Nissan Juke Nismo RS 2014: Bolide en formule concentrée

Points forts
  • Style extraverti
  • Attention aux détails
  • Prix intéressant
  • Bonnes performances
Points faibles
  • Pas de rouage intégral offert (NISMO RS)
  • Espace à bord réduit
  • Effet de couple marqué (NISMO RS)
Évaluation complète

Depuis son lancement en 2010, on a toujours apprécié les vertus du Juke, le petit VUS de Nissan qui s’est fait connaitre non pas en raison de ses dimensions plus réduites mais plutôt par son style inusité. Ses lignes sont tout sauf communes, ce qui en fait un véhicule qui ne donne pas dans la demi-mesure, on l’aime ou ne l’aime pas, mais chose certaine, il anime les discussions!

L’élément le plus accrocheur du Juke n’est pas seulement son apparence, mais bien le plaisir de conduite qu’il dégage. Au volant, on a beaucoup plus l’impression de conduire une petite voiture sport et nerveuse, qu’un VUS. Ce qui freine les acheteurs? Son format et son espace réduit qui le rendent beaucoup moins pratique pour les familles. Ce VUS ultracompact représente en fait un bon second véhicule, mais tous n’ont pas le budget nécessaire pour se payer un tel jouet.

NISMO RS, plus extraverti et puissant

Il existe peu de modèles qui rivalisent avec le Juke et certainement aucun qui dispose d’autant de variantes. Seule MINI avec la Countryman semble jouer dans sa cour sauf bien entendu au chapitre du prix qui est beaucoup plus élevé que celui du Juke. Toute comme dans le cas de MINI, Nissan propose le Juke en versions plus modestes, mais le constructeur s’est aussi amusé à le décliner en modèles beaucoup plus extravertis. Le Juke NISMO (pour NISsan MOtorsports), s’est pointé le bout du nez l’an passé avec comme mission d’inspirer un peu plus de vigueur à la gamme. Présentation plus dynamique autant à l’extérieur qu’à l’intérieur et puissance supérieure le caractérisent.

Nissan en remet encore plus cette année en introduisant le Juke NISMO RS, un troisième modèle qui repousse les limites du véhicule. Il hérite à la base du même ADN que le Juke NISMO ordinaire, mais en formule plus concentrée.

Pas de rouage intégral, la seule déception

Le Juke NISMO RS abrite sous le capot le même quatre cylindres turbocompressé de 1,6 litre à injection directe, mais sa puissance est cette fois portée à 215 chevaux plutôt que 197 dans le cas du NISMO ordinaire et 188 dans la livrée de base. Cette cavalerie supplémentaire est principalement obtenue en optimisant la programmation du système de gestion et en adoptant un échappement sport, moins restrictif.

Notre seule déception fut l'indisponibilité d’un rouage intégral. Puisque le Juke Nismo RS est livré uniquement avec une boite manuelle à six rapports, il est impossible de l’obtenir avec un rouage intégral, véritable désavantage par rapport au NISMO ordinaire qui, lui, est offert avec une boite à variation continue CVT, certes un peu moins sportive, mais qui a l’avantage de pouvoir être jumelée au système AWD de Nissan. Au moins, le RS a droit à un différentiel de type hélicoïdal à glissement limité, ce qui maximise ses performances en conduite plus poussée.

À l’extérieur, les distinctions entre le Juke Nismo et le RS sont plus ou moins marquées. Tous deux disposent d’un carénage avant plus agressif laissant passer un peu plus d’air frais vers le moteur turbo, de jupes latérales, de miroirs peints en rouge et d’une suspension légèrement abaissée, réduisant l’espace dans les passages de roue. Bref, on reconnait rapidement qu’il s’agit d’un Juke hors du commun, surtout avec ses jolies jantes noires de 18 pouces. Les étriers de frein peints en rouge identifient un peu plus la version RS.

Un intérieur plus distinctif

Un coup d’œil à bord permet d’identifier le Juke RS. Il est le seul à être équipé de sièges sport griffés Recaro dotés de surpiqures rouges et d’inserts en suède au centre. Stylisés, ces sièges surprennent par leur maintien latéral qu’on remarque rapidement en prenant place à bord puisqu’il faut littéralement passer par-dessus le renflement pour ensuite se laisser choir dans le siège. On adore! Des garnitures en fibre de carbone, un volant gainé d’alcantara et un pédalier métallisé complètent le traitement du Juke RS.

Du reste, on apprécie l’attention aux détails marquée alors que certains comparent le design de quelques composantes à celles que l’on retrouve chez MINI. Une belle comparaison. Si les deux passagers avant disposent de bons dégagements, l’espace à l’arrière est beaucoup plus restreint. Même si l'on a l’impression que le Juke n’a que deux portes, surtout avec ses poignées arrière bien masquées, l’accès aux places arrière est assez simple. Le volume du coffre pas très imposant est son véritable talon d’Achille.

Sur la route

Une fois bien ancré dans le siège et le quatre cylindres turbo lancé grâce au bouton de démarrage, on aime la sonorité du moteur qui, malgré sa petite cylindrée, émet une tonalité riche et sourde. Enfoncez l’accélérateur et le couple du moteur, 210 lb-pi se fait sentir rapidement et sans véritable délai. On remarque toutefois un effet de couple assez marqué, surtout sur du pavé inégal. Voilà pourquoi un rouage intégral serait utile.

En virage, le comportement du Juke est assez neutre. Sa suspension indépendante aux quatre roues maitrise bien tout roulis. Bien entendu, on s’est attardé à renforcir le châssis de la bête afin de maitriser un peu mieux la puissance alors que la direction est aussi plus réactive par rapport aux autres versions. Il en résulte un véhicule qui est non seulement plus puissant, mais tout aussi équilibré.

Rares sont ceux qui ont en tête le Juke lorsque vient le temps de magasiner un véhicule, mais rares sont ceux qui ne sont pas séduits par ce petit Nissan une fois qu’ils prennent son volant. Le nouveau Juke NISMO RS est à un rouage intégral d’être un véritable coup de cœur, surtout avec son prix relativement abordable, moins de 30 000 $.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Los AngelesNissan Juke Nismo RS à découvrir à Los Angeles
Nismo, c’est le préparateur maison du manufacturier japonais Nissan, un peu comme l’est la marque SRT chez Chrysler. Les trois modèles Nissan qui jusqu’ici ont profité de la touche Nismo sont les 370Z, GT-R et Juke. Chez Nismo, on ne se contente pas d’apporter une silhouette plus démonstrative de ces …
ParisNissan Pulsar Nismo : une autre belle inconnue
Chez bien des gens, le nom Pulsar ne rime avec rien (à part peut-être lézard!). Pourtant, cette voiture est relativement populaire dans le reste du monde : il s’agissait, jadis, d’une petite sous-compacte à hayon, disponible avec la traction avant et un quatre cylindres. Cependant, une version plus performante, baptisée …
ActualitéUn Nissan Juke pour la poudreuse
Si vous cherchez un véhicule capable de se balader dans la neige avec facilité, vous allez probablement privilégier un engin à quatre roues motrices. En effet, plus il y a de roues qui sont motorisées, plus l’on a de traction. Cependant, si la neige est vraiment profonde, que faire? Si …
ActualitéNissan dévoile le Juke R 2.0
Il y a quatre ans, déjà, Nissan dévoilait au monde entier un drôle de véhicule. Il s’agissait d’un Juke croisé avec une Nissan GT-R. Le résultat était un petit VUS avec 545 chevaux sous le capot. Bien que la compagnie ait reçu des offres pour son bolide, elle ne l’a …
ActualitéNissan produirait 17 Juke-R 2.0
Il n’y a pas si longtemps, nous vous présentions l a version 2.0 du Nissan Juke-R , dévoilé juste à temps pour l’édition 2015 du Festival de la vitesse de Goodwood, en Angleterre. Eh bien, il semblerait, selon le site internet italien spécialisé en nouvelles automobiles OmniAuto, que Nissan songerait …
Commentaires