur à essence et quatre roues, s’entend)? Il semblerait qu’ils aient tous fait affaire avec un manufacturier de coussins gonflables japonais qui aurait coupé …
RappelsTakata devra rappeler TOUS ses coussins gonflables
Nouveau développement dans la désastreuse histoire sur les coussins gonflables de la société japonaise Takata : après avoir été forcé de rappeler plus de sept millions de véhicules à cause d’un défaut de conception dans leurs coussins gonflables, le gouvernement américain vient d’obliger le manufacturier japonais à changer tous les …
RappelsAffaire Takata : une réunion entre les manufacturiers automobiles
Depuis que le scandale des coussins gonflable de Takata est sorti au grand jour, les choses vont de mal en pis : dès le départ, le manufacturier d’équipement de sécurité a essayé de ne pas rappeler ses gonfleurs défectueux, puis de limiter la zone touchée quand le gouvernement l’a forcé …
RappelsLe rappel Takata frappe les Honda CR-V
Ces dernier temps, on entendait moins parler du méga-rappel des coussins gonflables de Takata; cependant, Honda vient d’ajouter près de 20 000 véhicules affectés. On se rappelle que le manufacturier japonais d’équipements de sécurité Takata a été impliqué dans un scandale au sujet d’un de ses coussins gonflables, qu’il a …
RappelsPlusieurs BMW victimes de coussins gonflables Takata
Il y a quelque temps qu’on en avait parlé, mais le scandale des coussins gonflables Takata n’est pas encore terminé; près de 105 000 véhicules de marque BMW seront rappelés au Canada. On se souvient que le problème se situe au niveau du gonfleur du coussin gonflable. Dans les véhicules …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires